Arrondissement de Boulogne-Billancourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arrondissement de Boulogne-Billancourt
Situation de l'arrondissement de Boulogne-Billancourt dans le département Hauts-de-Seine.
Situation de l'arrondissement de Boulogne-Billancourt dans le département Hauts-de-Seine.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département et
collectivité territoriale
Hauts-de-Seine
Chef-lieu Boulogne-Billancourt
Code arrondissement 923
Démographie
Population 316 653 hab. (2015)
Densité 8 675 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 09″ nord, 2° 14′ 18″ est
Superficie 36,5 km2
Subdivisions
Communes 8

L'arrondissement de Boulogne-Billancourt est une division administrative française, située dans le département des Hauts-de-Seine et la région Île-de-France.

Il a été créé le 27 décembre 1972.

Composition jusqu'au 31 décembre 2016[modifier | modifier le code]

Découpage communal depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Le nombre de communes de l'arrondissement de Boulogne-Billancourt est ainsi de 9 en 2015, 9 en 2016 et 8 en 2017. Au , l'arrondissement groupe les 8 communes suivantes[1] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2015, l'arrondissement comptait 316 653 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
295 987 294 984 285 120 282 975 292 409 309 666 846 698 316 653
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[2] puis population municipale à partir de 2006[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Composition à partir du 1er janvier 2017[modifier | modifier le code]

Afin de faire coïncider les limites des établissements publics territoriaux de la métropole du Grand Paris avec celles de certains arrondissements, les communes de Saint-Cloud et de Vaucresson ont été ajoutées à l'arrondissement de Nanterre, tandis que celle de Vanves a été transférée de l'arrondissement d'Antony à celui de Boulogne-Billancourt par un arrêté du préfet de la région d'Île-de-France du 30 décembre 2016[4].


Liste des communes de l’arrondissement
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Boulogne-Billancourt
(chef-lieu)
92012 Métropole du Grand Paris 6,17 116 927 (2014) 18 951
Chaville 92022 Métropole du Grand Paris 3,55 19 619 (2014) 5 526
Issy-les-Moulineaux 92040 Métropole du Grand Paris 4,25 67 360 (2014) 15 849
Marnes-la-Coquette 92047 Métropole du Grand Paris 3,48 1 712 (2014) 492
Meudon 92048 Métropole du Grand Paris 9,90 45 507 (2014) 4 597
Sèvres 92072 Métropole du Grand Paris 3,91 23 206 (2014) 5 935
Vanves 92075 Métropole du Grand Paris 1,56 27 783 (2014) 17 810
Ville-d'Avray 92077 Métropole du Grand Paris 3,67 11 496 (2015) 3 132

Sous-préfet[modifier | modifier le code]

Le sous-préfet de Boulogne-Billancourt est François Lamelot de mars 2004 à juillet 2009, année de son décès à 66 ans.

Il est remplacé alors par intérim par Bernard Bouloc, sous-préfet d'Antony.

En 2010, le gouvernement envisage la suppression de l'arrondissement de Boulogne-Billancourt, les Hauts-de-Seine ne conservant que deux arrondissements, l'arrondissement chef-lieu de Nanterre, au nord, et celui d'Antony au sud, et les communes antérieurement dans celui de Boulogne-Billancourt seraient réparties dans les deux arrondissements conservés. Le projet est abandonné en 2011, mais dans un souci de simplification administrative, le sous-préfet d'Antony est également sous-préfet de l'arrondissement de Boulogne-Billancourt et a rang de préfet[5].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]