Armatis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Armatis-lc
Création 1989
Dates clés 2001
Fondateurs Denis Akriche
Forme juridique SASU
Slogan We have the answer
Siège social Drapeau de France Boulogne Billancourt (France)
Direction Denis Akriche
Activité Centre d'appels
Site web http://www.armatis-lc.com/

Armatis-lc est une société française de gestion de la relation client, télémarketing et centres d'appels, créée en 1989 par Denis Akriche. Elle compte plus de 6 500 salariés travaillant sur douze sites indépendants les uns des autres, implantés en France métropolitaine et à l'étranger : Boulogne-Billancourt, Calais, Boulogne-sur-Mer, Caen, Villeneuve-d'Ascq, Tauxigny, Poitiers, Bordeaux, Châteauroux, Nevers, Roanne et Auxerre pour la France et Porto, Varsovie et Tunis pour l'étranger. Armatis-lc a réalisé plus de 16 millions de contacts sortants et 17 millions de contacts entrants sur l’année 2009[réf. nécessaire]. Chaque site est une société privée, prestataire d'Armatis-LC.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1989, Denis Akriche fonde Stefi Conseil, une agence de conseil en marketing direct et relationnel implantée à Boulogne-Billancourt. Dans les années 1990, les concepts de télémarketing et de télévente sont déjà en plein développement aux États-Unis, mais encore peu développés en France. L'agence évolue donc dans ce sens. En 2000, l’entreprise connaît une évolution avec l’entrée dans son capital du fonds d’investissement FCP Industries et Finances Investissements. En 2001, Stefi Conseil change de dénomination sociale et devient « Armatis », un nom symbolisant la force et l’unité. En 2002, par une opération de build-up, Armatis devient un groupe en faisant l’acquisition de deux entreprises spécialisées aussi dans la gestion de relation client à distance : Convergys France et LFC (Le Fil Conducteur).

En 2003, en reprenant l’usine Lu de Calais, qui vient de fermer ses portes en raison d'un plan économique, Armatis implante son premier centre dans le Nord de la France. Une opération fortement médiatisée car elle a lieu à une époque où plusieurs entreprises dont Danone, Marks & Spencer et Moulinex doivent engager des plans sociaux pour cause de restructuration économique. Armatis crée ainsi à Calais 400 positions de travail et 650 emplois[1]. 856 collaborateurs y sont aujourd’hui en CDI.

Avec le développement de la demande, Armatis implante un troisième centre dans le Nord, à Boulogne-sur-Mer. Petit frère de Calais, le centre de BSM emploie depuis 2004 près de 600 collaborateurs sur 400 positions de travail[2].

En 2005, Armatis confirme sa stratégie en reprenant un espace de près de 5 000 m2 à Châteauroux (anciens locaux de la SEITA). En 2006-2007, grâce à une croissance continue, Armatis ouvre son 5e centre, choisissant la ville de Caen. Avec une capacité de production de 550 positions de travail et 700 emplois à la clé[3], ce centre est aujourd'hui le plus important d'Armatis.

En 2007, intervient une modification dans la structure du capital avec la sortie du fonds IFI et l’arrivée du fonds CIC LBO Fund. En 2008, Armatis s’implante pour la première fois en Bourgogne, la ville de Nevers accueille son 6e centre. Nevers compte 350 positions et près de 250 collaborateurs[2]. En 2009, ouverture d'un 7e centre à Auxerre. En 2012, par le biais d'une opération de croissance externe, Armatis rachète LaSer Contact, filiale du groupe LaSer, ce qui lui permet de doubler son chiffre d'affaires, le nombre de salariés sur le territoire français, d'acquérir des filiales au Portugal, en Pologne et en Tunisie et de devenir le groupe Armatis-lc.

Le groupe Armatis-lc, en offrant principalement aux patrons du CAC40 des prestations de relations client à bas coût, construit un modèle économique et social sur l'illusion d'un effet d'aubaine pour des zones d'emplois dites sinistrées, en récupérant les postes détruits dans les centres internes pour les externaliser.

Chiffres[modifier | modifier le code]

Depuis sa création, Armatis-lc a réalisé chaque année une croissance à deux chiffres, atteignant en 2009 un chiffre d’affaires de 92.5 millions d’euros[réf. nécessaire].

Direction de l’entreprise[modifier | modifier le code]

  • Président directeur général : Denis Akriche
  • Directrice générale adjointe : Sonia Serfaty
  • Directeur général adjoint (LC)  : Pascal Malidin
  • Directeur général délégué (Armatis-lc Business Consulting)  : Yanick Prigent
  • Directrice des ressources humaines : Laurence Lelouvier
  • Directrice administrative et financière : Antoine Nicard Des Rieux
  • Directeur des achats et des moyens généraux : Pascal Malidin
  • Directeur des systèmes d’information : Jean-Pierre Guillemant
  • Directeur Commercial et Marketing : Frédéric Daniel
  • Directeur juridique : Damien Reveillon

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Armatis ouvre un deuxième site de production en province, à Boulogne-sur-Mer, et confirme ainsi son succès commercial », sur www.relationclient.net,‎ (consulté le 15 février 2010).
  2. a et b [PDF]« La Lettre du SSI. Dossier Armatis ouvre son 6e centre d'appel à Nevers », sur www.nievre.cci.fr,‎ (consulté le 15 février 2010).
  3. « Armatis implante son 4ème centre d'appels à Caen », sur actus.calvados-strategie.com,‎ (consulté le 15 février 2010).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]