Arnulf Rainer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rainer.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant l’art contemporain
Cet article est une ébauche concernant l’art contemporain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Arnulf Rainer
Arnulf Rainer, Sternsucher, 1994, ein Film von Herbert Brödl.jpg
Naissance
Nationalité
Drapeau : Autriche Autrichien
Activité
Mouvement
Influencé par
Distinction
Prix Max Beckmann (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Arnulf Rainer, né le à Baden en Autriche, est un peintre autrichien internationalement reconnu pour son art informel abstrait et ses nombreux portraits retouchés et griffés.[réf. nécessaire]

La vie, l'éducation, la peinture[modifier | modifier le code]

Arnulf Rainer occupe à partir de 1940 un poste à la Nationalpolitische Erziehungsanstalt (NAPOLA) (maison d'éducation pour jeunes à Traiskirchen) mais la quittera en 1944, apparemment à la suite d'un différend avec l'éducateur artistique. (C'est à la demande de ses parents qu'il achève ses études à la Staatsgewerbeschule (école professionnelle d'État) en 1950. Cette même année, il rejoint l'Académie d'Art Appliqué de Vienne, mais il n'y restera qu'un jour.[réf. nécessaire]

Après une approche du surréalisme, qui l'influença dans ses premières années, il se rapproche du taschisme et de l'art informel. Il s'intéresse à l'art brut. Il est aujourd'hui plus spécialement reconnu pour ses travaux dans lesquels il utilise des techniques mixtes : partant d'images préexistantes, telles que des photographies, il les recouvre d'huile, modifiant ainsi la signification de l'image initiale. Il a notamment appliqué ce procédé à des crucifix - apportant ainsi une contribution renouvelante aux arts sacrés - à des masques mortuaires ou des autoportraits faits dans un photomaton.

Depuis 1981-1995, il occupe une place de professeur à la renommée Akademie der Bildenden Künste de Vienne. C'est également en 1981 que le Max-Beckmann-Preis (Prix Max Beckmann, du nom d'un artiste allemand du début du XXe siècle) lui est décerné et qu'il est élu membre de l'Académie des arts de Berlin[1].[réf. nécessaire]

Le musée Arnulf Rainer a été ouvert à New York en 1993.

Depuis 2002 la Pinacothèque moderne de Munich présente une salle permanent avec des tableaux de la peinture de Arnulf Rainer.

Un de ses travaux a été choisi en tant qu'affiche officielle du tournoi de Roland Garros 2008.

