Arnold Henry Savage Landor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arnold Henry Savage Landor
Description de cette image, également commentée ci-après
Arnold Henry Savage Landor
Naissance
Florence
Décès (à 59 ans)
Nationalité britannique
Activité principale
Anthropologue, explorateur
Autres activités
Peintre, écrivain
Ascendants
Charles Savage Landor
Descendants
Walter Savage Landor (petit-fils)

Arnold Henry Savage Landor (Florence, 2 juin 1865-Florence, 26 décembre 1924) est un explorateur, peintre, photographe, écrivain et anthropologue britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Florence en Italie, il se passionne dans sa jeunesse pour la lecture des œuvres de Jules Verne, de Samuel Baker et du Journal des voyages. Il fait des études d'art à Paris et voyage aux Pays-Bas, en Espagne, à Malte, au Maroc et en Égypte. Il effectue alors durant ses voyages de nombreux dessins et peintures.

Il part ensuite pour les États-Unis où il devient portraitiste mondain. Après un passage par Vancouver, il arrive à Yokohama au Japon en 1889. Il va y produire une vingtaine de toiles essentiellement de Nikko, Kyoto, Hakone et Kamakura. Toujours portraitiste, il peint un nombre considérable de personnalités de la cour du Mikado dont les comtesses Kuroda et Saigo.

Il se rend ensuite à Hokkaido où il étudie les us et coutume du peuple Aïnou. Il voyage après en Corée puis en Chine où il visite la Grande Muraille et Pékin où il rencontre le tsar Nicolas II qui lui commande une toile sur le naufrage du Crisorok. De Chine, il se rend ensuite en Australie où il obtient un important succès pour ses œuvres dont un portrait de Henry Morton Stanley.

La reine Victoria le reçoit à Balmoral puis il décide de partir pour le Tibet en expédition solitaire où il se rend en seul en 1897. Il y aurait été capturé et torturé par les autorités tibétaines, selon son récit improbable[1]. Il atteint aussi le Népal et, malgré ses mésaventures, y retournera une seconde fois. Il tire de ses explorations deux livres, In the forbidden land (1898) et Tibet and Nepal (1905).

Lors d'une tournée de conférences aux États-Unis, il apprend la nouvelle de la révolte des Boxers. Il part alors de nouveau pour la Chine où il assiste à l'entrée des troupes dans la Cité interdite.

Après un voyage en Russie et en Perse (1901), il visite encore les Philippines où il rencontre le futur général Pershing. En 1905, il part pour l'Abyssinie où il fait le portrait de Ménélik II, traverse le continent par l'Est du lac Tchad, atteint Tombouctou, le Sénégal puis le Cap-Vert avant de joindre le Mato Grosso (1911-1912).

À son retour, il fait de nombreuses conférences très écoutés du monde universitaire, dont à la Sorbonne en 1912 où il est présenté par Paul Deschanel.

Lors de la Première Guerre mondiale, il se consacre aux perfectionnements technologiques et dessinent de nombreux modèles de tanks et d'avions.

Après la mort de ses parents en 1915 et 1917, abattu, il se retire dans sa ville natale où il meurt le 26 décembre 1924.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Alone with the Hairy Ainu (1893)
  • Corea or Cho-sen, the land of the morning calm (1895)
  • In the Forbidden Land (1898) (traduit en français, La route de Lhassa... à travers le Tibet interdit, Phébus, 2010)
  • China and the Allies (1901)
  • Across Coveted Lands (1902)
  • The Gems of the East (1904)
  • Tibet and Nepal painted and described (1905)
  • The Living Races of Mankind (1905)
  • Across Widest Africa (1907)
  • An Explorer's Adventures in Tibet (1910)
  • Across Unknown South America (1913)
  • Everywhere, the Memoirs of an Explorer (1924)
  • The Adventures of an Explorer, 1924

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Clare E. Harris, The Museum on the Roof of the World: Art, Politics, and the Representation of Tibet, University of Chicago Press, 2012, (ISBN 0226317501 et 9780226317502), p. 80-82

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Larousse, Nouveau Larousse illustré, supplément, 1906, p. 335
  • The World Wide Illustrated Encyclopedia, vol.2, 1935, p. 2887
  • William Darrach Halsey, Emanuel Friedman, Collier's Encyclopedia, 1958, p. 110
  • The Encyclopedia Americana, vol.16, 1980, p. 695
  • Colin Inman, The A & C Black Colour Books: A Collector's Guide and Bibliography 1900-1930, 1990, p. 263
  • Kenneth Wimmel, The Alluring Target: In Search of the Secrets of Central Asia, 1996, p. 43 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • François Angelier, Dictionnaire des Voyageurs et Explorateurs occidentaux, Pygmalion, 2011, p. 616-617 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :