Armando Noguera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Armando Noguera
Naissance (41 ans)
Argentine
Activité principale Chanteur baryton
Genre musical lyrique

Armando Noguera (né le 4 juillet 1977 en Argentine - ) est un chanteur lyrique baryton argentin.

Biographie[modifier | modifier le code]

À peine âgé de 22 ans, il fait ses grands débuts au Teatro Colon de Buenos Aires, notamment dans un rôle-phare appelé à le lancer : Figaro du Barbier de Séville de Rossini (1999), mais également Falke dans La Chauve-souris de Strauss, Énée dans Didon et Enée de Purcell et dans les Vêpres de la Sainte Vierge de Monteverdi.

Au théâtre Avenida, il chante Simeon dans L’Enfant prodigue, le mari dans Les Mamelles de Tirésias de Francis Poulenc, Malatesta dans Don Pasquale de Donizetti, Guglielmo dans Cosi fan tutte de Mozart, Taddeo dans L’Italienne à Alger de Rossini, le Dancaïre dans Carmen de Bizet, Silvio dans Paillasse de Leoncavallo.

Parmi une multitudes de rôles, il a également interprété Valentin (dans le Faust de Gounod) au théâtre de Santiago du Chili. Guccio (Gianni Schicchi de Puccini) au Palais Garnier à Paris, le Téléphone (Menotti), le Secret de Suzanne (Wolf-Ferrari) à Clermont-Ferrand, Charles VI (Halevy), Djamileh (Bizet) à Compiègne, le Barbier de Séville (Rossini) à Montpellier et au Festival de Strasbourg, Papageno dans La Flûte enchantée de Mozart à Avignon et à Reims, etc.

Il suivit les masterclasses de Teresa Berganza, Ana Sirulnik, Ingebor Wamser, José Van Dam, Dalton Baldwin, Janine Reiss, Martin Katz et Pierre Valet.

En 2002, il intègre le Centre de Formation Lyrique de l’Opéra national de Paris avec le rôle du capitaine (Eugène Onéguine de Tchaïkovski) puis dans la Bohème de Puccini.

Il fut lauréat du prix Lyrique de l’UPMCF de Paris en 2002, du Prix Lyrique du Cercle Carpeaux de l’Opéra de Paris en 2003, Premier Prix au Concours International de Chant « Trujillo » Perou 2001 et Prix de Zarzuela au Concours International de Chant « Francisco Vinas » en Espagne 2003. Il est également finaliste du Concours International de Chant « Hans Gabor Belvedere » à Vienne et du Concours ibéro-américano du Chant à Mexico et troisième prix du Concours international de chant de Toulouse en 2004.

Grâce à son indéniable talent, il obtint une bourse d’étude attribuée par le ministère de la Culture de Vienne en 1998. Celle-ci lui permit travailler avec d’importants chefs de chant et une année de training vocal à Vienne et à Salzbourg ainsi qu’une bourse d’étude attribuée par la Fondation du Teatro Colon de Buenos Aires.

En 2006 au Théâtre impérial de Compiègne, dans Les Caprices de Marianne d'Henri Sauguet d’après Alfred de Musset, sous une réalisation de Pierre Jourdan, il fut véritablement révélé en Octave, tant il se présentait comme une quasi parfaite incarnation pour ce rôle[1].

Il incarna également avec brio, le rôle de don Alvaro dans Le Voyage à Reims de Rossini lors d'une tournée nationale en France en 2008-2010[2].

Le 11 octobre 2010, Armando Noguera s'est produit au théâtre des Champs-Élysées dans le rôle de Varbel dans Lodoïska.

Les 12 et 14 novembre 2010 à l'Opéra Théâtre d'Avignon, il incarne Guglielmo dans Cosi fan Tutte un opéra bouffe en 2 actes de Wolfgang Amadeus MOZART (1790).

Les 17 et 19 avril 2011, à l'Opéra Théâtre d'Avignon, il interprète avec brio le rôle de Papageno dans le célèbre opéra en 2 actes de Wolfgang Amadeus MOZART (1791), La Flûte enchantée

Dates clés[modifier | modifier le code]

  • 1995 : il intègre l'école de chant (Young Artist Program) du Teatro Colon a Buenos Aires.
  • 1999 : débuts au Teatro Colon : Figaro dans Le Barbier de Séville de Rossini.
  • 2002 : il intègre le Centre de formation lyrique à l'Opéra de Paris. Rencontre avec Janine Reiss et André Dos Santos.
  • 2003 : rencontre avec Pierre Jourdan. Prix Carpeaux à l'Opéra de Paris
  • 2005 : rencontre avec John Nelson. Premier Eugène Oneguine.

Discographie[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

Programmation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]