Arnulf Rainer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rainer.
Arnulf Rainer
Arnulf Rainer, Sternsucher, 1994, ein Film von Herbert Brödl.jpg
Naissance
Nationalité
Drapeau : Autriche Autrichien
Activité
Mouvement
Influencé par
Distinction
Prix Max Beckmann (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Arnulf Rainer, né le à Baden en Autriche, est un peintre autrichien internationalement reconnu pour son art informel abstrait et ses nombreux portraits retouchés et griffés.[réf. nécessaire]

La vie, l'éducation, la peinture[modifier | modifier le code]

Arnulf Rainer occupe à partir de 1940 un poste à la Nationalpolitische Erziehungsanstalt (NAPOLA) (maison d'éducation pour jeunes à Traiskirchen) mais la quittera en 1944, apparemment à la suite d'un différend avec l'éducateur artistique. (C'est à la demande de ses parents qu'il achève ses études à la Staatsgewerbeschule (école professionnelle d'État) en 1950. Cette même année, il rejoint l'Académie d'Art Appliqué de Vienne, mais il n'y restera qu'un jour.[réf. nécessaire]

Après une approche du surréalisme, qui l'influença dans ses premières années, il se rapproche du taschisme et de l'art informel. Il s'intéresse à l'art brut. Il est aujourd'hui plus spécialement reconnu pour ses travaux dans lesquels il utilise des techniques mixtes : partant d'images préexistantes, telles que des photographies, il les recouvre d'huile, modifiant ainsi la signification de l'image initiale. Il a notamment appliqué ce procédé à des crucifix - apportant ainsi une contribution renouvelante aux arts sacrés - à des masques mortuaires ou des autoportraits faits dans un photomaton.

Depuis 1981-1995, il occupe une place de professeur à la renommée Akademie der Bildenden Künste de Vienne. C'est également en 1981 que le Max-Beckmann-Preis (Prix Max Beckmann, du nom d'un artiste allemand du début du XXe siècle) lui est décerné et qu'il est élu membre de l'Académie des arts de Berlin[1].[réf. nécessaire]

Le musée Arnulf Rainer a été ouvert à New York en 1993.

Depuis 2002 la Pinacothèque moderne de Munich présente une salle permanent avec des tableaux de la peinture de Arnulf Rainer.

Un de ses travaux a été choisi en tant qu'affiche officielle du tournoi de Roland Garros 2008.

