Armorial de la famille de Wittelsbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Blason Projet-Blasons.svg
Cet armorial peut être amélioré car il comporte les défauts suivants :
  • cet armorial n'utilise pas de modèle de présentation, ce qui améliorerait sa lisibillité en modification..
  • quelques blasons ne sont pas référencés.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du Projet Blasons.

Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des princes de la maison de Wittelsbach.


Les origines[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement
Wittelsbach-Bayern-Wappen.png Armoiries Bavière.svg Othon Ier (1117-1183), duc de Bavière (1180 à 1183), premiere duc de Maison de Wittelsbach. Issue d'Othon Ier de Scheyern, comte palatin de Bavière, acquéreur du château de Wittelsbach au XIe siècle. Cette famille constitue en fait une branche de la maison de Babenberg qui avait déjà régné sur la Bavière. Une affiliation des Luitpoldides avec la maison de Wittelsbach est possible mais pas prouvé: le comte palatin Arnulf II environ 940 avait un château construit à Scheyern; les descendants du comte Otto I de Scheyern (d. avant le 4 décembre 1072), documentés comme Vogt de Freising en 1047, sont classés comme ancêtres des Wittelsbach. Otto reçut en 1180 de l'empereur Frédéric Ier Barberousse le duché de Bavière confisqué à Henri le Lion, duc de Bavière et de Saxonie de la maison de Welf d'Este (ducs de Bavière depuis 1070). Surnommé Othon le Grand, il est la tige des Wittelsbach qui régnèrent sur la Bavière pendant 738 ans, jusqu'en 1918.


Fuselé en bande d'azur et d'argent.[1]


DEU Neustadt an der Weinstrasse COA.svg comte palatin du Rhin (Palatinat) de 1215. Le petit-fils d'Othon le Grand, Otton II l'Illustre, reçut en outre le titre de comte palatin du Rhin par son mariage avec l'héritière du Welf Henri de Brunswick, dignité assortie de la souveraineté sur le Palatinat.


de sable, au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules et en 2 et 3 fuselé en bande d'azur et d'argent[2].

Le comte palatin, comme titulaire de la dignité électorale y ajoute l'écu d'archi-sénéchal de l'Empire : gueules à l'orbe d'or cerclée de même[3].


Grands-offices des Princes-électeurs (Erzämter)[modifier | modifier le code]

Chacun des princes électeurs était porteur d'un grand office de l'Empire. Pour une partie des électeurs laïcs, cet office se traduisait par une marque héraldique qui venait augmenter les armes de son titulaire.

Nom Marque Titulaire Blasonnement
Archi-sénéchal du Saint-Empire
(au comte palatin du Rhin de 1329 à 1623 et de 1706 à 1714,
puis au duc de Bavière, de 1623 à 1706 et après 1714.
Armoiries archi-sénéchal du Saint-Empire.svg

HRE Arch-Steward Arms.svg
COA family de Pfalz-Simmern.svg De gueules à l'orbe d'or[4].
COA family de Kurpfalz.svg
Archi-trésorier du Saint-Empire
(au comte palatin du Rhin de 1652 à 1706 et de 1714 à 1777,
puis au duc de Hanovre de 1710 à 1714 et après 1777)
Armoiries archi-trésorier du Saint-Empire.svg

HRE Arch-Treasurer Arms.svg
Armoiries électeur palatin 1648.svg De gueules à la couronne de Charlemagne d'or[4].
Royal Hanover Inescutcheon.svg

Branche rodolphine (ainée), issue de Rodolphe le Bègue[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement


COA Churpfalz.svg

Wappen Prinz der Pfalz.png
COA family de Pfalz-Simmern.svg

comte palatin du Rhin (Palatinat) de 1215 à 1623.

Armes familiales : écartelé en 1 et 4 de sable, au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules et en 2 et 3 fuselé en bande d'azur et d'argent[2].

Le comte palatin, comme titulaire de la dignité électorale y ajoute l'écu d'archi-sénéchal de l'Empire : écartelé en 1 et 4 de sable, au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules et en 2 et 3 fuselé en bande d'azur et d'argent, sur le tout de gueules à l'orbe d'or cerclée de même[3].

