Armand Dayot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dayot.
Armand Dayot
Armand Dayot.jpg

Portrait gravé d'après cliché (avant 1906).

Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Armand Pierre Marie Dayot, né le 19 octobre 1851 à Paimpol (Côtes-d'Armor) et mort le 2 octobre 1934 à Bandol (Var), est un critique d'art et historien d'art français, fondateur de la revue L'Art et les Artistes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Armand est le fils du vétérinaire Jean Dayot et de Marianne Le Manac[1].

Licencié en droit, il est successivement chef de cabinet du préfet d'Oran, chef de cabinet du ministre des Beaux-Arts du cabinet Gambetta, inspecteur adjoint puis inspecteur général des Beaux-Arts (dès 1889), et, à ce titre, chargé de mission pour diffuser l'art français dans le monde[1].

En 1902, il est récompensé pour avoir sauvé des victimes lors de l'incendie du Bazar de la Charité[1].

En 1905, il fonde la revue critique L'Art et les Artistes avec l'aide d'Adolphe Thalasso et Gabriel Mourey.

En 1912, il dirige la section française des artistes représentés lors de la Sécession de Munich[1].

Armand Dayot, après avoir patronné la constitution de la Société des artistes animaliers en 1912, est l'organisateur, en 1913 avec le peintre Roger Reboussin, du Salon des artistes animaliers.

Albert Besnard réalise le portrait de son épouse (musée de Düsseldorf).

Il termine sa carrière, nommé commandeur de la Légion d'honneur[1] en 1926, sous la protection de Paul Léon.

Essayiste critique d'art curieux de tout, il éveilla particulièrement l'intérêt des publics aux artistes du XVIIIe siècle, tous genres confondus.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Salon de 1884. Cent planches en photogravures, par Goupil & Cie (1884)
  • Croquis de voyage, Italie, Espagne, Portugal (1887)
  • Les Maîtres de la caricature française au XIXe siècle (1888)
  • L'Aventure de Briscart (1888)
  • Les Courses de taureaux, illustré par Manuel Luque (1889)
  • Un siècle d'art, notes sur la peinture française à l'Exposition centennale des beaux-arts, suivies du catalogue complet des œuvres exposées (1890)
  • Le Salon de 1890. Cent planches en photogravure et à l'eau-forte, par Goupil & Cie (1890)
  • Salon illustré. Société des artistes français et Société nationale des beaux-arts (1891-1892)
  • Raffet et son œuvre, 100 compositions lithographiques, peintures à l'huile, aquarelles, sépias et dessins inédits (1892)
  • Charlet et son œuvre, avec 118 compositions lithographiques, peintures à l'huile, aquarelles, sépias et dessins inédits (1893)
  • Napoléon raconté par l'image, d'après les sculpteurs, les graveurs et les peintres (1895)
  • La Révolution française : Constituante, Législative, Convention, Directoire, d'après des peintures, sculptures, gravures, médailles, objets du temps (1896-1897)
  • Journées révolutionnaires, 1830-1848, d'après des peintures, sculptures, dessins, lithographies, médailles, autographes, objets du temps (1897)
  • Le Long des routes, récits et impressions (1897) Texte en ligne
  • Les Vernet : Joseph, Carle, Horace (1898)
  • L'Image de la femme depuis l'antiquité jusqu'à nos jours (1899)
  • Le Second Empire, 2 décembre 1851-4 septembre 1870, d'après des peintures, gravures, photographies, sculptures, dessins, médailles autographes, objets du temps (1900)
  • Histoire contemporaine par l'image, d'après les documents du temps, 1789-1872 (1905)
  • Le Vertige de la beauté. 72 compositions de Charles Jouas, gravées sur bois par Eugène Dété (1906)
  • La Peinture anglaise, de ses origines à nos jours (1908) avec Gabriel Mourey
  • Napoléon. Illustrations d'après des peintures, sculptures, gravures, objets du temps (1908)
  • Louis XIV. Illustrations d'après des peintures, sculptures, gravures, objets du temps (1909)
  • Grands et petits maîtres hollandais (1912)
  • Histoire générale de la peinture (2 volumes, 1917)
  • Carle Vernet, étude sur l'artiste, suivie d'un catalogue de l'œuvre gravé et lithographié et du catalogue de l'exposition rétrospective de 1925 (1925)
  • Josuah Reynolds, peintre et esthéticien (1930)
  • L'Heureuse Traversée (1933)
  • L'Invasion, Le siège, la Commune. 1870-1871. D'après des peintures, gravures, photographies, sculptures, médailles autographes, objets du temps (s. d.) Réédition : Tristan Mage, 2003 (ISBN 2878913930)
  • La Folie du Comte Lucius (s. d.)
  • La Restauration (Louis XVIII-Charles X) d'après l'image du temps (s. d.)
  • Le Moyen Âge. La Gaule Romaine. Les Invasions. La France féodale. La Royauté (s. d.)
  • De la Régence à la Révolution, la vie française au XVIIIe siècle (s. d.)
  • J.-B. Siméon Chardin. Avec un catalogue complet de l'œuvre du maître, par Jean Guiffrey (s. d.)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Base Léonore cote LH/676/12, Archives nationales de France.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources biographiques[modifier | modifier le code]

  • Angelo Mariani (1838-1914), Figures contemporaines, tirées de l'album Mariani, E. Flammarion (Paris), H. Floury (Paris), G. Richard (Paris), 1906, vol.10, pp. 127–129 [1].
  • André Warnod, Roger Reboussin, Paris, L'Art et les artistes, 1926.

Liens externes[modifier | modifier le code]