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 1951 : Galerie Kleinmayr, Klagenfurt, Autriche
  • 1952 : Galerie Franck, Francfort
  • 1954 : Galerie Würthle, Vienne Proportionsanordnungen
  • 1956 : Galerie nächst St. Stephan, Vienne. Kruzifikationen
  • 1957 : Wiener Secession, Vienne. Monochrome Komplexe 1955 bis 1957
  • 1960 : Galerie nächst St. Stephan, Vienne. Übermalungen
  • 1961 : Galleria del Cavallino, Venise
  • 1962 : Galerie Schmela, Düsseldorf
  • 1962 : Minami Gallery, Tokyo
  • 1964 : Galerie Springer, Berlin
  • 1968 : Museum des 20. Jahrhunderts, Vienne. Retrospektive
  • 1969 : Galerie Ariadne, Vienne, Arnulf Rainer. TRRR. Zeichnungen 1947-51
  • 1970 : Kunstverein Freiburg im Breisgau
  • 1970 : Galerie Van de Loo, Munich. Face Farces 1965-1969
  • 1970 : Galerie Müller, Stuttgart et Cologne
  • 1971 : Kunstverein Hamburg. Retrospektive
  • 1972 : musée Busch-Reisinger, Cambridge (Massachusetts)
  • 1973 : Graphische Sammlung Albertina, Vienne
  • 1974 : Kunstverein Bremerhaven
  • 1974 : Kunstraum, Munich. Gestische Handmalereien
  • 1975 : Hessisches Landesmuseum, Darmstadt. Arbeiten 1948-1975
  • 1975 : Galerie Stadler, Paris. Face Farces, Bodyposes 1968-1975
  • 1976 : Neue Galerie der Stadt Linz.Face Farces: Fotoübermalungen und Fotoüberzeichnungen 1969-
  • 1976 : Kulturhaus, Graz. Misch- und Trennkunst (mit Dieter Roth)
  • 1977 : documenta 6, Kassel
  • 1977 : Kunsthalle, Berne. Retrospektive
  • 1977 : Städtische Galerie im Lenbachhaus, Munich. (Exposition de la Kunsthalle Berne)
  • 1977 : Kunstraum, Munich. Photoüberzeichnungen Franz Xaver Messerschmidt
  • 1977 : Kestner Gesellschaft, Hanovre, (Exposition de la Kunsthalle Berne et de la Lenbachhaus Munich)
  • 1978 : Biennale Venise, Pavillion autrichien. Linguaggio del corpo, Körpersprache, Body language
  • 1978 : Österreichische Galerie im Belvedere. Vienne Totenmasken
  • 1979 : Frankfurter Kunstverein, Francfort
  • 1979 : Württembergischer Kunstverein, Stuttgart
  • 1979 : Galerie Ulysses, Vienne. Frauenakte - Frauenposen
  • 1980 : Nationalgalerie, Berlin. Retrospektive
  • 1981 : Staatliche Kunsthalle Baden-Baden
  • 1981 : Städtisches Kunstmuseum, Bonn
  • 1981 : Museum des 20. Jahrhunderts, Vienne
  • 1981 : Stedelijk van Abbemuseum, Eindhoven. Retrospektive
  • 1981 : Whitechapel Art Gallery, Londres
  • 1981 : Walker Art Center, Minneapolis
  • 1982 : Suermondt Museum, Aix-la-chapelle. Kruzifikationen 1951-1980
  • 1982 : Louisiana Museum of Modern Art, Humlebaek
  • 1982 : Galerie m, Bochum, Hiroshima
  • 1983 : Wilhelm-Hack-Museum, Ludwigshafen
  • 1983 : Kunstmuseum Hannover mit Sammlung Sprengel, Hanovre
  • 1983 : Museum van Hedendaagse Kunst, Gand
  • 1984 : Kunstmuseum, Düsseldorf
  • 1984 : Städtisches Museum Mönchengladbach. Face Farces und Gesichter mit Goya
  • 1984 : Musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris. Mort et Sacrifice
  • 1984 : Stedelijk van Abbemuseum, Eindhoven. Retrospektive
  • 1985 : Nationalgalerie, Berlin. Theater/Minetti
  • 1985 : Galerie Maeght Lelong, Zurich
  • 1985 : Museum of Modern Art (en), Oxford
  • 1985 : Galerie Ulysses, Vienne, Totenmasken
  • 1986 : Ritter Art Gallery, Floride Atlantic University, Boca Raton. The Self-Portraits