Armoiries empereur Robert Ier.svg Robert de Wittelsbach (1352 † 1410), roi des Romains de 1400 à 1410.

d'or, à l'aigle de sable, membrée, becquée et liée de gueules ; sur le tout écartelé en 1 et 4 de sable, au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules et en 2 et 3 fuselé en bande d'azur et d'argent[5].

Nuvola apps important square.svg

Différences entre dessin et blasonnement.


Royal Arms of Norway, Denmark & Sweden (1442-1448).svg Armoiries de Christophe de Bavière.svg Christophe III de Bavière (1416 † 1448), roi de Danemark, de Norvège et de Suède

écartelé : à la croix pattée d'argent bordée de gueules, qui est le Danebrog, cantonnée en 1 et 4, d'azur, à trois barres ondées d'argent, au lion couronné d'or, brochant sur le tout (qui est de Suède ancien) et en 2 et 3 fuselé en bande d'argent et d'azur (qui est de Bavière) ; sur-le-tout écartelé en 1 d'or, à neuf cœurs de gueules, posés en trois pals, à trois lions léopardés d'azur, armés et lampassés de gueules, couronnés du champ, brochant sur-le-tout (qui est de Danemark) en 2 d'azur, à trois couronnes d'or (qui est de Suède moderne) en 3 de gueules, au lion couronné d'or, tenant dans ses pattes une hache danoise d'argent, emmanchée du second (qui est de Norvège ancien) et en 4 de gueules au dragon d'or (qui est le royaume des Vandales)[6],[7].

Armoiries de Frédéric II de Palatinat.svg Wappen Kurfurst der Pfalz.png Frédéric II du Palatinat dit le Sage (1482 +1556), électeur palatin et archi-sénéchal d'Empire (1544 à 1556)

écartelé en 1 et 4 de sable, au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules et en 2 et 3 fuselé en bande d'azur et d'argent, sur le tout de gueules à la couronne de Charlemagne d'or


Coat of arms Frederick V, Elector Palatine, King of Bohemia.png Armoiries Frédéric V de Wittelsbach, roi de Bohême.svg
Coat of Arms of Frederick V of the Palatinate.svg
Frédéric V (1596 † 1632), électeur palatin et archi-sénéchal d'Empire de 1610 à 1623 et roi de Bohême de 1619 à 1620.

parti de un coupé de deux, au 1 de gueules, au lion d'argent à la queue fourchée passée en sautoir, couronné, armé et lampassé d'or, qui est de Bohême, au 2 d'azur, à l'aigle échiquetée d'argent et de gueules, becquée, languée, membrée et couronnée d'or, qui est de Moravie, au 3 d'or à l'aigle de sable, armé, becqué et langué de gueules, portant sur son cœur un croisant d'argent surmonté d'une croix de même, qui est de Silésie, au 4 burelé d'argent et d'azur de dix pièces, au lion de gueules, la queue fourchée passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d'or, qui est de Luxembourg, au 5 coupé crénelé d'azur et d'or qui est de la Haute-Lusace et au 6 d'argent au bœuf de gueules issant sur une terrasse de sinople, qui est de la Basse-Lusace  ; sur le tout parti de sable, au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules, qui est du Palatinat et fuselé en bande d'azur et d'argent, qui est de Bavière enté en pointe de gueules à l'orbe d'or, qui est la dignité d'archi sénéchal du Saint-Empire[8].

Großes Wappenbuch Kurpfalz.jpg Wappen Kurpfalz.gif COA family de Pfalz-Simmern.svg Wappen Kurfurst der Pfalz.png comte palatin du Rhin (Palatinat) de 1648 à 1688.


écartelé en 1 et 4 de sable, au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules et en 2 et 3 fuselé en bande d'azur et d'argent, sur le tout de gueules à la couronne de Charlemagne d'or[9].

