Arrêt du système

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'arrêt d'un système informatique peut être volontaire ou involontaire :

  • Les arrêts volontaires peuvent correspondre à un besoin de maintenance, à un problème technique nécessitant le redémarrage, ou tout simplement (et plus couramment) pour ne pas laisser la machine allumée en permanence.
  • Les arrêts involontaires peuvent être dus à une coupure de courant, une prise de contrôle de la machine par un hacker, une défaillance matérielle ou logicielle (écran bleu par exemple), ou encore un virus.

Il existe deux moyens d'éteindre une machine :

  • Couche logicielle : c'est le système d'exploitation qui va ordonner l'arrêt du système. Chaque système d'exploitation a son protocole d'arrêt. Par exemple, un PC équipé de Windows peut être éteint en cliquant sur Démarrer > Arrêter > Arrêter l'ordinateur. Sous Mac OS, ou Linux, la commande sera quelque peu différente.
  • Couche matérielle : coupure manuelle du système par l'intermédiaire du bouton On/Off.

Virus[modifier | modifier le code]

Sous Windows, des virus provoquant l'instabilité du noyau peuvent faire apparaître un message d'arrêt initié du système. Au bout du temps imparti (quelques dizaines de secondes), la machine contaminée s'éteint.