Arnaud Courlet de Vregille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arnaud Courlet de Vregille
Arnaud Courlet de Vregille, en 2009.JPG

Arnaud Courlet de Vregille, en 2009.

Naissance
(59 ans)
Bourges (France)
Nationalité
Française
Activité
Distinctions

Arnaud Courlet de Vregille est un peintre français, né le 5 mars 1958 à Bourges.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille franc-comtoise apparentée au XVIe siècle à Otto Van Veen[1] (maître de Rubens), Arnaud Courlet de Vregille se lance dans le dessin dès son plus jeune âge et s'engage ensuite dans la peinture[2] : tableaux, peinture murale (fresque), décors de théâtre. Il se révèle en 1993 grâce à un prix attribué par l'Institut d'études supérieures des arts de Paris pour son œuvre Laisse-moi, acquise par le ministère des Finances pour la décoration de la cité administrative de Bobigny.

Style[modifier | modifier le code]

Le Who's Who Art qualifie son art d'« abstraction lyrique », de « futurisme », de « peinture spontanée »[3]. En 2004, l’Encyclopédie des Arts en Franche-Comté lui consacre un article :

« Peintre atypique, il recherche au sein de l'abstraction l'émergence lointaine du figuratif. Sa peinture exprime la chaleur d'un réel déchiré émergeant d'une sorte de peau colorée. L'artiste dit réaliser ses toiles à la fois impulsivement et après un travail en condensation fruit d'une longue préparation intérieure. Il marque certaine de ses œuvres d'un cercle de solitude souvent filigrané dont l'éclatement suggère le moment où la réalité se fissure et défaille pour révéler l'invisible et rendre au visible son évidence énigmatique. L'émotion qui trame ses toiles paraît surgir du mouvement, de sa violence, de sa lumière[4]. »

À l'occasion de l'exposition du bicentenaire de Claude Nicolas Ledoux au conseil général du Doubs et à la Saline royale d'Arc-et-Senans (site inscrit au Patrimoine mondial par l'UNESCO), le catalogue Le deuxième regard écrit : « La peinture de Courlet de Vregille entre dans un rapport presque naturel avec l'inspiration ledolcienne ; toutes deux explorent en effet les voies de ce que Bachelard appelait l'imaginaire matériel, ce lieu de l'esprit où convergent et se rencontrent tous les arts[5]. »

« Participant d'une mode très actuelle : le regard d'un art sur un art voisin, résumant dans sa vision propre l'éblouissement des premières fois », un portrait des frères Lumière, Lumière ou Projection privée, est exposé à l'Eden Théâtre[6] de la Ciotat. .

Expositions[modifier | modifier le code]

Salons[modifier | modifier le code]

Arnaud Courlet de Vregille, lors de la remise du Prix Argenson en 2001, à Paris, pour son tableau Quand le Scarabée d'Or.
  • Exposition au 16e Salon artistique de Richelieu (Richelieu, 2017)
  • Festival de Peinture et de Sculpture de Belfort (Belfort, 2008, 2007)
  • Salon Victor Chocquet Ministère des Finances (Paris, 2007, 2001, 2000, 1999, 1998, 1997, 1996, 1995)
  • Exposition pour le bicentenaire du Cadastre, école nationale du Cadastre (Toulouse, 2007)
  • Exposition Désert Art’ique (Besançon, 2006)
  • Exposition pour le bicentenaire de Claude Nicolas Ledoux (Besançon, Conseil Général, 2006)
  • Saline royale d’Arc-et-Senans, (Arc-et-Senans 2006)
  • Château de Syam (Syam, 2005)
  • Salon National de Peinture et Sculpture des Armées (Château de Vincennes, 2002)
  • Salon de Peinture et Sculpture des Armées Nord-est (Douai, 2002)
  • Galerie Everarts (Paris, 2001)
  • Exposition décoration Cité Administrative de Bobigny (Paris, 1993)
  • Galerie Barthélémy (Besançon, 1993)

Jury de peinture salons Paris[modifier | modifier le code]

