Arrondissement de Montargis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Arrondissement de Montargis
Arrondissement de Montargis
Situation de l'arrondissement de Montargis dans le département Loiret.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département et
collectivité territoriale
Loiret
Chef-lieu Montargis
Code arrondissement 45 1
Démographie
Population 169 523 hab. (2018)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 00′ nord, 2° 44′ est
Superficie 2 657,2 km2
Subdivisions
Cantons 5
Communes 125

L'arrondissement de Montargis est un arrondissement français situé dans le département du Loiret et la région Centre-Val de Loire. C'est l'un des trois arrondissements du Loiret.

Son chef-lieu est la ville de Montargis, également sous-préfecture du département.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'arrondissement est situé dans les régions naturelles du Gâtinais, du Giennois et de la Puisaye et comprend les aires urbaines de Gien et de Montargis.

Il est limitrophe des arrondissements d'Orléans à l'Ouest, Pithiviers au Nord-Ouest, Fontainebleau (Seine-et-Marne) au Nord, Sens (Yonne) et Auxerre (Yonne) à l'Est, Bourges (Cher) et Vierzon (Cher) au Sud[1].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Il est composé de douze cantons :

Liste des cantons de l'arrondissement de Montargis avant 2015
Canton code INSEE Superficie (km²) Population (2008)
Amilly 4532 150,08 22 604
Bellegarde 4504 150,16 6 992
Briare 4505 327,53 11 716
Châlette-sur-Loing 4533 81,71 22 126
Château-Renard[Note 1] 4507 266,21 10 480
Châtillon-Coligny[Note 2] 4508 304,69 10 527
Châtillon-sur-Loire 4509 220,23 7 146
Courtenay 4511 281,45 9 736
Ferrières-en-Gâtinais[Note 3] 4512 273,70 15 593
Gien 4514 369,77 26 024
Lorris 4516 271,83 9 538
Montargis 4519 4,46 15 526

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Cantons[modifier | modifier le code]

La réforme territoriale de 2015, réduit le nombre de cantons à cinq:[2]

Liste des cantons de l'arrondissement de Montargis depuis 2015
Canton Code
Insee
Superficie
(km2)
Population
(2018)
Châlette-sur-Loing 4502 105,21 32 332 hab.
Courtenay 4504 768,33 37 216 hab.
Gien 4507 732,82 34 489 hab.
Lorris 4508 752,52 27 555 hab.
Montargis 4511 125,98 29 908 hab.

Découpage communal depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Au , l'arrondissement groupe les 125 communes suivantes[3] :

