Arnould Galopin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Arnould Galopin
Description de l'image Arnould_Galopin.jpg.
Nom de naissance Arnould Désiré Galopin
Naissance
Marbeuf, Eure
Décès (à 71 ans)
15e arrondissement de Paris
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Arnould Désiré Galopin, né à Marbeuf (Eure) le et mort dans le 15e arrondissement de Paris le [1], est un écrivain français.

Il est l'auteur de nombreux ouvrages pour la jeunesse, de romans de science-fiction et de romans policiers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arnould Galopin est le fils d'Augustin Galopin (1836-1899), un instituteur devenu professeur de physiologie, qui publia en 1875 un livre pédagogique destiné à la jeunesse portant sur l'hygiène[2].

Auteur prolifique ayant plus de cinquante romans à son actif, il obtient en 1918 le grand prix de l'Académie française pour Sur le front de mer, un roman sur la marine marchande pendant la Première Guerre mondiale, acclamé par la critique. Il écrit ensuite plusieurs romans à succès sur ses expériences de guerre.

Galopin est également l'auteur de romans de science-fiction dans le style de H.G. Wells et de Jules Verne, parmi lesquels Le Docteur Oméga (1906), La Révolution de demain (1909) et Le Bacille (1928), l'histoire d'un scientifique fou qui utilise la guerre biologique pour se venger. En revanche, Les aventures de Mr. Paturel (épisodes dans la décennie 1930) mettent en scène un entomologiste débonnaire et distrait, mais inoffensif[3].

Il a écrit aussi de nombreux romans destinés aux adolescents, tels que Le Tour du monde de deux gosses (1908) et Un aviateur de 15 ans (1926). Un Poilu de douze ans (1920), Le Chasseur de panthères (1928), et aussi Le Petit Détective (1934), aventures policières en région parisienne (à l'exception d'épisodes se déroulant au Maroc contre un groupe terroriste, dirigé par « le Rénovateur »), mêlent l'aventure ou le récit de guerre au genre policier.

Arnould Galopin a également créé en 1911 Ténébras, le bandit fantôme, rival de Fantômas, et, l'année précédente, dans La Ténébreuse Affaire de Green Park, l'inspecteur Allan Dickson, l'un des prototypes du détective Harry Dickson, le héros mythique de Jean Ray. Galopin a fait de Dickson le coéquipier de Sherlock Holmes dans L'Homme au complet gris (1912), un des premiers pastiches de Sherlock Holmes en français. Quant au cambrioleur Edgar Pipe, qui apparaît dans trois romans, il s'agit d'une sorte d'avatar anglais d'Arsène Lupin.

En tant que poète, Arnould Galopin a écrit un petit nombre de poésies en normand. Il a aussi contribué avec une étude Le Patois normand au Livre du Millénaire de la Normandie (1911) qu'il avait corédigé.

En 1906, il co-présente avec Maurice Vitrac une nouvelle édition des Mémoires du duc de Lauzun[4].

En 1896, il sort le livre Les Voyants de Tilly-sur-Seulles écrit par le Vicomte de Granville, pseudonyme d'Arnould Galopin et dont la préface est de Pierre Maurer, aumônier de l'hospice des Frères Saint-Jean de Matha, pseudonyme de Paul Masson[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Allan Dickson[modifier | modifier le code]

  • La Ténébreuse Affaire de Green Park, 1910
  • La Sandale rouge, 1914
  • Les Suites d'un mariage d'amour, 1929

Série Edgar Pipe[modifier | modifier le code]

  • Mémoires d'un cambrioleur retiré des affaires, 1922
  • La Résurrection d'Edgar Pipe, 1933
  • La Dernière Incarnation d'Edgar Pipe, 1934

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Le Docteur Oméga, aventures fantastiques de trois Français dans la planète Mars, 1906
  • L'Homme à la figure bleue, 1909
  • La Petite Loute, 1909
  • La Révolution de demain, 1909, (co-écriture avec Capitaine Danrit)
  • Soir de tempête, 1909
  • Un aéroplane autour du monde, 1910 (en collaboration avec Henry de La Vaulx)
  • Ténèbras, le bandit fantôme, 1911
  • Le Tour du monde de deux gosses, 1911 (en collaboration avec Henry de La Vaulx)
  • L'Homme au complet gris, 1912
  • La Fiancée de l'espion, 1917
  • Sur la ligne de feu, 1917
  • Sur le front de mer, 1918
  • Les Gars de la flotte, 1918
  • Un Poilu de douze ans, 1920
  • Les Aventures de Julot, tueur de tigres, 1924
  • Les Aventures de Toto explorateur de 13 ans, 1924
  • Le Petit Chasseur de la Pampa, 1925
  • Le Tour du monde de deux gosses, 1925
  • Un aviateur de quinze ans, 1926
  • Mathurin Le Clech, 1927
  • Aventures d'un apprenti parisien, 1928
  • Le Petit Chasseur de panthères, 1928
  • La Petite Vendeuse du Louvre, 1928
  • Le Bacille, 1928
  • Le Petit Mousse, 1928
  • Les Aventures de M. Paturel, 1929
  • Le Tour du monde en aéroplane, 1929
  • Aventures d'un petit Buffalo, 1930
  • Le Sergent Bucaille, 1930
  • Les Aventures d'un écolier parisien, 1931
  • La Cocarde blanche, 1931
  • Le Petit Détective, 1934-1935
  • Le Tour du monde d'un boy scout, s.d.
  • Le Tour du monde en sous-marin, s.d.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de décès n° 4630 (vue 4/31). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 15e arrondissement, registre des décès de 1934.
  2. Costes et Altairac 2018, p. 805.
  3. Costes et Altairac 2018, p. 806.
  4. Mémoires du duc de Lauzun, introduction et notes de MM. Maurice Vitrac et Arnould Galopin, Paris, Fayard, "Modern-Collection, historique et anecdotique", 1906, 159 p. BNF.
  5. Maurer, Pierre (1849-1896) (catalogue.bnf.fr)
  6. Officiers d'Académie. Journal Officiel, 14 juillet 1890, p. 3634, à lire en ligne sur Gallica.
  7. Officiers de l'Instruction publique. Journal Officiel, 8 février 1896, p.758, à lire en ligne sur Gallica.
  8. Ministère de l'Instruction publique et des Beaux-Arts. Beaux-arts. Au grade d'officier. Journal Officiel, 2 octobre 1920, p. 14626, à lire en ligne sur Gallica.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :