Arrondissements et quartiers de Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir l’image vierge

Six arrondissements de Québec :

Les arrondissements et quartiers de Québec sont des divisions territoriales de Québec. La ville est divisée en 6 arrondissements, chacun dirigé par un conseil d'arrondissement, ainsi qu'en 35 quartiers possédant pour la majorité un conseil de quartier. Un troisième type de division, les districts électoraux municipaux, superpose les différents quartiers en fonction de la population.

Historique[modifier | modifier le code]

Division passées[modifier | modifier le code]

Si le système d'arrondissement n'existe que depuis 2002 à Québec, la ville connaît depuis longtemps une division par quartiers. Dès le XVIIe siècle, la « basse-ville » et la « haute-ville » désignent des secteurs distincts en raison de la topographie particulière de la ville. Les faubourgs Saint-Louis et Saint-Jean quant à eux naissent au XVIIIe siècle.

Cependant, il faut attendre l'incorporation de Québec en « cité » par le Parlement du Bas-Canada pour que soit légalement statué des quartiers et leurs limites. L'Acte pour incorporer la Cité de Québec (1832) sépare ainsi la ville en 10 quartiers : Saint-Charles, Saint-Louis, Saint-Laurent, Saint-Jean, Saint-Roch, Sainte-Geneviève, Dorchester, du Séminaire, du Palais et des Carrières.

Avant la réforme de 2002, la ville était formée de 15 quartiers regroupés en 4 « secteurs » : Basse-Ville, Haute-Ville, Limoilou, Les Rivières.

Divisions actuelles[modifier | modifier le code]

Arrondissements de Québec, jusqu'au 31 octobre 2009

En 2000, le gouvernement Bouchard entreprend une vaste réorganisation municipale au Québec et annonce son intention d'opérer des regroupements municipaux dans la région de Québec. Dans son rapport d'octobre 2000, le mandataire du gouvernement Jean-Louis Lapointe recommande que la fusion des 13 municipalités de la communauté urbaine de Québec « ne devrait être retenue qu'à la condition expresse que soit mis en place un système d'arrondissements qui permette non seulement aux communautés locales de s'exprimer, mais aussi d'avoir une emprise réelle sur la détermination et la dispensation des services de proximité sur leur territoire ». Il propose alors la création de huit arrondissements[1].

Ces huit arrondissements voient le jour avec la nouvelle constitution de la ville de Québec, le . Ceux-ci possèdent des compétences en urbanisme, en sécurité incendie et civile, en gestion des déchets, en développement local, en culture et loisirs et en voirie. Ils sont numérotés de 1 à 8, du centre de la ville jusqu'à sa périphérie. L'usage de la numérotation sera rapidement délaissée après l'entrée en vigueur du Règlement sur le nom des arrondissements le , bien qu'elle reste employée administrativement[2]. Les quartiers, quant à eux, représentent les communautés et localités historiques de la ville. La plupart d'entre eux sont d'anciennes municipalités ou possède des caractéristiques distinctives (démographie, histoire, densité, patrimoine urbain, etc). Les quartiers sont également numérotés, bien que seulement les toponymes soient d'usage dans la population.

Après la défusion des municipalités de Saint-Augustin-de-Desmaures et de L'Ancienne-Lorette en 2004, certains arrondissements perdent du poids. Le , deux arrondissements sont dissous. Laurentien est rattaché aux arrondissements de La Haute-Saint-Charles et de Sainte-Foy–Sillery (qui est alors renommée Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge). Limoilou, de son côté, est rattaché à La Cité pour former La Cité-Limoilou.

Liste[modifier | modifier le code]

Les 37 quartiers de Québec
Les arrondissements de Québec
Arrondissement Quartier Code[3] Population (2016) Conseil de quartier
La Cité-Limoilou (1er)
Population totale : 107 885 habitants
Superficie : 22,18 km2
Vieux-Québec–Cap-Blanc–colline Parlementaire 1-1 5 770 B-check.svg
Saint-Roch 1-2 7 810 B-check.svg
Saint-Jean-Baptiste 1-3 9 245 B-check.svg
Montcalm 1-4 13 640 B-check.svg
Saint-Sauveur 1-5 15 495 B-check.svg
Saint-Sacrement 1-6 10 835 B-check.svg
Lairet 6-1 15 865 B-check.svg
Maizerets 6-2 14 570 B-check.svg
Vieux-Limoilou 6-3 14 425 B-check.svg
Les Rivières (2e)
Population totale : 73 075 habitants
Superficie : 48,61 km2
Neufchâtel-Est–Lebourgneuf 2-1 35 215 B-check.svg
Duberger–Les Saules 2-2 26 690 B-check.svg
Vanier 2-3 13 125 B-check.svg
Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge (3e)
Population totale : 103 345 habitants
Superficie : 95,01 km2
Sillery 3-1 13 570 B-check.svg
Cité-Universitaire 3-2 16 625 B-check.svg
Saint-Louis 3-3 14 305 B-check.svg
Plateau 3-4 13 980 B-check.svg
Pointe-de-Sainte-Foy 3-5 14 270 B-check.svg
Aéroport 8-2 13 325 B-check.svg
Cap-Rouge 8-3 17 305 B-check.svg
Charlesbourg (4e)
Population totale : 81 040 habitants
Superficie : 65,75 km2
Notre-Dame-des-Laurentides 4-1 15 535 B-check.svg
Orsainville 4-2 14 580 X mark.svg
Bourg-Royal 4-3 13 840 X mark.svg
Jésuites 4-4 15 130 B-check.svg
Trait-Carré 4-5 9 685 X mark.svg
Saint-Rodrigue 4-6 12 265 X mark.svg
Beauport (5e)
Population totale : 80 925 habitants
Superficie : 74,34 km2
Vieux-Moulin 5-5 14 985 B-check.svg
Chutes-Montmorency 5-3 16 090 B-check.svg
Vieux-Bourg 5-4 15 460 X mark.svg
Saint-Michel 5-2 17 885 X mark.svg
Laurentides 5-1 16 635 X mark.svg
La Haute-Saint-Charles (6e)
Population totale : 85 630 habitants
Superficie : 148,40 km2
Lac-Saint-Charles 7-1 10 095 B-check.svg
Saint-Émile 7-2 15 640 B-check.svg
Loretteville 7-3 15 655 B-check.svg
Châtels 7-4 13 690 B-check.svg
Val-Bélair 8-1 28 665 B-check.svg

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]