Artère brachiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schéma du bras droit montrant le trajet de l'artère brachiale droite (en rouge), vue antérieure
Schéma de la partie distale de l'artère brachiale droite et de sa division relativement au squelette, vue antérieure

Les artères brachiales ou humérales sont des artères systémiques situées dans chacun des deux bras et amenant du sang oxygéné vers les avant-bras. On compte une artère brachiale de chaque côté. Chaque artère brachiale est issue de l'artère axillaire correspondante juste sous le rebord du muscle grand pectoral. Chacune se dirige vers le coude et se divise en artère radiale et artère ulnaire (ou artère cubitale), en avant de l'articulation entre l'humérus et l'ulna (ou cubitus).

Anatomie[modifier | modifier le code]

Trajet[modifier | modifier le code]

L’artère brachiale prolonge l'artère axillaire après la passage du bord inférieur du grand pectoral. Elle descend dans la partie médiale de la région antérieure du bras en suivant une trajectoire rectiligne. Elle traverse ensuite le sillon bicipital médial puis passe dans la région antérieure du coude. Elle se termine à 3 cm en dessous du pli du coude en se divisant en deux branches, l'artère ulnaire et l'artère radiale.

Rapports[modifier | modifier le code]

Dans sa partie proximale, l'artère brachiale répond au muscle biceps brachial en avant, au septum intermusculaire médial puis au muscle brachial en arrière, au muscle coracobrachial puis au muscle biceps brachial latéralement, et au fascia brachial médialement.

Dans le sillon bicipital médial, l'artère brachiale répond à l’expansion aponévrotique du muscle biceps brachial en avant, au muscle brachial en arrière, au tendon du muscle biceps brachial latéralement, et au muscle rond pronateur médialement.

Branches collatérales[modifier | modifier le code]

Les collatérales de l'artère brachiale sont l'artère profonde du bras, les artères collatérales ulnaires supérieures et inférieures , l'artère nourricière de l'humérus ainsi qu'un rameau deltoïdien.

En médecine[modifier | modifier le code]

Son pouls est aisément perçu à la face médiale du bras et au pli du coude. C'est l'artère perçue par le stéthoscope ou le capteur lors d'une mesure de la pression artérielle par un tensiomètre au bras. L'artère brachiale peut également être comprimée contre l'humérus (point de compression) lors des hémorragies importantes du membre supérieur. Il s'agit aussi d'une voie d'abord artérielle pour un cathétérisme de type coronarographie ; elle est cependant de moins en moins utilisée par rapport à la voie radiale.