Architecture Art déco en Belgique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Art déco en Belgique)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La triple verrière convexe du Cinéma Métropole (Adrien Blomme).
Stucs dorés de la salle de bal Roseland.
Arthur Meuleman.
Hôtel Le Plaza.
Michel Polak 1932.
Eugène Dhuicque : rue Dansaert 79.

L'Art déco apparaît en Belgique immédiatement après la Première Guerre mondiale lorsque Victor Horta entame en 1919 la conception du palais des beaux-arts de Bruxelles.

Origines de l'Art déco en Belgique[modifier | modifier le code]

Au sortir de la Première Guerre mondiale, l'Art nouveau s'efface pour laisser la place aux styles architecturaux qui marqueront l'entre-deux-guerres :

En Belgique, l'Art déco résulte d'une double influence américaine et autrichienne :

Caractéristiques de l'Art déco en Belgique[modifier | modifier le code]

Architectes Art déco belges[modifier | modifier le code]

Architectes Art déco de Bruxelles[modifier | modifier le code]

Voici la liste des architectes adeptes de l'Art déco à Bruxelles, classés en fonction du début de leur production Art déco.

Les architectes issus de l'Art nouveau sont marqués d'un astérisque.

Architectes Art déco de Flandre[modifier | modifier le code]

Architectes Art déco de Wallonie[modifier | modifier le code]

Réalisations Art déco des architectes Art nouveau[modifier | modifier le code]

  • Victor Horta :
    • 1919-1928 : palais des beaux-arts de Bruxelles, rue Ravenstein (commande en 1919, travaux de 1922 à 1928)
  • Léon Sneyers :
    • 1920 : avenue Churchill, 187
    • 1923 : Maison personnelle de Léon Sneyers, avenue de l'Échevinage no 21
  • Joseph Purnelle :
    • 1920 : rue Théodore Verhagen, 22
    • 1930 : rue des Fortifications, 9
    • 1935 : rue Royale, 93
  • Jean-Baptiste Dewin :
    • 1922 : avenue Molière, 269 (portail aux hiboux)
    • 1926 : Institut médico-chirurgical de la Croix-Rouge (et École d'infirmières Edith Cavell), à l'angle de la place G. Brugmann et de la rue J. Stallaert
    • 1926 : Mémorial au Dr Depage, par le sculpteur G. Devreese et JB Dewin (devant le bâtiment ci-dessus)
    • 1927 : boulevard du Jubilé, 86-88 et rue Hollevoet, 1 à 5
    • 1927-1928 : rue Montjoie, 241
    • 1926-1932 : nouvel hôpital Saint-Pierre à Bruxelles, rue Haute no 322
    • 1932 : maternité de l'hôpital d'Ixelles, rue Léon Cuissez, 30
    • 1938 : Maison communale de Forest, rue du Curé
  • Camille Damman :
    • 1922-1923 : palais de la Cambre, avenue Émile Duray, 62-68 et avenue de la Folle Chanson, 4
    • 1925 : rue Belliard, 197 (immeuble de tendance Art déco)
    • 1925 : cure paroissiale de Notre-Dame de l’Annonciation, rue Joseph Stallaert, 8-12
    • 1930 : pavillon du Venezuela aux expositions universelles d'Anvers et Liège
    • 1933 : rue Defacqz, 125-127
    • 1934 : église Notre-Dame de l'Annonciation, place Georges Brugmann
    • rue Edith Cavell, 10
  • Fernand Lefever :
    • 1926 : avenue Seghers, 83
    • 1927 : avenue du Panthéon, 58
    • 1928 : avenue Seghers, 90
    • 1928 : avenue Seghers, 94
    • 1931 : avenue Seghers, 85
  • Emile Van Averbeke
    • 1931-1933 : piscine de la Veldstraat à Anvers

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Françoise Aubry, Jos Vandenbreeden, France Vanlaethem, Art nouveau, Art déco & modernisme, Éditions Racine, 2006
  • Franco Borsi, Victor Horta, Éditions Marc Vokar, 1970
  • Franco Borsi, Paolo Portoghesi, Victor Horta, Éditions Marc Vokar, 1977
  • Modernisme et Art Déco, brochure des journées du Patrimoine 2004 de la Région de Bruxelles-Capitale, notices de Christophe Vachaudez, textes thématiques de Maurice Culot

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Région de Bruxelles-capitale, Un siècle d'architecture et d'urbanisme: 1900-2000, éditions Pierre Mardaga, 2000, p. 63
  2. Maurice Culot, Anne-Marie Pirlot, Sybille Valcke et Benoît Moritz, Modernisme - Art déco - Région de Bruxelles-Capitale, Pierre Mardaga éditeur, 2004, p. 17