Arrigo Della Rocca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Della Rocca.

Arrigo Della Rocca (Arrigu en corse) est une figure importante de l'histoire médiévale Corse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrigo Della Rocca est le fils de Guglielmu (mort en 1354) fils d'Arriguccio, le fils aîné de Sinucello Della Rocca. Arrigo Della Rocca s'oppose à la domination génoise en Corse. Il se réfugia en Aragon, puis revint dans l'île avec une petite armée aragonaise. Il se considère comme le lieutenant du « roi d'Aragon de Corse et de Sardaigne » et se fait proclamer Comte de Corse en 1376, après s'être rallié les Seigneurs de Cinarca. Il est nommé par le Roi d'Aragon Lieutenant-Général des armées de Corse et de Sardaigne.

Arrigo finit toutefois par pactiser avec la république de Gênes, jusqu'au point de faire partie de la société financière Maona qui fait bâtir entre 1378 et 1383 la citadelle (Bastia) à l'origine de la ville de Bastia. Arrigo change de nouveau d'obédience, il fait capturer les actionnaires de la Maona et redevient un « fidèle » du roi d'Aragon et finit par gouverner la quasi-totalité de l'île de manière autonome. Il meurt en juin 1401, lors d'une épidémie qui frappe la Corse ou empoisonné selon certaines sources.