Nuvola apps important square.svg

Différences entre dessin et blasonnement.


vu aussi parfois: Armoiries électeur palatin 1648.svg

Wappen Kurpfalz.png Au XVIIIe siècle (petites armes) :

parti de sable au lion d'or contourné armé, couronné et lampassé de gueules (Palatinat du Rhin, contourné) et fuselé en bande d'azur et d'or (Wittelsbach), enté en pointe de gueules à l'orbe crucifère d'or (dignité d'archisénéchal d'Empire)[10].

Coat of arms of Charles I Louis, Elector Palatine, KG.png Wappen Kurfurst der Pfalz.png Charles Ier Louis du Palatinat (1617 + 1680) comte palatin du Rhin , duc de Bavière et électeur et archi-trésorier d'Empire (1648-1680), prince de Bohême, prince d'Angelterre, d'Écosse et d'Irlande, avec les insignes de l'ordre de la Jarretière.

écartelé en 1 et 4 de sable, au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules (Palatin) et en 2 et 3 fuselé en bande d'azur et d'argent (Bavière), sur le tout de gueules à la couronne de Charlemagne d'or (prince-électeur et archi-trésorier d'Empire)


parti de sable au lion d'or contourné armé, couronné et lampassé de gueules (Palatinat du Rhin, contourné) et fuselé en bande d'azur et d'or (Wittelsbach), enté en pointe de gueules à l'orbe crucifère d'or (dignité d'archisénéchal d'Empire)[10].

Coat of arms of Rupert, Count Palatine of the Rhine, KG.png Wappen Prinz der Pfalz.png Rupert du Rhin (1619 + 1682), comte palatin du Rhin , duc de Bavière, prince de Bohême, prince d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande, après 1644 duc de Cumberland et comtè de Holderness, Lord Grand Amiral d'Angleterre (en commission Liste des Lord Grand Amiral,1661-1681), avec les insignes de l'ordre de la Jarretière.

écartelé en 1 et 4 de sable, au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules (Palatin) et en 2 et 3 fuselé en bande d'azur et d'argent (Bavière).[10].


Großes Wappenbuch Pfalz-Neuburg 2.jpg Armoiries comtes palatins de Soulzbach.svg

Wappen Pfalz-Neuburg.svg

Pfalz-Neuburg wapen.svg

comte palatins de Neubourg de 1574 à 1688.
comte palatins de Soulzbach de 1688 à 1795.

coupé, parti de trois au 1 fuselé en bande d'azur et d'argent (qui est de Bavière), au 2 d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules (qui est de Juliers), au 3 de gueules, à l'écusson d'argent, aux rais d'escarboucle d'or, brochantes sur le tout (qui est de Clèves), au 4 d'argent au lion de gueules, la queue fourchée passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d'or (qui est de Berg), au 5 d'argent au lion d'azur armé lampassé et couronné d'or (qui est de Veldenz), au 6 d'or, à la fasce échiquetée d'argent et de gueules de trois tires (qui estde la Marck), au 7 d'argent, à trois chevrons de gueules (qui est de Ravensberg), au 8 d'argent à la fasce de sable ; sur le tout de sable, au lion d'or, armé et lampassé et couronné de gueules (qui est du comté palatin du Rhin)[11].


Armoiries électeurs palatins de Neubourg.svg électeurs palatins de Neubourg de 1688 à 1742.

parti au I écartelé en 1 de sable, au lion d'or, armé et lampassé et couronné de gueules (qui est du comté palatin du Rhin), en 2 fuselé en bande d'azur et d'argent (qui est de Bavière), en 3 d'argent au lion d'azur armé lampassé et couronné d'or (qui est de Veldenz), d'or, à la fasce échiquetée d'argent et de gueules de trois tires (qui est de la Marck), et au II coupé en chef parti de trois et en pointe parti de deux en 1 d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules (qui est de Juliers), en 2 de gueules, à l'écusson d'argent, aux rais d'escarboucle d'or, brochantes sur le tout (qui est de Clèves), en 3 d'argent au lion de gueules, la queue fourchée passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d'or (qui est de Berg ), en 4 d'argent, à trois chevrons de gueules (qui est de Ravensberg) et en 5 d'argent à la fasce de sable ; sur le tout de gueules à la couronne de Charlemagne d'or (qui est la dignité d'Archi trésorier du Saint-Empire)[12].