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 1951 : Galerie Kleinmayr, Klagenfurt, Autriche
  • 1952 : Galerie Franck, Francfort
  • 1954 : Galerie Würthle, Vienne Proportionsanordnungen
  • 1956 : Galerie nächst St. Stephan, Vienne. Kruzifikationen
  • 1957 : Wiener Secession, Vienne. Monochrome Komplexe 1955 bis 1957
  • 1960 : Galerie nächst St. Stephan, Vienne. Übermalungen
  • 1961 : Galleria del Cavallino, Venise
  • 1962 : Galerie Schmela, Düsseldorf
  • 1962 : Minami Gallery, Tokyo
  • 1964 : Galerie Springer, Berlin
  • 1968 : Museum des 20. Jahrhunderts, Vienne. Retrospektive
  • 1969 : Galerie Ariadne, Vienne, Arnulf Rainer. TRRR. Zeichnungen 1947-51
  • 1970 : Kunstverein Freiburg im Breisgau
  • 1970 : Galerie Van de Loo, Munich. Face Farces 1965-1969
  • 1970 : Galerie Müller, Stuttgart et Cologne
  • 1971 : Kunstverein Hamburg. Retrospektive
  • 1972 : musée Busch-Reisinger, Cambridge (Massachusetts)
  • 1973 : Graphische Sammlung Albertina, Vienne
  • 1974 : Kunstverein Bremerhaven
  • 1974 : Kunstraum, Munich. Gestische Handmalereien
  • 1975 : Hessisches Landesmuseum, Darmstadt. Arbeiten 1948-1975
  • 1975 : Galerie Stadler, Paris. Face Farces, Bodyposes 1968-1975
  • 1976 : Neue Galerie der Stadt Linz.Face Farces: Fotoübermalungen und Fotoüberzeichnungen 1969-
  • 1976 : Kulturhaus, Graz. Misch- und Trennkunst (mit Dieter Roth)
  • 1977 : documenta 6, Kassel
  • 1977 : Kunsthalle, Berne. Retrospektive
  • 1977 : Städtische Galerie im Lenbachhaus, Munich. (Exposition de la Kunsthalle Berne)
  • 1977 : Kunstraum, Munich. Photoüberzeichnungen Franz Xaver Messerschmidt
  • 1977 : Kestner Gesellschaft, Hanovre, (Exposition de la Kunsthalle Berne et de la Lenbachhaus Munich)
  • 1978 : Biennale Venise, Pavillion autrichien. Linguaggio del corpo, Körpersprache, Body language
  • 1978 : Österreichische Galerie im Belvedere. Vienne Totenmasken
  • 1979 : Frankfurter Kunstverein, Francfort
  • 1979 : Württembergischer Kunstverein, Stuttgart
  • 1979 : Galerie Ulysses, Vienne. Frauenakte - Frauenposen
  • 1980 : Nationalgalerie, Berlin. Retrospektive
  • 1981 : Staatliche Kunsthalle Baden-Baden
  • 1981 : Städtisches Kunstmuseum, Bonn
  • 1981 : Museum des 20. Jahrhunderts, Vienne
  • 1981 : Stedelijk van Abbemuseum, Eindhoven. Retrospektive
  • 1981 : Whitechapel Art Gallery, Londres
  • 1981 : Walker Art Center, Minneapolis
  • 1982 : Suermondt Museum, Aix-la-chapelle. Kruzifikationen 1951-1980
  • 1982 : Louisiana Museum of Modern Art, Humlebaek
  • 1982 : Galerie m, Bochum, Hiroshima
  • 1983 : Wilhelm-Hack-Museum, Ludwigshafen
  • 1983 : Kunstmuseum Hannover mit Sammlung Sprengel, Hanovre
  • 1983 : Museum van Hedendaagse Kunst, Gand
  • 1984 : Kunstmuseum, Düsseldorf
  • 1984 : Städtisches Museum Mönchengladbach. Face Farces und Gesichter mit Goya
  • 1984 : Musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris. Mort et Sacrifice
  • 1984 : Stedelijk van Abbemuseum, Eindhoven. Retrospektive
  • 1985 : Nationalgalerie, Berlin. Theater/Minetti
  • 1985 : Galerie Maeght Lelong, Zurich
  • 1985 : Museum of Modern Art (en), Oxford
  • 1985 : Galerie Ulysses, Vienne, Totenmasken
  • 1986 : Ritter Art Gallery, Floride Atlantic University, Boca Raton. The Self-Portraits
