Arsen Goulamirian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arsen Goulamirian
Fiche d’identité
Nom complet Arsen Goulamirian
Surnom Feroz
Nationalité Drapeau de la France France
Date de naissance (31 ans)
Lieu de naissance Drapeau de l'Arménie Arménie
Taille 1,86 m (6 1)
Catégorie Poids lourds-légers
Palmarès
  Professionnel
Combats 24
Victoires 24
Victoires par KO 16
Titres professionnels Champion du monde WBA poids lourds-légers (2018)
Dernière mise à jour : 28 octobre 2018

Arsen Goulamirian (en arménien : Արսեն Գուլամիրյան) est un boxeur français né le 4 octobre 1987 en Arménie. Il devient champion du monde WBA régulier des lourds-légers le .

Carrière[modifier | modifier le code]

Il arrive en France en 1999 dans la région de Toulouse. Il s'entraînait au Blagnac boxing club[1] avant de choisir de s'entraîner aux États-Unis[2]

En 2009, il remporte les Jeux de la Francophonie en poids lourds (-91 kg).

Passé dans les rangs professionnels en 2011, il devient champion du monde WBA régulier[Note 1] des lourds-légers le 24 mars 2018 après sa victoire sur Ryad Merhy à Marseille par arrêt de l'arbitre au 11e round[3]. Le au Palais des sports de Marseille, Goulamirian conserve sa ceinture de champion WBA des lourds-légers, suite à sa victoire sur l'Australien Mark Flanagan. Une première droite fait vaciller ce dernier dans la cinquième reprise, mais c'est dans la neuvième que Goulamirian l'envoie par deux fois au tapis, si bien que son entraineur stoppe le combat par jet de l'éponge[4].

Fin février 2019, un combat contre le Kazakh Beibut Shumenov est lancé. C'est Don King qui gagne les enchères, notamment face à Acariès, et est en charge de l'organisation du combat. À cette occasion, Goulamirian est présenté en tant que challenger alors qu'il a obtenu sa ceinture sur le ring. En effet, deux ans plus tôt, Shumenov était détenteur de la ceinture, mais ne perd pas son titre puisqu'il s'arrête pour une blessure à l'œil. À titre exceptionnel, la WBA reconnaît les deux champions. Le vainqueur de ce combat est censé désigner le nouveau et unique champion WBA. Sont envisagés le 15 avril 2019 à Monaco, le 30 avril 2019 au Kazakhstan et le 13 mai 2019 à New York[5], mais le combat ne se fait pas[6]. En effet, Don King n'a pas été en mesure le d'organiser, entrainant la destitution du Kazakh[7]. Parallèlement, dès décembre 2018, un combat contre Russe Denis Lebedev est également sur les rails[8]. Le , Goulamirian, qui devait affronter le champion régulier, récupère officiellement sa ceinture et est finalement désigné challenger officiel du Russe Denis Lebedev, super champion WBA[9],[10]. Les enchères du combat Goulamirian contre Lebedev se déroulent le 20 juin 2019[11]. Toutefois, les deux parties trouvent un accord, annulant la mise aux enchères. L'annonce de la date, du lieu et des conditions est prévue pour la semaine suivante[12].

Palmarès professionnel[modifier | modifier le code]