Armoiries comtes palatins de Deux-Ponts.svg

Coat of Arms of Palatine-Zweibruecken.png

comte palatins de Deux-Ponts de 1569 à 1675.

parti en I écartelé en 1 et 4 de sable, au lion d'or, armé et lampassé et couronné de gueules (qui est du comté palatin du Rhin) et en 2 et 3 fuselé en bande d'azur et d'argent (qui est de Bavière), sur le tout d'argent au lion d'azur armé lampassé et couronné d'or (qui est de Veldenz), en II coupé de deux parti de trois, en 1 d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules (qui est de Juliers), en 2 de gueules, à l'écusson d'argent, aux rais d'escarboucle d'or, brochantes sur le tout (qui est de Clèves), en 3 d'argent au lion de gueules, la queue fourchée passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d'or (qui est de Berg), en 4 d'or, à la fasce échiquetée d'argent et de gueules de trois tires (qui est de la Marck), en 5 d'argent, à trois chevrons de gueules (qui est de Ravensberg) et en 6 d'argent à la fasce de sable.[13].


Pfalz-Veldenz COA.png Comtes de Pfalz-Veldenz

écartelé en 1 et 4 de sable, au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules (Palatin) et en 2 et 3 fuselé en bande d'azur et d'argent (Bavière), sur-le-tout d'argent au lion d'azur armé lampassé et couronné d'or (qui est de Veldenz).

Greater coat of arms of Suède Palatinat.svg Armoiries Suède Palatinat.svg Armoiries Suède Palatinat1.svg rois de Suède de 1654 à 1720 (issus des comtes palatins de Deux-Ponts)

écartelé à la croix pattée d'or, qui est la Croix de Saint-Eric, cantonnée en 1 et 4, d'azur à trois couronnes d'or posées 2 et 1 qui est de Suède moderne, en 2 et 3, d'azur, à trois barres ondées d'argent, au lion couronné d'or armé et lampassé de gueules, brochant sur le tout, qui est de Suède ancien, sur le tout, écartelé en 1 fuselé en bande d'azur et d'argent (qui est de Bavière), en 2 d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules (qui est de Juliers), en 3 de gueules, à l'écusson d'argent, aux rais d'escarboucle d'or, brochantes sur le tout (qui est de Clèves) et en 4 d'argent au lion de gueules, la queue fourchée passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d'or (qui est de Berg), sur le tout du tout de sable, au lion d'or, armé et lampassé et couronné de gueules (qui est du comté palatin du Rhin)[14],[13].


Armoiries comtes palatins de Birkenfeld.svg

Coat of Arms of Palatinate-Birkenfeld.svg

comte palatins de Birkenfeld de 1569 à 1795.

parti au I écartelé au 1 et 4 de sable, au lion d'or, armé et lampassé et couronné de gueules (qui est du comté palatin du Rhin), et en 2 et 3 fuselé en bande d'azur et d'argent (qui est de Bavière) au II écartelé au 1 d'argent au lion d'azur armé lampassé et couronné d'or (qui est de Veldenz), au 2 échiqueté de gueules et d'argent (qui est de Birkenfeld), au 3 d'argent aux trois écus de gueules posés 2 et 1 (qui est de Rappolstein) et au 4 d'argent aux trois têtes d'aigle de sable couronnées d'or posées 2 et 1 (qui est de Hohenach)[11].


pour Charles Ier comte palatin de Birkenfeld de 1569 à 1600:

écartelé au 1 de sable, au lion d'or, armé et lampassé et couronné de gueules (qui est du comté palatin du Rhin), en 2 fuselé en bande d'azur et d'argent (qui est de Bavière), au 3 échiqueté de gueules et d'argent (qui est de Birkenfeld), au 4 d'argent au lion d'azur armé lampassé et couronné d'or (qui est de Veldenz).


