Artère dorsale du pied

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'artère dorsale du pied (anciennement appelée artère pédieuse), est une branche terminale de l'artère tibiale antérieure participant à la vascularisation de la région du pied[1],[2].

Anatomie descriptive[modifier | modifier le code]

Anatomie de surface[modifier | modifier le code]

L'artère dorsale du pied a une projection cutanée correspondant au milieu de l'espace intermalléoire antérieur et du premier espace interdigital[3].

Trajet-direction[modifier | modifier le code]

Jointure de la cheville.

Origine[modifier | modifier le code]

L'artère dorsale du pied naît en distalité de l'artère tibiale antérieure, au niveau du bord distal du réticulum des muscles extenseurs des orteils[3], [4], en regard de l'interligne articulaire talo-crural (interligne de l’articulation de la cheville, unissant le talus à la jambe via une articulation synoviale trochléenne avec la fibula et le tibia[5])[1],[6].

Trajet[modifier | modifier le code]

Elle se déporte après sa naissance en avant et latéralement[7], sur la face dorsale du pied jusqu'à l'extrémité proximale du premier espace interosseux (intermétatarsien).

Terminaison[modifier | modifier le code]

Elle se termine au niveau du premier espace interosseux pour former l'artère arquée qui s'anastomosera avec l'artère plantaire latérale pour former l'arcade plantaire profonde, ainsi que la première artère métatarsienne dorsale[3],[6],[8],[9],[10],[11].

Rapports anatomiques[modifier | modifier le code]

L'artère dorsale du pied a un trajet asymptotique au muscle long extenseur de l'hallux (c'est un rapport anatomique précieux pour la dissection[3]).

Rapports musculaires[modifier | modifier le code]

Elle est encadrée latéralement par le muscle long extenseur des orteils et le muscle court extenseur de l'hallux ; médialement par le tendon du muscle long extenseur de l'hallux ; enfin en avant elle répond au fascia dorsal et à la peau[3].

Au niveau de sa terminaison elle répond au tendon du muscle court extenseur de l'hallux[12].

Rapports vasculo-nerveux[modifier | modifier le code]

Les deux veines dorsales du pied encadrent l'artère dorsale du pied[12].

Le nerf fibulaire profond longe médialement l'artère[3].

Anatomie fonctionnelle[modifier | modifier le code]

Branches collatérales[modifier | modifier le code]

L'artère dorsale du pied fournie des branches collatérales multiples[4],[9],[12] : l'artère latérale du tarse[13] (anciennement artère dorsale du tarse), l'artère du sinus du tarse[4],[14], l'artère arquée du pied[15] (ancienne artère dorsale du métatarse), et des artères tarsiennes médiales[1], [3].

Artère du sinus du tarse[modifier | modifier le code]

Elle nait près de l'origine de l'artère dorsale du pied, elle part ensuite latéralement et en arrière pour rentrer vasculariser le sinus du tarse[3],[16]. Elle réalise une anastomose avec l'artère plantaire médiale[4].

Article détaillé : Artère du sinus du tarse.

Artère latérale du tarse[modifier | modifier le code]

C'est une volumineuse branche qui naît du bord latéral de l'artère dorsale du pied, au niveau de l'os naviculaire[17]. Elle se dirige ensuite latéralement et passe en dedans du muscle court extenseur des orteils, en suivant le nerf de ce muscle[3].

Article détaillé : Artère latérale du tarse.

Artères tarsiennes médiales[modifier | modifier le code]

Les artères tarsiennes médianes sont au nombre de deux ou trois[18] petites branches naissant au bord médial de l'artère dorsale du pied et se dirigeant en avant et médialement au pied, puis se ramifiant en périphérie[19], [20]. Dans leur trajet elles passent sous le tendon du muscle long extenseur de l'hallux[3].

Article détaillé : Artères tarsiennes médiales.

Artère arquée du pied[modifier | modifier le code]

L'artère arquée du pied (anciennement appelée artère dorsale du métatarse) naît au niveau du cunéiforme latéral[3], en arrière du premier espace[4]. Elle chemine postérieurement et latéralement en passant au dessus des métatarsiens, en passant sous les tendons des muscles long extenseur de l'hallux et court extenseur de l'hallux[21].