  • Laurence Cavy, Christie’s
  • Françoise de Perthuis, Gazette Drouot
  • Claude Maruno, expert d’art XIXe siècle et contemporain
  • Edmond Laznikas, critique
  • Georges Véaud, président de la Société historique et archéologique, Paris (XIVe)
  • Jean-Paul Welzer, spécialiste de peinture contemporaine

Commissaires priseurs salons Paris[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Espace 7, Atelier d'Antoine Aranda (Besançon, 2014)
  • Rectorat Académie de Besançon (Besançon, 2012)
  • Salon du livre (Dampierre-sur-Salon 2012, 2009, avec accompagnement musical d'Hasan Bakalli, violoniste à l'Orchestre de Besançon Franche-Comté, Pays de Montbéliard)
  • Journée du Patrimoine (Dampierre-sur-Salon, Maison Couyba, 2012)
  • Pianos Jean Michel Maître (Besançon, 2008)
  • Relais culturel des Saintes-Maries-de-la-mer (2001)
  • Galerie Everarts (Paris, 2001)
  • Atelier Pierre Beuchey (Besançon, 2000)
  • Galerie Vauban (Dijon, 1999)
  • Avenue George V (Paris, 2014, 1999, 1998)
  • Citadelle de Besançon (Besançon, 1996)
  • Hôtel de Paris (Besançon, 1994)

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

  • Invité d'honneur au 16e Salon artistique de Richelieu (Richelieu, 2017)
  • Prix de poésie, Salon Victor Chocquet (Paris, 2007, Écris pour moi)
  • Prix Argenson, Galerie Everarts (Paris, 2001, Quand le Scarabée d’Or)
  • Nomination, Salon Victor Chocquet (Paris, 2000, Soliman le Magnifique)
  • Mention spéciale, Salon Victor Chocquet (Paris, 1998, Quand le Scarabée d’Or)
  • Nomination, Salon Victor Chocquet (Paris, 1996, Une heure dans la nuit)
  • Mention spéciale, Salon Victor Chocquet (Paris, 1995, Archi)
  • Premier prix de l'Institut d'études supérieures des arts de Paris (1993, Laisse-moi)

Publications, presse[modifier | modifier le code]

Catalogues expositions[modifier | modifier le code]

Arnaud Courlet de Vregille, lors de la remise du Prix Vregille à l’hippodrome de Nancy-Brabois (2017).
  • Catalogue 16e Salon artistique de Richelieu (Richelieu, 2017)
  • Association AC'Bizard (Dampierre-sur-Salon (70), Maison Couyba, 2012, 2009)
  • Festival de Peinture et de Sculpture de Belfort (Belfort, 2008, 2007)
  • Salon Victor Chocquet Ministère des Finances (Paris, 2007, 2001, 2000, 1999, 1998, 1997, 1996, 1995)
  • Galeries Everarts (2001)
  • Art concours 1993

France Télévisions[modifier | modifier le code]

  • Le deuxième regard (octobre 2006)
  • La résidence d'artistes (septembre 2002)
  • Les artistes rencontrent leur public à l'atelier (septembre 2000)

Émissions de radio[modifier | modifier le code]

  • Radio Shalom (février 2016 ; octobre 2014)
  • RCF Radio (octobre 2014 ; septembre 2012)

Autres[modifier | modifier le code]

  • Couleurs 2016, avec six reproductions d’œuvres, Pirey, éd. Néo-Print 25 Pirey, 2015 [avec 50 exemplaires numérotés].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L.-D. de Magny, Nobiliaire universel de France, 1895, 23e volume.
  2. Cf. Inventaire Mathieu Drapé.
  3. Who’s Who In International Art, 2002, pp. 18 & 78.
  4. Jacques Rittaud-Hutinet et Chantal Leclerc, Encyclopédie des Arts en Franche-Comté, La Taillanderie, 2004, (ISBN 2876292971), p. 111.
  5. Le Deuxième regard, 2006, p. 32.
  6. Labellisé « Patrimoine du XXe siècle », celui-ci a été restauré en 2013 dans le cadre de Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]