Armoiries de l'Australie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armoiries de l'Australie.

Les armoiries de l'Australie sont le symbole officiel de l'Australie. Les armoiries initiales furent attribuées par le roi Édouard VII le 7 mai 1908, et la version actuelle a été décidée par le roi George V du Royaume-Uni le 19 septembre 1912 bien que la version de 1908 continue à être utilisée en certaines circonstances, notamment sur la pièce de 6 pence jusqu'en 1966.

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Écu tierce en pal et coupé, en 1 d'argent à la croix de gueules chargé en cœur d'un lion passant regardant d'or et de quatre étoiles à huit branches du même, en 2 d'azur à cinq étoiles d'argent (une à huit branches, deux à sept branches, une à six branches, une à cinq branches) formant la Croix du Sud accompagnée en chef d'une couronne impériale, en 3 d'argent à la croix de Malte d'azur, une couronne impériale brochant, en 4 d'or au cassican flûteur de sable à dos argenté dressé et empiétant, en 5 d'or au cygne de sable contourné, au 6 dargent au lion passant de gueules, le tout à la bordure d'hermine.

L'écu est sommé d'une étoile de la fédération (étoile à sept branches gironnée d'or) reposant sur un tortil d'or et d'azur et est tenu à dextre par un kangourou au naturel, à senestre par un émeu au naturel.

La terrasse est composée de deux branches de mimosa doré fleuri au naturel, liées d'or et porte le nom du pays sur un listel : « AUSTRALIA ».


Signification[modifier | modifier le code]

L'écu est composé d'éléments représentants les six États d'Australie : la nouvelle-Galles du Sud, le Victoria, le Queensland, l'Australie-Méridionale, l'Australie-Occidentale et la Tasmanie.

La bordure d'hermine représente la fédération des États australiens au sein du Commonwealth.

L'étoile de la fédération a sept branches, une pour chacun des États et la septième pour les territoires.

Le kangourou et l'émeu sont les emblèmes de la nation car ils en sont endémiques à l'Australie, et qu'ils ont la réputation de ne pas savoir reculer, et ainsi représentent le progrès. En réalité ces deux animaux en sont capables mais ne le font que rarement.