Art Rock (festival)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le genre musical, voir Art rock.
Art Rock
Image illustrative de l'article Art Rock (festival)
Art Rock 2017

Genre Musique
Lieu Saint-Brieuc, Drapeau de la France Bretagne
Période Week-end de la pentecôte
Date de création 1983
Organisateurs Association Wild Rose
Site web www.artrock.org

Le festival Art Rock est organisé par l'association Wild Rose à Saint-Brieuc chaque week-end de la Pentecôte, il existe depuis 1983. Il offre pendant trois jours des concerts et des spectacles (théâtre, danse, cirque), ainsi que des présentations d'art contemporain et d'installations vidéo. Une partie de sa programmation, notamment les expositions et les spectacles de rue, est gratuite.

Historique[modifier | modifier le code]

Influences obligent, le nom de l'association Wild Rose est hérité d'une chanson de Sonny Rollins, mythique saxophoniste de jazz.

Créée en 1979 par une bande de passionnés de musique, l'association Wild Rose a alors pour ambition d'organiser des événements culturels à Quessoy, petite commune des Côtes-d'Armor. En 1983, l'association décide de créer un festival inédit, à l'initiative de Jean-Michel Boinet (l'actuel directeur artistique du festival) et de Marie Lostys (actuelle directrice de la communication de La Passerelle - scène nationale de Saint-Brieuc), et de se concentrer exclusivement sur ce projet : le festival Art Rock est né.

Depuis ses origines, Art Rock s'est construit une vocation de festival pluridisciplinaire en dressant des passerelles entre les arts : musiques, théâtre, danse, arts de la rue, vidéo, arts plastiques et art numérique y sont largement représentés.

En étant parmi les premiers à inviter des troupes telles que Royal de Luxe ou La Fura dels Baus, mais aussi des artistes multimédia (Maurice Benayoun, le collectif Dumb Type ou Klaus Obermaier), Art Rock est parvenu à se trouver une place parmi les nombreux festivals. Cette manifestation a acquis ses lettres de noblesse au niveau national en réussissant chaque année le pari de mêler en un même événement des artistes reconnus ou inconnus, venant de tous les continents et de toutes les disciplines. Son succès s'explique aussi par sa programmation offrant une large place aux jeunes talents, son caractère urbain et convivial.

Programmation[modifier | modifier le code]

et aussi : Octave Noire, Roméo Elvis, Coely, Dominic Sonic, Sløtface, Las Aves, La Poison, Marvin Jouno, Cléa Vincent, Paradis, Clément Bazin, The Big Moon, Parcels, Last Train, Radio Elvis, Bertrand Belin, Killason, Baloji, Agar Agar, Nova Twins, Shame, Pixel de la Compagnie Käfig, Sympathetic Magic de Peter Von Poehl, Héla Fattoumi & Eric Lamoureux, Installation de Feu de la Compagnie Carabosse, Bill Viola, Vincent Ganivet, Julius Popp, Don Ritter, Lynn Davis, Nils Völker, Neil Krug...

et aussi : The Pirouettes, Sage, Pone live, PAUW, Minuit, Kadebostany, Elk Escape, Les Nus, Colorado, Chill Bump, Thylacine, Pumarosa, Bombay, DBFC, Jambinai, Fishbach, Husbands, Woodie Smalls, Bagarre, J.C. Satàn, Rocky, Oxmo Puccino, Imarhan, Ko Ko Mo, Catfish, Elliot, Vanupie, Jacinthe, In the can, Lidiop, Kader Attou...

et aussi : Verveine, Kid Francescoli, Menthol, Ester Rada, Coely, Wand, Flavien Berger, C.A.R, Superpoze, Grand Blanc, Isaac Delusion, Chocolat, Dominique A, Ibeyi, Sax Machine feat Racecar, Set & Match, Acid Arab dj set, Perz, Shamir, Moodoïd, Micro de Pierre Rigal, Jean-Charles de Castelbajac & Mr Nô, Bagad Sant Brieg, Camadule Gredin, The Madcaps, Noceurs, Perez, Yordan, Alex Balduzzi, Frank, Itchy Spot, Faustine, Anaïs Low, Too Many Zooz, Vibin, Cabaret Contemporain...

et aussi : The Craftmen Club, Totorro, Cascadeur, Findlay, New Politics, Eli "PaperBoy" Reed, Saint Michel, Salut c'est cool, Benjamin Clementine, Melanie de Biasio, Compagnie du Beau Geste, Bianca Li, Family Atlantica, Jupiter & Okwess International, Merdidian Brothers, Les Elles du Tambour, Lena Luce, Danny Buckton, Sian Pottok, Néfertiti In The Kitchen, Patrice Legeay & Jonathan Lebon, CSM Blues Band, Tulegur Gangzi, AM444...

et aussi : La Femme, St Lô, Owlle, the 1969 Club, Lenny, Willy Moon, Yan Wagner, Skip and Die, Guillaume Perret and The Electric Epic, Ume, The Struts, Mesparrow, Agnes Obel, La Fura Dels Baus, Compagnie Galapiat, Mickael Clark Compagny...


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Art Rock. Fréquentation en baisse, Le Télégramme, 12 juin 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Toutous, « Art Rock, un festival dans la ville », ArMen, no 176, mai-juin 2010, p. 46-51
  • Michel Toutous, « 30 ans d’Art Rock ! », ArMen, no 194, mai-juin 2013, p. 70

Films[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]