Wappen v. Pfalz-Birkenfeld-Kleeburg.png comte palatins de Deux-Ponts-Cleebourg de 1681 à 1731.


CoA Kurpfalz-Bayern 1799-1804.svg

Blason de Maximilien Joseph de Bavière de 1804 à 1806.svg
Maximilien(1756 + 1825) puis duc de Deux-Ponts et comte de Birkenfeld, puis Électeur palatin et Électeur de Bavière (Maximilien IV), et premier roi de Bavière (Maximilien Ier).

Palatinat en Bavière 1799-1804:

Parti en 1 : d'or au lion de sable à la queue fourchée passée en sautoir armé et lampassé de gueules, couronné d'or (qui est de Juliers) en 2, d'argent au lion de gueules, la queue fourchée passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d'azur (qui est de Berg ), en 3, de gueules, à l'écusson d'argent, aux rais d'escarboucle d'or, brochantes sur le tout (qui est de Clèves ), en 4, d'or à la fasce de sable (qui du Comté de Sponheim), en 5, échiquetée d'argent et de gueules de trois tires (qui est de Birkenfeld), en 6 de gueules à trois montagne de sinople chargé de trois croix d'argent en sautoir (qui est de Bergen op Zoom), en 7, d'argent au lion d'azur couronné d'or (qui est du Comté de Veldenz, en 8, d'or, à la fasce échiquetée d'argent et de gueules de trois tires (qui est de la Marck ), en 9, D'argent à trois blason de gueules (2 et 1) (qui est de Ribeaupierre), en 10, d'argent, à trois chevrons de gueules (qui est de Ravensberg ), en 11, d'argent à trois têtes d'aigle de sable couronné d'or 2 et 1 (qui est de la Principauté de Waldeck-Pyrmont, sur le tout, écartelé en 1 et 4 de sable, au lion d'or, armé et lampassé et couronné de gueules (qui est du comté palatin du Rhin ) et en 2 et 3 fuselé en bande d'azur et d'argent (qui est de Bavière ), sur le tout de gueules à l'orbe d'or[15].

Palatinat en Bavière 1804 à 1806:

Parti en 1 : D'azur, au penon écartelé d'argent et de gueules, la hampe d'or et D'argent et de gueules de trois pièces (qui est de l'Évêché de Wurtzbourg), en 2, d'argent au lion de gueules, la queue fourchée passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d'azur (qui est de Berg ), en 3, de gueules, à l'écusson d'argent, aux rais d'escarboucle d'or, brochantes sur le tout (qui est de Clèves ), en 4, d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules au bâton d'argent brochant sur le tout (qui est de l'Archidiocèse de Bamberg), en 5, parti de gueules et d'argent (qui est de l'abbaye d'Augsbourg, en 6, coupé de gueules et d'azur à la tête de princesse couronnée d'or (qui est de l'abbaye de Kempten, en 7, d'argent à la tête de Maure au cou et à la boucle d'oreille de gueules, couronné d'or (qui est de l'abbaye de Freising), en 8, d'argent au loup de gueules (qui est de l'abbaye de Passau), en 9, d'argent à la fasce d'azur (qui est de Leuchtenberg), en 10, Coupé en1 de gueules à l'éléphant d'argent et en 2 d'or (qui est du Comté Helfenstein), en 11, d'argent, à trois chevrons de gueules (qui est de Ravensberg ), 12, d'argent à une montage à trois pics de sinople surmonté d'un lion de gueules armé et lampassé aussi de gueules (qui est de Mindeheim), 13, d'or, à la fasce échiquetée d'argent et de gueules de trois tires (qui est de la Marck ), 14, de gueules au demi aigle bicéphale d'argent (qui est de abbaye d' Ottobeuren), 15, d'argent au château à deux tours de gueules (qui est de Rothenburg), sur le tout, écartelé en 1 et 4 de sable, au lion d'or, armé et lampassé et couronné de gueules (qui est du comté palatin du Rhin ) et en 2 et 3 fuselé en bande d'azur et d'argent (qui est de Bavière ), sur le tout de gueules à l'orbe d'or[16],.


