Arnaud Cataneo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arnaud.
Saint Arnaud Cataneo
Naissance 1185
Padoue (Vénétie)
Décès 10 février 1255  (70 ans)
Forteresse d'Asolo (Vénétie)
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Vénéré par Catholicisme
Fête 10 février et 14 mars

Saint Arnaud Cataneo (1185-1255) est un moine bénédictin, et abbé italien du XIIIe siècle. Martyr, il est béatifié par l'église catholique après sa mort, et fêté les 10 février et 14 mars dans le martyrologe catholique[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Arnaud Cataneo est issu d'une grande famille de noblesse ancienne et aisée de Padoue. Adolescent, il devient moine bénédictin de l'abbaye Sainte-Justine de Padoue, dont il est élu en 1209 abbé à l'âge de 24 ans.

La région connait alors d'importantes querelles historiques de pouvoir entre partisans guelfes et gibelins (Welf opposés à la maison de Hohenstaufen). Arnaud Cataneo s'oppose vivement au tyran Ezzelino III da Romano, seigneur gibelin de Padoue, Vérone, Vicence et Brescia (surnommé le Féroce, remarqué par sa cruauté, qualifié de monomaniaque de la terreur, et de fils du diable), excommunié a deux reprises par le pape Innocent IV.

Contrarié par son opposition et son influence spirituelle, Ezzelino III le fait condamner à mort. Il se réfugie alors dans une grotte voisine d'où il ressort en 1238 lorsque l'empereur germanique Frédéric II du Saint-Empire délivre la ville.

Après avoir repris le contrôle de la région, Ezzelino fait arrêter l'abbé en 1246, et le fait enfermer dans un cachot de sa forteresse d'Asolo en Vénétie, où ce dernier meurt après huit ans de martyr, de persécution, de souffrances et d’isolement.

Depuis le 14 mars 1562, son corps repose dans un autel baroque d'une des chapelles de la Basilique Sainte-Justine de Padoue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]