Arnauld Brejon de Lavergnée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arnauld Brejon de Lavergnée
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Conservateur du musée de Cluny
Conservateur au département des peintures du musée du Louvre
Conservateur du Palais des beaux-Arts de Lille
Directeur des collections du Mobilier national
Biographie
Naissance
(74 ans)
Rennes
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Arnauld Brejon de Lavergnée est un historien de l'art et conservateur de musée français, né à Rennes le .

Famille[modifier | modifier le code]

La famille Brejon de Lavergnée est une famille subsistante d'ancienne bourgeoisie originaire de Saintonge. Son fondateur, Isaac Bréjon, décédé avant 1751, était notaire royal et seigneur de Lavergnée aux Épeaux [1]

Biographie[modifier | modifier le code]

Arnauld Brejon de Lavergnée est pensionnaire à la Villa Médicis, à Rome, en 1972-1973.

Il a commencé sa carrière de conservateur au musée de Cluny en 1974, où il est chargé avec Alain Erlande-Brandenburg de la rénovation du château d'Écouen avec l'installation du Musée national de la Renaissance, avant d’être nommé conservateur au département des peintures du musée du Louvre en 1976, chargé des peintures italiennes des XVIIe et XVIIIe siècles.

Il a été nommé en 1987 conservateur du Palais des Beaux-Arts de Lille, dont il a assuré la rénovation. En 2003, conservateur général du patrimoine, il est chargé de la direction des collections du Mobilier national qu'il a quittée pour prendre sa retraite, en mai 2012.

Il a été élu, le 9 juin 1993, correspondant de l'Académie des beaux-arts dans la section des membres libres.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Les Pleurants dans l'art du Moyen âge en Europe, Musée des beaux-arts de Dijon, en 1971.
  • Objets d'art italiens de la Renaissance, collections du Musée du Louvre, du Musée de Cluny et du Musée de l'armée à Paris, au Musée des arts décoratifs de Bordeaux, 12 mai-29 juin 1975, Musée Thomas-Dobrée de Nantes, 4 juillet-8 septembre 1975, Musée lyonnais des arts décoratifs de Lyon, 15 septembre-16 novembre 1975.
  • Exposition consacrée aux caravagesques français à la Villa Médicis, en 1987.
  • Commissaire de l'exposition Louis Boilly', en 1989.
  • Plans en relief des villes du Nord, en 1990.
  • Renaissance et baroque, les dessins italiens dans les collections du Musée des Beaux-Arts de Lille ", en 1991.
  • L'Europe de la Faïence XVIIe et XVIIIe siècles dans les collections du Musée des Beaux-Arts de Lille.
  • Rubens, au Palais des beaux-arts de Lille, 6 mars - 14 juin 2004
  • Les tapisseries de Louis XIV dans la galerie des Gogeline, en 2009.
  • Poussin et Moïse. Du dessin à la tapisserie, à la Villa Médicis, puis au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, enfin à la galerie des Gobelins, de juin à septembre 2012[2].

Publications[modifier | modifier le code]

  • avec Jean-Pierre Reverseau, Pierre Arizzoli-Clémentel, Objets d'art italiens de la Renaissance, Direction des musées de France, 1975
  • Catalogue sommaire des peintres flamands et hollandais du Musée du Louvre, Paris, 1979.
  • Catalogue sommaire des peintures italiennes, allemandes et espagnoles du musée du Louvre, Paris, 1981
  • L'Inventaire de Le Brun de 1683 : les collections des peintures de Louis XIV, Paris, 1987.
  • avec Stéphane Loire, Caravage, La mort de la Vierge, A. Biro, Paris, 1990
  • avec Hans Vlieghe, Hans Devisscher, catalogue d'exposition Rubens, 2014
  • avec Bernard Schotter, Charley Chétrit, Jean Fouace, Dix années de création. 1997-2007, Tapisseries, tapis, mobilier, Réunion des musées nationaux, Paris ; 102p. (ISBN 978-2-7118-5300-7)
  • avec Monique de Savignac et Jean Vittet, La collection de tapisseries de Louis XIV, éditions Faton, Dijon, 2010 (ISBN 978-2-87844-126-0)
  • avec Marc Bayard, Eric de Chassey, Poussin et Moïse - Du dessin à la tapisserie (2 volumes), Drago, Rome, 2011 (ISBN 978-88-88493-80-0)
  • avec Matthieu Somon et Christoph Henry, Poussin et Moïse. Histoires tissées, éditions Faton, Dijon, 2012 (ISBN 978-2-87844-165-9) ; 32p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]