  • 1986 : The Grey Art Gallery and Study Center, New York University
  • 1986 : North Carolina Museum of Art, Raleigh
  • 1986 : Abbazia di San Gregorio, Venise
  • 1986 : Neue Galerie - Sammlung Ludwig, Aix-la-Chapelle. Umkreisen und Durchdringen: Christusgesichter
  • 1987 : Centre Saidye Bronfman, Montréal
  • 1987 : Magasin, Centre national d'art contemporain, Grenoble. Métaphores de la mort
  • 1987 : Musée des beaux-arts, Lausanne, Arnulf Rainer, Louis Soutter, Les doigts peignent - Die Finger malen
  • 1987 : Schirn Kunsthalle, Francfort
  • 1987 : musées royaux des beaux-arts, Bruxelles, Masqué - Démasqué
  • 1987 : Museum Overholland, Amsterdam
  • 1988 : Oberösterreichische Landesgalerie, Linz, Verdeckt - Entdeckt
  • 1988 : Museen Haus Lange und Haus Esters, Krefeld, Arnulf Rainer. Werke der fünziger bis achtziger Jahre
  • 1988 : Neue Galerie, Staatliche und Städtische Kunstsammlungen, Cassel
  • 1988 : Städtisches Museum, Schloß Morsbroich, Leverkusen. Zeichnungen 1949-85
  • 1989 : Städtische Galerie, Ratisbonne
  • 1989 : Kunstverein, Brunswick
  • 1989 : Solomon R. Guggenheim Museum, New York. Retrospektive
  • 1989 : Festspielhaus, Bregenz. Enzyklopädie und Revolution
  • 1989 : Museum of Contemporary Art, Chicago
  • 1989 : Historisches Museum der Stadt, Wien
  • 1989 : Moore College of Art and Design, Philadelphie. Drawing on Death
  • 1990 : Castello di Rivoli, Turin
  • 1990 : musée municipal de La Haye
  • 1990 : Bonnefanten Museum, Maastricht. Hommage aan Vincent Van Gogh
  • 1990 : Städtisches Kunstmuseum, Bonn, Übermalte Bücher
  • 1990 : Saarlandmuseum, Saarbrücken, Arnulf Rainer. Werke 1980-1990
  • 1991 : Malmö Konsthall
  • 1991 : Brandenburgische Kunstsammlungen, Cottbus
  • 1991 : Maximilianverlag, Munich. Frühe Graphikübermalungen
  • 1991 : Galerie Stadler, Paris. J. Racine
  • 1992 : The Menil Collection, Houston, Young Cross
  • 1992 : Kunst-Station St. Peter, Köln, Kreuz-Weisen
  • 1992 : Kärntner Landesgalerie, Klagenfurt, Topografia superiore - Carinzia/Venezia
  • 1992 : Fundacao de Serralves, Porto. Obras Recentes
  • 1993 : Kunsthalle Dominikanerkirche, Osnabrück
  • 1993 : Hessisches Landesmuseum, Darmstadt
  • 1993 : Oberösterreichischer Kunstverein, Linz. Fossilien
  • 1993 : Moderna Galerija, Ljubljana
  • 1994 : Museum Moderner Kunst, Passau
  • 1994 : Kunsthalle, Recklinghausen
  • 1994 : Schömer - Haus, Klosterneuburg. Retrospektive
  • 1995 : Museum für Moderne Kunst, Bozen. Lucio Fontana - Arnulf Rainer. Über das Bild hinaus
  • 1995 : Nationalmuseum Cotroceni, Bukarest und Brukenthal Museum, Hermannstadt. Katastrophen und Desaster
  • 1995 : Internationales Kulturzentrum Egon Schiele, Krumau. Überzeichnungen Übermalungen
  • 1996 : Kärntner Landesgalerie, Klagenfurt, Natur - Mikrokosmos Makrokosmos
  • 1996 : Landesmuseum, Oldenburg
  • 1996 : Isländische Nationalgalerie, Reykjavik
  • 1996 : Bonnefanten Museum, Maastricht
  • 1996 : 23 Bienal Internacional de Sao Paulo (Sonderschau)
  • 1996 : CGAC Centro Galego de Arte Contemporánea, Santiago de Compostela, Campus Stellae
  • 1997 : Museo Nacional de Bellas Artes, Buenos Aires
  • 1997 : Kunsthalle Krems. abgrundtiefe - perspektiefe Retrospektiefe 1947-1997
