Armorial de Gilles Le Bouvier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Armorial de Gilles Le Bouvier
Armorial de Gilles Le Bouvier - BNF Fr.4985 f13v - Frontispice.jpg
Première miniature du manuscrit : présentation du livre par Le Bouvier au roi Charles VII, f.13v
Artiste
Jean Fouquet (1 miniature), Maître du Roman de la Rose de Vienne et d'autres artistes anonymes
Date
vers 1455
Technique
enluminures sur papier et parchemin
Dimensions (H × L)
27,7 × 20 cm
Format
205 folios reliés
Localisation
Numéro d’inventaire
Français 4985

L'Armorial de Gilles le Bouvier est un manuscrit enluminé, daté entre 1455 et contenant un armorial commandé par Gilles Le Bouvier, héraut et roi d'arme du roi de France Charles VII. Il contient de 1953 écus, mais aussi des miniatures représentant des grands princes et chevaliers de son temps. L'une d'entre elles a été attribuée à Jean Fouquet. Il est conservé à la Bibliothèque nationale de France à Paris.

Historique[modifier | modifier le code]

Le manuscrit a été commandé par Gilles Le Bouvier, proche du dauphin Charles VII dès 1418 dont il a été un proche jusqu'à sa mort vers 1455. Il assure auprès de lui la fonction de roi d'arme et prend le surnom de héraut Berry. Dans un manuscrit qu'il dédie à son roi, il cumule à la fois sa bonne connaissance des pays étrangers qu'il a eu l'occasion de visiter au cours de sa jeunesse en Europe et sa fréquentation des grands féodaux de son époque. Il compile ainsi dans un seul manuscrit l'ensemble des blasons connus de lui achevé vers 1454[1].

Le manuscrit contient le nom d'un de ses anciens propriétaires, Du Bouchet. Il est la propriété ensuite de Jean-Baptiste Colbert dont l'ensemble de la bibliothèque entre dans la bibliothèque royale en 1732[1].

Description[modifier | modifier le code]

Jean de Bourbon, miniature de Jean Fouquet, f.77.

Le manuscrit contient une compilation de 1953 écus des principales familles nobles et chevaleresques de l'époque. Ils sont classés par marche d'armes pour la France puis par pays pour les écus étrangers. Ils sont peints sur des feuillets de papier reliés en cahiers dans lesquels sont encartés des feuilles de parchemins. Sur ces dernières, au début de chaque marche d'armes, sont représentés de grands féodaux de l'époque, au nombre de 19, en tenue d'apparat et trônant ou alors en armes et à cheval. Il s'agit tout d'abord du roi lui-même (f.15v) puis les princes du sang, duc d'Orléans (f.16v), duc de Berry (f.32v), duc de Bourbon (f.44v), duc d'Anjou (f74v). et duc de Bourgogne (f.86v) ainsi que des grands chefs militaires : Arthur de Richemont (f.17v), Jean de Dunois (f.18v), André de Lohéac (f.19v), Jean Poton de Xaintrailles (f.20v) ou Jean V de Bueil (f.33)[1].

Les miniatures, de qualités très diverses, sont attribuées à plusieurs enlumineurs difficiles à identifier. Selon François Avril, les miniatures de Charles IV du Maine (f.75v) et de Gaston IV de Foix-Béarn (f.119v) sont attribuables au Maître du Roman de la Rose de Vienne. Mais surtout, celle de Jean II de Bourbon (f.77) a sans doute été peinte selon lui par Jean Fouquet. Celui-ci était en effet un peintre notamment connu à son époque pour sa peinture héraldique. Par ailleurs le style du cheval bondissant rappelle d'autres représentations du même type dans des miniatures des Grandes Chroniques de France (f.78v, 140 et 154v) ainsi que dans la fuite de Pompée dans l'Histoire ancienne jusqu'à César et Faits des Romains et les couleurs utilisées rappellent la palette du maître. La miniature a cependant été dénaturée par l'ajout a posteriori et par une autre main d'un ciel, d'un sol décoré de fleurs et d'un cadre épais rouge[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Avril (dir.), Jean Fouquet, peintre et enlumineur du XVe siècle, catalogue de l'exposition, Paris, Bibliothèque nationale de France / Hazan, , 432 p. (ISBN 2-7177-2257-2), p. 249-251 (Notice 27)
  • Gilles Le Bouvier (dit le héraut Berry), Armorial de France, Angleterre, Écosse, Allemagne, Italie et autres puissances, composé vers 1450 par Gilles Le Bouvier dit Berry, premier roi d'armes de Charles VII, roi de France : texte complet, publié pour la première fois d'après le manuscrit original / précédé d'une notice sur la vie et les ouvrages de l'auteur... par M. Vallet de Viriville, Paris, Bachelin-Deflorenne, , XII-232 p. (présentation en ligne, lire en ligne).
  • Gilles Le Bouvier (dit le héraut Berry), Armorial de Gilles Le Bouvier : Héraut Berry / publié par Emmanuel de Boos, d'après le manuscrit conservé à la Bibliothèque nationale de France (ms fr 4985), Paris, Éditions du Léopard d'or, coll. « Documents d'héraldique médiévale » (no 7), , 277 p. (ISBN 2-86377-120-5).
  • Pierre Marot, « Les blasons lorrains de l'armorial de Gilles Le Bouvier », Mémoires de la société d'archéologie lorraine, Musée historique lorrain, série 4e, vol. 17e, t. LXVII,‎ 1926-1927, p. 370-418
  • Max Prinet, « L'armorial de Bourgogne du héraut Berry », Le Moyen âge : bulletin mensuel d'histoire et de philologie, vol. 42,‎ , p. 161-219
  • (en) John Storer-Clouston, « The armorial Le Berry, scottish section », Proceeding of the Society of Antiquaries of Scotland, t. LXXII,‎ 1937-1938, p. 84-114

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Avril 2003, p. 249-250