Armando Spadini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Armando Spadini
Autoritratto Armando Spadini 1917.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 41 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Grave of Armando Spadini (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Genre artistique

Armando Spadini né à Poggio a Caiano ou Florence le et mort à Rome le [1] est un peintre italien considéré comme un représentant de la Scuola Romana[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

À partir de 1900, Armando Spadini travaille comme céramiste à Florence et fréquente l'école des études de nus à l'Académie des beaux-arts. Introduit à la revue symboliste Leonardo en 1902, il participe en 1906 à la 59e Esposizione Annuale della Società delle Belle Arti de Florence. En 1910 il déménage à Rome et consacre ses énergies à la réalisation de portraits, vues de la ville et scènes de vie familiales. En 1913 il entame une participation à la Esposizione Internazionale della Secessione. Lors de sa quatrième participation en 1916 un de ses ouvrages est acheté par le conseil municipal de Rome. Après la Première Guerre mondiale il traverse une période difficile et est désigné comme conservateur dans la revue Valori Plastici. En 1924, la décision de la Biennale de Venise de consacrer une salle exclusivement au travail de Spadini lors de la 14e Esposizione Internazionale d'Arte della Città di Venezia marque la fin de cette hostilité et le succès définitif de sa peinture[3].

Armando Spadini est mort le à Rome.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La moglie in abito da sposa (Turin, Galleria d'Arte moderna).
  • Mosè, Galerie d'art moderne de Milan.
  • Bambini e pesci.
  • Bambini con frutta.
  • La famiglia a Villa Borghese.
  • La servetta.
  • Confidenze.
  • Autoritratto, 1917.
  • Le tre età, 1909.
  • Gruppo di bagnanti, 1923.
  • Maternità (Nudi), 1918.
  • Nel Parco di Villa Borghese, 1915-1920 (Fondazione Cariplo)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Armando Spadini », sur Treccani.it
  2. (it)M. Fagiolo Dell'Arco, Scuola romana: pittura e scultura a Roma dal 1919 al 1943, Rome, De Luca, 1986
  3. (it) Antonella Crippa et Armando Spadini, catalogue en ligne Artgate par Fondazione Cariplo,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :