Armero-Guayabal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une municipalité de Colombie
Cet article est une ébauche concernant une municipalité de Colombie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guayabal.
Page d'aide sur l'homonymie Pour le militaire et l'homme politique espagnol, voir Francisco Armero Peñaranda.
Armero-Guayabal
Blason de Armero-Guayabal
Blason
Drapeau
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Département Flag of Tolima.svg Tolima
Alcalde Luis Patricio Loñez
Code DANE 73055
Démographie
Population 12 852 hab. (2005[1])
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 5° 01′ 54″ nord, 74° 53′ 27″ ouest
Superficie 43 200 ha = 432 km2
Localisation
Carte de Armero-Guayabal
Carte de Armero-Guayabal

Géolocalisation sur la carte : Colombie

Voir sur la carte topographique de Colombie
City locator 14.svg
Armero-Guayabal
Liens
Site web http://www.armeroguayabal-tolima.gov.co

Armero-Guayabal est une municipalité de Colombie située dans le département de Tolima, au centre du pays. Dominée par le volcan Nevado del Ruiz, la ville est en très grande partie détruite par un lahar né sur les pentes du volcan le , tuant 25 000 personnes[2],[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La ville est fondée sous le nom de San Lorenzo[2]. Elle adopte ensuite le nom d'Armero jusqu'à sa destruction en 1985 par un lahar. La commune prend alors le nom d'Armero-Guayabal lorsque le corregimiento de Guayabal devient le siège de la municipalité. La ville était surnommée Ciudad blanca, en français « ville blanche ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Censo 2005 — Armero-Guayabal[PDF], DANE
  2. a et b (fr) « Armero », sur www.worldlingo.com (consulté le 20 décembre 2010)
  3. (fr) « Pourquoi une "petite" éruption a-t-elle tué plus de 25.000 personnes ? », sur www.prevention2000.org (consulté le 20 décembre 2010)

Articles connexes[modifier | modifier le code]