Armand Borel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un mathématicien
Cet article est une ébauche concernant un mathématicien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Borel.
Armand Borel
Armand Borel.jpg

Armand Borel à Bonn, en 1967.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
PrincetonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Membre de
Nombre d'Erdős
3Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Armand Borel ( à La Chaux-de-Fonds - à Princeton) était un mathématicien suisse.

Carrière[modifier | modifier le code]

Armand Borel a été professeur permanent à l'Institute for Advanced Study, Princeton, de 1957 à 1993. Il a travaillé en topologie algébrique, dans la théorie des groupes de Lie, et fut un des créateurs de la théorie moderne des groupes algébriques linéaires.

Il a fait ses études à l'ETH Zurich. Il a subi l'influence du topologue Heinz Hopf, et du spécialiste des groupes de Lie Eduard Stiefel. À Paris à partir de 1949, il a appliqué la suite spectrale de Leray à la topologie des groupes de Lie et de leurs espaces classifiants (en), sous l'influence de Jean Leray et Henri Cartan.

Il a collaboré avec Jacques Tits sur un travail fondamental sur les groupes algébriques, et avec Harish-Chandra sur leurs sous-groupes arithmétiques (en). Dans un groupe algébrique, un sous-groupe de Borel (en) est un sous-groupe B tel que l'espace homogène G/B est une variété projective et minimale pour cette propriété. Par exemple, si G est GLn alors on peut prendre pour B le sous-groupe des matrices triangulaires supérieures inversibles. Dans ce cas, B est un sous-groupe résoluble maximal et les sous-groupes P paraboliques, i.e. compris entre B et G, ont une structure combinatoire (ici, les variétés G/P sont les variétés de drapeaux). Tous ces objets se généralisent et jouent un rôle central dans la théorie.

La théorie de l'homologie de Borel-Moore (en) s'applique aux espaces localement compacts et est proche de la théorie des faisceaux.

Il a publié de nombreux livres, dont un sur l'histoire de la théorie des groupes de Lie. En 1991, il a reçu le prix Steele et en 1992, le prix Balzan « Pour ses contributions fondamentales à la théorie des groupes de Lie, des groupes algébriques et des groupes arithmétiques, et pour son action inlassable en faveur de la recherche mathématique et de la propagation des idées nouvelles[1]. »

Il reçoit la médaille Brouwer en 1976.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Armand Borel » (voir la liste des auteurs).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]