Aller au contenu

Artère satellite du nerf médian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Artère satellite du nerf médian
Détails
Origine
Identifiants
Nom latin
A. comitans nervi medianiVoir et modifier les données sur Wikidata
TA98
A12.2.09.049Voir et modifier les données sur Wikidata
TA2
4663Voir et modifier les données sur Wikidata
FMA
77142Voir et modifier les données sur Wikidata

L'artère satellite du nerf médian (ou artère médiane de l'avant-bras ou artère du nerf médian) est une artère de l'avant-bras.

L'artère satellite du nerf médian est un rameau antérieur de l'artère interosseuse antérieure.

L'artère satellite du nerf médian chemine dans l'épaisseur du nerf médian et le vascularise.

Embryologie

[modifier | modifier le code]

Durant le développement embryonnaire l'artère satellite du nerf médian joue le rôle d'artère principale de l'avant-bras et de la main. Elle régresse généralement à la huitième semaine du développement embryonnaire après formation de l’artère radiale et de l’artère ulnaire[1] mais peut persister plus durablement.

Une artère médiane de l'avant-bras persistante se retrouve entre 4,4 % et 8,3 % de la population[2], souvent en relation avec le nerf médian[3],[4] qui, lui-même peut être bifide et, dans certains cas, de manière bilatérale [5].

Une artère médiane de l'avant-bras persistante est parfois reliée à un syndrome du canal carpien[5],[6].

La prévalence était de 10 % pour les gens nés au milieu des années 1880, alors qu’elle est de 30 % pour ceux qui sont nés à la fin du XXe siècle[7].

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. (en) Newsdesk, « Forearm artery reveals human evolution continues », sur News, (consulté le ).
  2. (en) M. Henneberg et B. J. George, « Possible secular trend in the incidence of an anatomical variant: Median artery of the forearm », American Journal of Physical Anthropology, vol. 96, no 4,‎ , p. 329–334 (ISSN 0002-9483 et 1096-8644, DOI 10.1002/ajpa.1330960402, lire en ligne, consulté le ).
  3. Louis Dubreuil-Chambardel, « Variations de l'artère médiane, en rapport avec les variations des grosses artères du membre supérieur », Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris, vol. 3, no 1,‎ , p. 9–11 (ISSN 0037-8984, DOI 10.3406/bmsap.1922.8890, lire en ligne, consulté le ).
  4. (en) M. Rodriguez-Niedenfuhr, J. R. Sanudo, T. Vazquez et L. Nearn, « Median artery revisited », Journal of Anatomy, vol. 195, no 1,‎ , p. 57–63 (ISSN 0021-8782 et 1469-7580, PMID 10473293, PMCID PMC1467965, DOI 10.1046/j.1469-7580.1999.19510057.x, lire en ligne, consulté le ).
  5. a et b Moritz Scholtes, Natasa Stamenkovic, Samuel Christen et Andrea Baumer, « Le syndrome aigu du canal carpien dû à la thrombose d’une artère médiane persistante », Forum Médical Suisse ‒ Swiss Medical Forum,‎ (ISSN 1661-6146, DOI 10.4414/fms.2020.08330, lire en ligne, consulté le ).
  6. (en) Francis O. Walker, Michael S. Cartwright, Jill N. Blocker et Thomas A. Arcury, « Prevalence of bifid median nerves and persistent median arteries and their association with carpal tunnel syndrome in a sample of latino poultry processors and other manual workers: Bifid Median Nerves », Muscle & Nerve, vol. 48, no 4,‎ , p. 539–544 (PMID 24037717, PMCID PMC3836559, DOI 10.1002/mus.23797, lire en ligne, consulté le ).
  7. (en) Teghan Lucas, Jaliya Kumaratilake et Maciej Henneberg, « Recently increased prevalence of the human median artery of the forearm: A microevolutionary change », Journal of Anatomy, vol. 237, no 4,‎ , p. 623–631 (ISSN 0021-8782 et 1469-7580, PMID 32914433, PMCID PMC7495300, DOI 10.1111/joa.13224, lire en ligne, consulté le ).

Liens externes

[modifier | modifier le code]