  • 1986 : The Grey Art Gallery and Study Center, New York University
  • 1986 : North Carolina Museum of Art, Raleigh
  • 1986 : Abbazia di San Gregorio, Venise
  • 1986 : Neue Galerie - Sammlung Ludwig, Aix-la-Chapelle. Umkreisen und Durchdringen: Christusgesichter
  • 1987 : Centre Saidye Bronfman, Montréal
  • 1987 : Magasin, Centre national d'art contemporain, Grenoble. Métaphores de la mort
  • 1987 : Musée des beaux-arts, Lausanne, Arnulf Rainer, Louis Soutter, Les doigts peignent - Die Finger malen
  • 1987 : Schirn Kunsthalle, Francfort
  • 1987 : musées royaux des beaux-arts, Bruxelles, Masqué - Démasqué
  • 1987 : Museum Overholland, Amsterdam
  • 1988 : Oberösterreichische Landesgalerie, Linz, Verdeckt - Entdeckt
  • 1988 : Museen Haus Lange und Haus Esters, Krefeld, Arnulf Rainer. Werke der fünziger bis achtziger Jahre
  • 1988 : Neue Galerie, Staatliche und Städtische Kunstsammlungen, Cassel
  • 1988 : Städtisches Museum, Schloß Morsbroich, Leverkusen. Zeichnungen 1949-85
  • 1989 : Städtische Galerie, Ratisbonne
  • 1989 : Kunstverein, Brunswick
  • 1989 : Solomon R. Guggenheim Museum, New York. Retrospektive
  • 1989 : Festspielhaus, Bregenz. Enzyklopädie und Revolution
  • 1989 : Museum of Contemporary Art, Chicago
  • 1989 : Historisches Museum der Stadt, Wien
  • 1989 : Moore College of Art and Design, Philadelphie. Drawing on Death
  • 1990 : Castello di Rivoli, Turin
  • 1990 : musée municipal de La Haye
  • 1990 : Bonnefanten Museum, Maastricht. Hommage aan Vincent Van Gogh
  • 1990 : Städtisches Kunstmuseum, Bonn, Übermalte Bücher
  • 1990 : Saarlandmuseum, Saarbrücken, Arnulf Rainer. Werke 1980-1990
  • 1991 : Malmö Konsthall
  • 1991 : Brandenburgische Kunstsammlungen, Cottbus
  • 1991 : Maximilianverlag, Munich. Frühe Graphikübermalungen
  • 1991 : Galerie Stadler, Paris. J. Racine
  • 1992 : The Menil Collection, Houston, Young Cross
  • 1992 : Kunst-Station St. Peter, Köln, Kreuz-Weisen
  • 1992 : Kärntner Landesgalerie, Klagenfurt, Topografia superiore - Carinzia/Venezia
  • 1992 : Fundacao de Serralves, Porto. Obras Recentes
  • 1993 : Kunsthalle Dominikanerkirche, Osnabrück
  • 1993 : Hessisches Landesmuseum, Darmstadt
  • 1993 : Oberösterreichischer Kunstverein, Linz. Fossilien
  • 1993 : Moderna Galerija, Ljubljana
  • 1994 : Museum Moderner Kunst, Passau
  • 1994 : Kunsthalle, Recklinghausen
  • 1994 : Schömer - Haus, Klosterneuburg. Retrospektive
  • 1995 : Museum für Moderne Kunst, Bozen. Lucio Fontana - Arnulf Rainer. Über das Bild hinaus
  • 1995 : Nationalmuseum Cotroceni, Bukarest und Brukenthal Museum, Hermannstadt. Katastrophen und Desaster
  • 1995 : Internationales Kulturzentrum Egon Schiele, Krumau. Überzeichnungen Übermalungen
  • 1996 : Kärntner Landesgalerie, Klagenfurt, Natur - Mikrokosmos Makrokosmos
  • 1996 : Landesmuseum, Oldenburg
  • 1996 : Isländische Nationalgalerie, Reykjavik
  • 1996 : Bonnefanten Museum, Maastricht
  • 1996 : 23 Bienal Internacional de Sao Paulo (Sonderschau)
  • 1996 : CGAC Centro Galego de Arte Contemporánea, Santiago de Compostela, Campus Stellae
  • 1997 : Museo Nacional de Bellas Artes, Buenos Aires
  • 1997 : Kunsthalle Krems. abgrundtiefe - perspektiefe Retrospektiefe 1947-1997