  1. Adon
  2. Aillant-sur-Milleron
  3. Amilly
  4. Autry-le-Châtel
  5. Auvilliers-en-Gâtinais
  6. Batilly-en-Puisaye
  7. Bazoches-sur-le-Betz
  8. Beauchamps-sur-Huillard
  9. Beaulieu-sur-Loire
  10. Bellegarde
  11. Le Bignon-Mirabeau
  12. Boismorand
  13. Bonny-sur-Loire
  14. Breteau
  15. Briare
  16. La Bussière
  17. Cepoy
  18. Cernoy-en-Berry
  19. Chailly-en-Gâtinais
  20. Châlette-sur-Loing
  21. Champoulet
  22. Chantecoq
  23. La Chapelle-Saint-Sépulcre
  24. La Chapelle-sur-Aveyron
  25. Chapelon
  26. Le Charme
  27. Château-Renard
  28. Châtenoy
  29. Châtillon-Coligny
  30. Châtillon-sur-Loire
  31. Chevannes
  32. Chevillon-sur-Huillard
  33. Chevry-sous-le-Bignon
  34. Les Choux
  35. Chuelles
  36. Conflans-sur-Loing
  37. Corbeilles
  38. Corquilleroy
  39. Cortrat
  40. Coudroy
  41. Coullons
  42. La Cour-Marigny
  43. Courtemaux
  44. Courtempierre
  45. Courtenay
  46. Dammarie-en-Puisaye
  47. Dammarie-sur-Loing
  48. Dordives
  49. Douchy-Montcorbon
  50. Ervauville
  51. Escrignelles
  52. Faverelles
  53. Feins-en-Gâtinais
  54. Ferrières-en-Gâtinais
  55. Fontenay-sur-Loing
  56. Foucherolles
  57. Fréville-du-Gâtinais
  58. Gien
  59. Girolles
  60. Gondreville
  61. Griselles
  62. Gy-les-Nonains
  63. Ladon
  64. Langesse
  65. Lombreuil
  66. Lorris
  67. Louzouer
  68. Melleroy
  69. Mérinville
  70. Mézières-en-Gâtinais
  71. Mignères
  72. Mignerette
  73. Montargis
  74. Montbouy
  75. Montcresson
  76. Montereau
  77. Mormant-sur-Vernisson
  78. Le Moulinet-sur-Solin
  79. Moulon
  80. Nargis
  81. Nesploy
  82. Nevoy
  83. Nogent-sur-Vernisson
  84. Noyers
  85. Ousson-sur-Loire
  86. Oussoy-en-Gâtinais
  87. Ouzouer-des-Champs
  88. Ouzouer-sous-Bellegarde
  89. Ouzouer-sur-Trézée
  90. Pannes
  91. Paucourt
  92. Pers-en-Gâtinais
  93. Pierrefitte-ès-Bois
  94. Poilly-lez-Gien
  95. Préfontaines
  96. Presnoy
  97. Pressigny-les-Pins
  98. Quiers-sur-Bézonde
  99. Rozoy-le-Vieil
  100. Saint-Brisson-sur-Loire
  101. Saint-Firmin-des-Bois
  102. Saint-Firmin-sur-Loire
  103. Sainte-Geneviève-des-Bois
  104. Saint-Germain-des-Prés
  105. Saint-Gondon
  106. Saint-Hilaire-les-Andrésis
  107. Saint-Hilaire-sur-Puiseaux
  108. Saint-Martin-sur-Ocre
  109. Saint-Maurice-sur-Aveyron
  110. Saint-Maurice-sur-Fessard
  111. Sceaux-du-Gâtinais
  112. La Selle-en-Hermoy
  113. La Selle-sur-le-Bied
  114. Solterre
  115. Thimory
  116. Thorailles
  117. Thou
  118. Treilles-en-Gâtinais
  119. Triguères
  120. Varennes-Changy
  121. Vieilles-Maisons-sur-Joudry
  122. Villemandeur
  123. Villemoutiers
  124. Villevoques
  125. Vimory

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de l'arrondissement est en augmentation constante depuis 1968.

En 2018, l'arrondissement comptait 169 523 habitants[Note 4].

Évolution de la population  [ modifier ]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2018
126 557135 038145 181153 117158 426166 285169 834170 285169 523
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[4] puis population municipale à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Administration[modifier | modifier le code]

Régis CASTRO est le sous-préfet de l'arrondissement de Montargis[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1800 à 1926[modifier | modifier le code]

De 1800 à 1926, l'arrondissement de Montargis est composé des cantons de Bellegarde, Château-Renard, Châtillon-Coligny, Courtenay, Ferrières-en-Gâtinais, Lorris, ainsi que de l'ancien Montargis.

La réforme de 1926[modifier | modifier le code]

La réforme de 1926 vit la suppression définitive de l'arrondissement de Gien et temporaire de l'arrondissement de Pithiviers. L'arrondissement de Montargis fut donc augmenté définitivement des cantons de Briare, du Châtillon-sur-Loire et Gien, détachés de l'ancien arrondissement de Gien et temporairement, de 1926 à 1942, des cantons de Beaune-la-Rolande et de Puiseaux, détachés de l'arrondissement de Pithiviers.

La réforme de 1942[modifier | modifier le code]

En 1942, un nouveau redécoupage restaure l'arrondissement de Pithiviers dans son état d'avant 1926.

La réforme des années 1970[modifier | modifier le code]

Réalisée dans les années 1970, cette réforme ne modifie pas les limites des arrondissements. Elle se borne à un redécoupage des cantons.

À cette occasion, l'ancien canton de Montargis est scindé en trois parties, un nouveau canton de Montargis, le canton d'Amilly et le canton de Châlette-sur-Loing.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Anciennement nommé canton de Châteaurenard
  2. Anciennement nommé canton de Châtillon-sur-Loing
  3. Anciennement nommé canton de Ferrières
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]