  • 1997 : Museo Nacional de Bellas Artes, Santiago de Chile
  • 1997 : Kunstmuseum, Bonn. Die Radierungen
  • 1998 : Staatliche Galerie Moritzburg, Halle. Die Radierungen
  • 1998 : Nationalgalerie, Prague
  • 1998 : Haus der Kunst der Stadt Brünn
  • 1998 : Carolino Augusteum, Salzburger Museum für Kunst und Kulturgeschichte. FestSpieler
  • 1999 : Städtische Kunstsammlungen, Augsburg. Fingermalereien - Schleierbilder 1998
  • 1998 : Salzburger Landessammlungen, Rupertinum, Salzburg. Die Radierungen
  • 1998 : Theatermuseum Hannover. Mimen
  • 2000 : Stedelijk Museum, Amsterdam. Retrospektive
  • 2000 : Provinciaal Centrum voor Beeldende Kunsten, Hasselt. Retrospektive
  • 2000 : Kunstforum Wien. Arnulf Rainer - Gegen.Bilder
  • 2000 : Neue Galerie der Stadt Linz. Retrospektive
  • 2001 : Galleria d'Arte Moderna Bologna. Arnulf Rainer Retrospettiva 1948-2000
  • 2001 : Sinclair-Haus Bad Homburg, Schichten der Nacht. Arnulf Rainer-Victor Hugo
  • 2001 : Museum Würth, Künzelsau
  • 2001 : Städtische Galerie im Lenbachhaus, Munich. Bibelübermalungen aus der Sammlung Frieder Burda
  • 2002 : Jablonka Galerie, Köln und Tony Shafrazi Gallery, New York. Crosses Kreuze
  • 2002 : Galerie Lelong, Paris und Zürich. Bilder
  • 2002 : Pinakothek der Moderne, München. Rainer-Raum (permanent)
  • 2003 : Galeria Nieves Fernàndez, Madrid. Museo Correr, Venedig, Canova-Rainer
  • 2004 : musée Message Biblique Marc Chagall, Nice, Peintures/Surpeintures, 1995 - 2003
  • 2005 : Sammlung Essl, Vienne. Tapies / Rainer, Porteurs de Secret
  • 2005 : La Maison Rouge, Paris. Arnulf Rainer et sa collection d’Art brut
  • 2005 : Armando Museum, Amersfoort. Körpersprache – Landschaftssprache
  • 2005 : Akira Ikeda Gallery, Taura. Hiroshima
  • 2005 : Galerie Karl Pfefferle, Munich. Neue Fotografien
  • 2005 : Kunstverein Ulm. Kanarien
  • 2005 : musée municipal de La Haye, La Haye, Arnulf Rainer en Outsider Art
Pierre Molinier Übermalung #5 d'Arnulf Rainer, 2008
  • 2006 : Galerie Lelong, Paris. Visages dérobés
  • 2006 : Museo de Zaragoza
  • 2006 : musée des arts appliqués, Vienne
  • 2007 : Deichtorhallen, Hambourg. Arnulf Rainer / Dieter Roth : Misch- und Trennkunst Gemeinschaftsarbeiten und Einzelwerke, 1968-2005
  • 2007 : MAK Center for Art and Architecture, Los Angeles
  • 2008 : Österreichische Galerie Belvedere, Vienne
  • 2008 : Museum Moderner Kunst Kärnten, Klagenfurt, Autriche
  • 2009 : musée d'art moderne de Saint-Étienne, France
  • 2009 : Kunstlocatie Würth, Bois-le-Duc
  • 2009 : galerie Ulysses, Vienne
  • 2009 : Arnulf Rainer Museum, Baden. Aller Anfang ist schwer
  • 2010 : Pinakothek der Moderne in der Alten Pinakothek, München. Arnulf Rainer. Der Übermaler.
  • 2011 : maison de Victor Hugo, Paris. Arnulf Rainer - Victor Hugo: surpeintures.
  • 2011 : galerie Lelong, Paris - FRANCE

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Pierre Molinier Übermalung #5, technique mixte, 2008, 33,3 × 23,2 cm,
  • Selfportrait n° 12 Kompost, 1972, techniques mixtes sur photographie, 50,7 × 61 cm, musée d'art de Toulon.
  • Finger Painting, 1975, techniques mixtes sur papier, 59,5 × 47,5 cm, musée d'art de Toulon.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]