Elle s'anastomose en distalité avec une branche de l'artère latérale du tarse pour former l'arcade dorsale du tarse[3],[21] (à ne pas confondre avec l'arcade plantaire profonde constituée par l'anastomose entre l'artère plantaire profonde -issue de l'artère dorsale du pied- et l'artère plantaire latérale). De l'arcade ainsi formée née plusieurs rameaux[3],[4],[21] : des rameaux antérieurs formés par les deuxième, troisième, et quatrième artères métatarsiennes qui se divisent au niveau de leur tête pour vasculariser les métatarsiens ; des rameaux perforants s’anamostosant verticalement avec la portion transversale de l'artère plantaire latérale ; et des rameaux postérieurs vascularisant les os et articulations tarsiennes ainsi que le muscle court extenseur des orteils.

A noter que de chaque artère métatarsienne dorsale née deux artères perforantes proximale et distale pour vasculariser les métatarsiens. La quatrième artère métatarsienne dorsale se charge de la vascularisation du cinquième orteil[3].

Article détaillé : Artère arquée du pied.

Branches terminales[modifier | modifier le code]

Artère plantaire profonde[modifier | modifier le code]

L'artère plantaire profonde naît au niveau du premier métatarsien[3]. Elle va aller s'anastomoser avec l'artère plantaire latérale pour former l’arcade plantaire profonde. Celle-ci permet la vascularisation proximale des métatarsiens via quatre artères métatarsiennes plantaires et trois branches perforantes. Elle donne également de nombreuses ramifications pour la peau, le fascia et les muscles de la plante du pied[22], [23], [24], [25].

Article détaillé : Artère plantaire profonde.

Première artère métatarsienne dorsale[modifier | modifier le code]

La première artère métatarsienne dorsale (anciennement appelée artère interosseuse dorsale[3]) se divise en deux branches qui se distribuent aux faces latérale et médiale de l'hallux[9]. Elle donne également une collatérale : l'artère dorsale médiale du deuxième orteil[3],[4],[9].

Utilisation en clinique[modifier | modifier le code]

L'artère dorsale du pied est utilisée en clinique pour prendre le pouls pédieux au niveau du premier espace intermétatarsien[20]. En cas d'absence de pouls pédieux cela peut orienter vers un arrêt de la circulation sanguin dans l'artère dorsale du pied. Le diagnostic différentiel est celui d'une artériopathie ou d'une embolie[10]. Les signes révélateurs d'une occlusion artérielle aiguë sont : douleur, pâleur, paresthésies, paralysie et absence de pulsations[26]. Cependant le pouls peut également ne pas être senti de manière physiologique, de même chez certains adultes (ou même enfants) sains il y a une absence congénitale des pulsations de l'artère dorsale du pied[26].

A l'instar de l'artère radiale elle permet la prise directe des pressions artérielles[27],[28],[29], cela sert notamment à établir l'indice tibio-brachial.

Article détaillé : Indice tibio-brachial.