Tableau récapitulatif
24 combats 24 victoires 0 défaites
Avant la limite 16 0
Sur décision 8 0
Type de décision possible : KOTKO (KO technique) • UD (décision aux points unanime) • MD (décision aux points majoritaire) • SD (décision aux points partagée) • D (match nul) • NC (sans décision) • RTD (abandon)
Résultat Record Adversaire Type Round Date Lieu Notes
Victoire 24–0 Drapeau de l'Australie Mark Flanagan RTD 9 (12) Drapeau de la France Marseille, Bouches-du-Rhône, France Conserve le titre WBA poids lourds-légers
Victoire 23–0 Drapeau de la Belgique Ryad Merhy TKO 11 (12) Drapeau de la France Palais des Sports, Marseille Remporte le titre WBA poids lourds-légers
Victoire 22–0 Drapeau du Brésil Hamilton Ventura KO 3 (10) Drapeau de la France La Palestre, Le Cannet
Victoire 21–0 Drapeau des États-Unis Mitch Williams TKO 9 (10) Drapeau de la France Casino d'Evian, Evian les Bains
Victoire 20–0 Drapeau de la Russie Alexander Kubich UD 10 (10) Drapeau de la France Astroballe, Villeurbanne
Victoire 19–0 Drapeau de la Lettonie Arturs Kulikauskis TKO 3 (10) Drapeau de la France Stade de l’Est, Saint-Denis
Victoire 18–0 Drapeau de la Roumanie Iulian Ilie TKO 2 (8) Drapeau de la France Casino de Deauville, Deauville
Victoire 17–0 Drapeau de la Russie Andrei Kniazev UD 12 (12) Drapeau de la France Palais des Sports Porte de Versailles, Paris Conserve le titre Continental WBA poids lourds-légers
Victoire 16–0 Drapeau de la France David Radeff TKO 5 (10) Drapeau de la France Le PEPSI, Issoudun Remporte le titre Champion de France Poids lourds-légers
Victoire 15–0 Drapeau de la République tchèque Lubos Suda TKO 1 (12) Drapeau de la France Palais des sports, Corbeil-Essonnes Remporte le titre WBA Continental poids lourds-légers
Victoire 14–0 Drapeau de la Croatie Tomislav Rudan KO 2 (6) Drapeau de la France Salle Polyvalente des Ramiers, Blagnac
Victoire 13–0 Drapeau de la France Isossa Mondo TKO 6 (8) Drapeau de la France Cirque d'Hiver, Paris
Victoire 12–0 Drapeau de la Pologne Lukasz Rusiewicz UD 8 (8) Drapeau de la France Salle Polyvalente de Mon Idee, Auvillers-les-Forges
Victoire 11–0 Drapeau de l'Algérie Mohamed Azzaoui TKO 1 (8) Drapeau de la France Salle du Mouzon, Auch
Victoire 10–0 Drapeau de la Croatie Toni Visic TKO 3 (6) Drapeau de la Belgique Zaal Forum, Aalst
Victoire 9–0 Drapeau de la Belgique Ismail Abdoul SD 8 (8) Drapeau de la Belgique Topsporthal Vlaanderen, Ghent
Victoire 8–0 Drapeau de la Lettonie Arturs Kulikauskis PTS 6 (6) Drapeau de la France Salle Polyvalente des Ramiers, Blagnac
Victoire 7–0 Drapeau du Mexique Martin Avila KO 1 (6) Drapeau du Canada Holiday Inn, Pointe-Claire
Victoire 6–0 Drapeau de la France Mathieu Monnier UD 6 (6) Drapeau de la France Casino le Lyon Vert, Lyon
Victoire 5–0 Drapeau de la France David Radeff TKO 7 (10) Drapeau de la France Salle du Mouzon, Auch
Victoire 4–0 Drapeau du Gabon Taylor Mabika UD 8 (8) Drapeau de la France Salle Jean Mace, Issoudun
Victoire 3–0 Drapeau de la Pologne Patryk Kowoll TKO 1 (6) Drapeau de la France Salle Polyvalente des Ramiers, Blagnac
Victoire 2–0 Drapeau de la France Antoine Boya PTS 6 (6) Drapeau de la France Salle Polyvalente des Ramiers, Blagnac
Victoire 1–0 Drapeau de la Pologne Adrian Bleszynski TKO 1 (4) Drapeau de la France Salle Polyvalente des Ramiers, Blagnac Débuts professionnels

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le véritable champion unifié WBA & IBF des poids lourds-légers au moment du combat entre Merhy et Goulamirian est le russe Murat Gassiev.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Boxe : le Toulousain Arsen Goulamirian décroche la ceinture mondiale WBA », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 26 mars 2018)
  2. « Qui est Arsen Goulamirian, le boxeur toulousain champion du monde WBA ? », france3-regions.francetvinfo.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 26 mars 2018)
  3. « Arsen Goulamirian champion du monde WBA des lourds-légers après sa victoire sur Ryad Mehry », L'Équipe,‎ (lire en ligne, consulté le 26 mars 2018)
  4. Rédaction, « Championnat WBA des lourds-légers : Arsen Goulamirian conserve sa ceinture », sur www.L'Équipe.
  5. oliviera, « Arsen GOULAMIRIAN vs Beibut SHUMENOV annoncé, Don King allonge 821.000$ », sur Boxemag.com, (consulté le 15 juin 2019).
  6. « Sébastien Acariès, promoteur du Toulousain Arsen Goulamirian : «J'ai rarement vu un garçon aussi déterminé» », sur ladepeche.fr (consulté le 15 juin 2019).
  7. « S. Acariés impose M. Soro et A. Goulamirian - Netboxe.com », sur Netboxe.com, NetBoxe, (consulté le 15 juin 2019).
  8. « Arsen Goulamirian a mis les poings sur les «i» », sur ladepeche.fr (consulté le 15 juin 2019).
  9. « Arsen Goulamirian récupère sa ceinture », sur Fight Infos, (consulté le 15 juin 2019).
  10. « Arsen Goulamirian désigné challenger officiel du super champion WBA Denis Lebedev - L'Équipe », sur www.lequipe.fr (consulté le 15 juin 2019).
  11. (en) « Denis Lebedev vs. Arsen Goulamirian - WBA Purse Bid on June 20 », sur BoxingScene.com (consulté le 15 juin 2019).
  12. (en) « Denis Lebedev, Arsen Goulamirian Reach Deal - Purse Bid is Off », sur BoxingScene.com (consulté le 21 juin 2019).

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative au sportVoir et modifier les données sur Wikidata :