  • 1997 : Museo Nacional de Bellas Artes, Santiago de Chile
  • 1997 : Kunstmuseum, Bonn. Die Radierungen
  • 1998 : Staatliche Galerie Moritzburg, Halle. Die Radierungen
  • 1998 : Nationalgalerie, Prague
  • 1998 : Haus der Kunst der Stadt Brünn
  • 1998 : Carolino Augusteum, Salzburger Museum für Kunst und Kulturgeschichte. FestSpieler
  • 1999 : Städtische Kunstsammlungen, Augsburg. Fingermalereien - Schleierbilder 1998
  • 1998 : Salzburger Landessammlungen, Rupertinum, Salzburg. Die Radierungen
  • 1998 : Theatermuseum Hannover. Mimen
  • 2000 : Stedelijk Museum, Amsterdam. Retrospektive
  • 2000 : Provinciaal Centrum voor Beeldende Kunsten, Hasselt. Retrospektive
  • 2000 : Kunstforum Wien. Arnulf Rainer - Gegen.Bilder
  • 2000 : Neue Galerie der Stadt Linz. Retrospektive
  • 2001 : Galleria d'Arte Moderna Bologna. Arnulf Rainer Retrospettiva 1948-2000
  • 2001 : Sinclair-Haus Bad Homburg, Schichten der Nacht. Arnulf Rainer-Victor Hugo
  • 2001 : Museum Würth, Künzelsau
  • 2001 : Städtische Galerie im Lenbachhaus, Munich. Bibelübermalungen aus der Sammlung Frieder Burda
  • 2002 : Jablonka Galerie, Köln und Tony Shafrazi Gallery, New York. Crosses Kreuze
  • 2002 : Galerie Lelong, Paris und Zürich. Bilder
  • 2002 : Pinakothek der Moderne, München. Rainer-Raum (permanent)
  • 2003 : Galeria Nieves Fernàndez, Madrid. Museo Correr, Venedig, Canova-Rainer
  • 2004 : musée Message Biblique Marc Chagall, Nice, Peintures/Surpeintures, 1995 - 2003
  • 2005 : Sammlung Essl, Vienne. Tapies / Rainer, Porteurs de Secret
  • 2005 : La Maison Rouge, Paris. Arnulf Rainer et sa collection d’Art brut
  • 2005 : Armando Museum, Amersfoort. Körpersprache – Landschaftssprache
  • 2005 : Akira Ikeda Gallery, Taura. Hiroshima
  • 2005 : Galerie Karl Pfefferle, Munich. Neue Fotografien
  • 2005 : Kunstverein Ulm. Kanarien
  • 2005 : musée municipal de La Haye, La Haye, Arnulf Rainer en Outsider Art
Pierre Molinier Übermalung #5 d'Arnulf Rainer, 2008
  • 2006 : Galerie Lelong, Paris. Visages dérobés
  • 2006 : Museo de Zaragoza
  • 2006 : musée des arts appliqués, Vienne
  • 2007 : Deichtorhallen, Hambourg. Arnulf Rainer / Dieter Roth : Misch- und Trennkunst Gemeinschaftsarbeiten und Einzelwerke, 1968-2005
  • 2007 : MAK Center for Art and Architecture, Los Angeles
  • 2008 : Österreichische Galerie Belvedere, Vienne
  • 2008 : Museum Moderner Kunst Kärnten, Klagenfurt, Autriche
  • 2009 : musée d'art moderne de Saint-Étienne, France
  • 2009 : Kunstlocatie Würth, Bois-le-Duc
  • 2009 : galerie Ulysses, Vienne
  • 2009 : Arnulf Rainer Museum, Baden. Aller Anfang ist schwer
  • 2010 : Pinakothek der Moderne in der Alten Pinakothek, München. Arnulf Rainer. Der Übermaler.
  • 2011 : maison de Victor Hugo, Paris. Arnulf Rainer - Victor Hugo: surpeintures.
  • 2011 : galerie Lelong, Paris - FRANCE

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Pierre Molinier Übermalung #5, technique mixte, 2008, 33,3 × 23,2 cm,
  • Selfportrait n° 12 Kompost, 1972, techniques mixtes sur photographie, 50,7 × 61 cm, musée d'art de Toulon.
  • Finger Painting, 1975, techniques mixtes sur papier, 59,5 × 47,5 cm, musée d'art de Toulon.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]