Arrondissement d'Arles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arrondissement d'Arles
Situation de l'arrondissement d'Arles dans le département Bouches-du-Rhône.
Situation de l'arrondissement d'Arles dans le département Bouches-du-Rhône.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département et
collectivité territoriale
Bouches-du-Rhône
Chef-lieu Arles
Code arrondissement 132
Démographie
Population 207 316 hab. (2015)
Densité 91 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 41′ nord, 4° 37′ est
Superficie 2 284 km2
Subdivisions
Communes 36

L'arrondissement d'Arles est une division administrative de l'État dans le département des Bouches-du-Rhône et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

L'arrondissement fait partie des trois arrondissements des Bouches-du-Rhône créés en 1800. Son chef-lieu est alors la commune de Tarascon. En 1816, le chef-lieu est déplacé à Arles[1].

En 1981, certaines communes de l'arrondissement d'Arles et de celui d'Aix-en-Provence en sont détachées pour former l'arrondissement d'Istres[1].

Composition[modifier | modifier le code]

Depuis 1981, l'arrondissement d'Arles est composé de 36 communes situées dans la partie ouest du département des Bouches-du-Rhône, dont cinq ont plus de 10 000 habitants : Arles, Châteaurenard, Tarascon, Saint-Martin-de-Crau et Saint-Rémy-de-Provence.

De 2003 à 2015, ces communes étaient regroupées en neuf cantons : Arles-Est, Arles-Ouest, Châteaurenard, Eyguières, Orgon, Port-Saint-Louis-du-Rhône, Saint-Rémy-de-Provence, Les Saintes-Maries-de-la-Mer et Tarascon. Depuis 2015, le nouveau découpage cantonal s'affranchit des limites des arrondissements[2].

Découpage communal depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Le nombre de communes de l'arrondissement d'Arles reste quant à lui inchangé depuis 2015 et égal à 36. Au , l'arrondissement groupe les 36 communes suivantes[3] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2015, l'arrondissement comptait 207 316 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
134 156 146 732 160 374 171 807 180 948 192 034 199 501 207 316
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[4] puis population municipale à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Liste des sous-préfets[modifier | modifier le code]

  • Armand Pihoret : sous-préfet d’Arles le 25 juin 1864
  • Henri Collignon : sous-préfet d’Arles le 22 mars 1889, remplacé le 18 mars 1895[6]
  • Jean des Vallières: révoqué en avril 1942
  • Louis Séguy: 1944-
  • Jean-Louis Dufeigneux : 1976-
  • Le sous-préfet d'Arles, depuis septembre 2009, est Pierre Castoldi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « La Préfecture des Bouches-du-Rhône », sur Archives départementales des Bouches-du-Rhône (consulté le 8 janvier 2016)
  2. Décret du 27 février 2014
  3. « Composition de l'arrondissement d'Arles », sur https://www.insee.fr (consulté le 19 janvier 2018)
  4. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  5. Fiches Insee - Populations légales de l'arrondissement pour les années 1968, 1975, 1982, 1990, 1999, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. Notice « Collignon (Henri, Paul, François, Marie) » (1856-1915), page 139 in Archives nationales (France) (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1881-1926, Paris : Centre historique des Archives nationales, 2001, 774 pages, 27 cm, (ISBN 2-86000-290-1).

Voir aussi[modifier | modifier le code]