Wapp bayern 1806.svg Armoiries du royaume de Bavière (1809).svg rois de Bavière de 1809 à 1835.

fuselé en bande d'azur et d'argent, chargé en cœur d'un écusson de gueules, à une épée d'argent garnie d'or passée en sautoir avec un sceptre d'or, le tout surmonté d'une couronne royale du même[3],[1].


Wappen Deutsches Reich - Koenigreich Bayern (Grosses).png

Coat of arms of the Kingdom of Bavaria.svg

Armoiries du royaume de Bavière (1835).svg rois de Bavière de 1835 à 1918.

écartelé au 1 de sable, au lion d'or, armé et lampassé et couronné de gueules (qui est du comté palatin du Rhin), au 2 Emanché de gueules et d'argent de trois pièces (qui est de Franconie) au 3 bandé d'argent et de gueules au pal d'or brochant sur le tout (qui est de Burgovie), au 4 d'argent au lion d'azur armé lampassé et couronné d'or (qui est de Veldenz) et sur le tout fuselé en bande d'azur et d'argent (qui est de Bavière)[3],[1].


Greek CoA (1831-1863).svg Armoiries Othon de Wittelsbach, roi de Grèce.svg Othon de Wittelsbach (1815 † 1867), roi de Grèce.

d'azur à la croix alésée d'argent, sur le tout fuselé en bande d'azur et d'argent[17].


Armoiries ducs en Bavière.svg ducs en Bavière depuis 1834.

fuselé en pal d'azur et d'argent[1].

Nuvola apps important square.svg

Différences entre dessin et blasonnement.

le fuselé "en pal" est le fuselé standard = grand axe des losanges vertical


Armoiries d Elisabeth de Baviere Imperatrice d'Autriche-Hongrie.svg Élisabeth en Bavière ( 1837 +1898 ) Imperatrice d'Autriche-Hongrie (1854-1898)


Arms of Prince Ferdinand of Baviaria (1884-1958) as Spanish Infante.svg Prince Ferdinand de Bavière (1884-1958), Infant d'Espagne
branche des «Wittelsbach-Bourbon»

Branche ludovicienne (cadette), issue de Louis de Bavière, éteinte en 1777[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement


Armoiries Bavière.svg ducs de Bavière de 1180 à 1623.

fuselé en bande d'azur et d'argent[3],[18].


Emperor Louis IV Arms.svg Louis IV de Bavière (1286 † 1347), rois des Romains en 1314, sacré empereur romain germanique en 1328.

d'or, à l'aigle de sable, membrée, becquée et liée de gueules ; sur le tout fuselé en bande d'azur et d'argent[5].


Armoiries Bavière-Brandebourg.svg ducs de Bavière et électeurs de Brandebourg : Louis V († 1361), Louis VI († 1365) et Othon V († 1379).

parti fuselé en bande d'azur et d'argent et d'argent à l'aigle de gueules armé, becqué et langué d'or[19].

Nuvola apps important square.svg

Différences entre dessin et blasonnement.



Die Grave van Hollant Codex 148 wapen.svg Hainaut-Bavaria Arms.svg duc de Bavière-Straubing, comtes de Hainaut et de Hollande de 1254 à 1433.

écartelé en 1 et 4 fuselé en bande d'azur et d'argent et en 2 et 3 contre-écartelé en 1 et 4 d'or, au lion de sable, armé et lampassé de gueules et en 2 et 3 d'or, au lion de gueules, armé et lampassé d'azur[20].


Duchy of bavaria large.svg

Duchy of bavaria medium.svg

Duchy of bavaria small.svg
Arms of Charles VII Albert, Holy Roman Emperor.svg

COA family de Kurpfalz.svg

Wappen Kurpfalz.svg

électeurs de Bavière de 1623 à 1777.