L'artère dorsale du pied est également utilisée pour la réalisation de fistules artério-veineuses en vue d'hémodialyse (fistule entre cette artère et la grande veine saphène)[30].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Vitorio Delage, « Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine », sur dictionnaire.academie-medecine.fr (consulté le 3 août 2017)
  2. « CHIRURGIE VASCULAIRE », sur www.afphb.be (consulté le 5 août 2017)
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p et q Pr. Pierre Kamina, Anatomie clinique - TOME 1 - Anatomie générale - membres, MALOINE, , 577 p. (ISBN 978-2-224-03183-1)
  4. a, b, c, d, e, f et g Alain Leguerrier, Membre inférieur: nouveaux dossiers d'anatomie-PCEM, Heures de France, (ISBN 9782853851206, lire en ligne)
  5. Bertrand Boutillier, « Articulation talo-crural », sur www.anatomie-humaine.com (consulté le 3 août 2017)
  6. a et b Super User, « L'artère dorsale du pied », sur anthropotomia.univ-tours.fr (consulté le 3 août 2017)
  7. Alain Leguerrier, Membre inférieur: nouveaux dossiers d'anatomie-PCEM, Heures de France, (ISBN 9782853851206, lire en ligne)
  8. Bertrand Boutillier, « Artères du membre inférieur », sur www.anatomie-humaine.com (consulté le 3 août 2017)
  9. a, b, c et d « Les artères du pied - Cours de biologie, sur eBiologie », sur www.ebiologie.fr (consulté le 3 août 2017)
  10. a et b Éditions Larousse, « Encyclopédie Larousse en ligne - artère pédieuse », sur www.larousse.fr (consulté le 3 août 2017)
  11. (en) « Jambe & Fosse poplitée : Artères du pied », sur www.fossejambepied.net (consulté le 3 août 2017)
  12. a, b et c « Anatomie artère dorsale du pied », sur medecine.savoir.fr, (consulté le 5 août 2017)
  13. Vitorio Delage, « Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine », sur dictionnaire.academie-medecine.fr (consulté le 3 août 2017)
  14. Georges Paturet, Traité d'anatomie humaine: Membres superieur et inferieur, Masson, (lire en ligne)
  15. Vitorio Delage, « Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine », sur dictionnaire.academie-medecine.fr (consulté le 3 août 2017)
  16. Louis (1879-1927) Auteur du texte Dubreuil-Chambardel, L'Artère poplitée et ses branches terminales, variations anatomiques et morphogénie..., (lire en ligne)
  17. Vitorio Delage, « Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine », sur dictionnaire.academie-medecine.fr (consulté le 5 août 2017)
  18. « Artères tarsiennes médiales », sur IMAIOS (consulté le 5 août 2017)
  19. Vitorio Delage, « Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine », sur dictionnaire.academie-medecine.fr (consulté le 5 août 2017)
  20. a et b Erik Schulte, Udo Schumacher et Michael Schünke, Atlas d'anatomie Prométhée: Anatomie générale et système locomoteur, De Boeck Superieur, (ISBN 9782804185527, lire en ligne)
  21. a, b et c Vitorio Delage, « Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine », sur dictionnaire.academie-medecine.fr (consulté le 5 août 2017)
  22. (en) « Jambe & Fosse poplitée : Artères de la plante du pied », sur www.fossejambepied.net (consulté le 3 août 2017)
  23. Vitorio Delage, « Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine », sur dictionnaire.academie-medecine.fr (consulté le 3 août 2017)
  24. Erik Schulte, Udo Schumacher et Michael Schünke, Atlas d'anatomie Prométhée: Anatomie générale et système locomoteur, De Boeck Superieur, (ISBN 9782804185527, lire en ligne)
  25. Johann Friedrich Meckel, Manuel d'anatomie générale, descriptive et pathologique, J.-B. Baillière, (lire en ligne)
  26. a et b (en) « Jambe & Fosse poplitée : Palpation du pouls de l'artère dorsale du pied », sur www.fossejambepied.net (consulté le 3 août 2017)
  27. « Pathologie cardiovasculaire  » Mesure de la Pression Artérielle », sur pathologie-cardiovasculaire.edu.umontpellier.fr (consulté le 5 août 2017)
  28. « Cathétérisme artériel et mesure invasive de la pression artérielle en anesthésie-réanimation chez l'adulte - SFAR - Société Française d’Anesthésie et de Réanimation », SFAR - Société Française d’Anesthésie et de Réanimation,‎ (lire en ligne)
  29. COLLÈGE des ENSEIGNANTS de MÉDECINE VASCULAIRE, « Index de Pression Systolique à la Cheville (IPSC). », RÉFÉRENTIEL du COLLÈGE des ENSEIGNANTS de MÉDECINE VASCULAIRE,‎ , p. 6 (lire en ligne)
  30. Ahmed Mellal, Application pratique de l'anatomie humaine: Appareils de relation, Editions Publibook, (ISBN 9782748382105, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]