En 1620, l'électeur palatin Frédéric V, protestant, est vaincu après avoir tenté de prendre le royaume de Bohême. Il est mis au bans de l'Empire et ses terres, son titre d'électeur et sa charge de sénéchal sont confisquées et donné à son cousin catholique, le duc de Bavière, qui prend alors : écartelé en 1 et 4 fuselé en bande d'azur et d'argent (très souvent représenté avec les fuseaux contournés en barre, pour rentrer dans les cartouches elliptiques alors à la mode) et en 2 et 3 de sable, au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules, sur le tout de gueules à l'orbe crucifère d'or[5].


Grafen Wartenberg.svg Ferdinand de Bavière (1550–1608) Comte de Wartenberg (1558 - 1666) fils de Albrecht V. duc de Bavière (1528–1579) avec sa femme Anna d'Autriche (1528–1590), 2e fille de Empereur Ferdinand I.

fuselé en bande d'azur et d'argent (Wittelsbach), sur-le-tout au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules.


Coat of Arms of Charles VII Albert, Holy Roman Emperor.svg

Coat of Arms of Charles VII Albert, Holy Roman Emperor-Or shield variant.svg

Ornamented Coat of Arms of Charles VII Albert, Holy Roman Emperor.svg
Arms of Charles VII Albert, Holy Roman Emperor.svg

Armoiries empereur Charles VII.svg

Arms of Charles VII Albert, Holy Roman Emperor-Or shield variant.svg
Charles VII de Bavière (1697 † 1745), empereur de 1742 à 1745.

d'or, à l'aigle de sable, membrée, becquée et liée de gueules ; écartelé en 1 et 4 fuselé en bande d'azur et d'argent et en 2 et 3 de sable, au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules, sur le tout de gueules à l'orbe crucifère d'or[5].

Lignée illégitimes[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement
Grafen Holnstein.svg les comtes de Holnstein (de) fils illégitimes de Electeur Charles Théodore de Bavière


Fürsten Bretzenheim.svg les comtes de Bretzenheim fils illégitimes de Electeur Charles Théodore de Bavière

Couronne royale de bavière[modifier | modifier le code]

Couronne Couronne heraldique Note


Crown Kings Bavaria Munich.jpg Bavarian Royal Crown.svg

Royal Crown of Bavaria.svg

Couronne royale de bavière

Ordres de chevalier de bavière[modifier | modifier le code]

Collier de l'ordre Ruban de l'ordre. Note


Order of Saint Hubert.svg DE-BY Orden des Heiligen Hubertus BAR.svg Ordre de Saint-Hubert


Order of St. George (Bavaria).svg L’ordre royal de Saint-Georges pour la défense de l'Immaculée Conception(en)


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Louda 1981, p. 191
  2. a et b BSB-CGM-1952.
  3. a, b, c, d et e Héraldique Européenne : Baviève
  4. a et b Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées OfficeEmpire.
  5. a, b, c et d Héraldique Européenne : empereurs.
  6. Héraldique Européenne : Danemark
  7. Louda 1981, p. 46
  8. Héraldique Européenne : Bohême.
  9. Par déduction. En 1648, le fils de Frédéric V récupère une partie des terres paternelles, le titre d'électeur, confisquées en 1623, et la charge d'archi-trésorier du Saint-Empire. Il paraît logique de penser qu'il ajoute l'écu de cette charge sur ses armes.
  10. a, b et c Dr Bernhard Peter, redoute du Château d'Heidelberg.
  11. a et b Louda 1981, p. 193
  12. Louda 1981, p. 165.
  13. a et b Louda 1981, p. 65
  14. Héraldique Européenne : Suède
  15. http://www.hdbg.eu/koenigreich/web/index.php/objekte/index/herrscher_id/1/id/330
  16. http://www.hdbg.eu/koenigreich/web/index.php/objekte/index/herrscher_id/1/id/331
  17. Héraldique Européenne : Grèce
  18. Louda 1981, p. 190
  19. Louda 1981, p. 266
  20. Héraldique Européenne : Hainaut

Sources[modifier | modifier le code]