Armand Auguste Caqué

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caqué.
image illustrant un sculpteur image illustrant français image illustrant un graveur
Cet article est une ébauche concernant un sculpteur français et un graveur.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Armand Auguste Caqué
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Armand Auguste Caqué, né à Saintes (Charente-Inférieure) le [1] et mort à Paris le [2] à l'âge de 86 ans, est un sculpteur, graveur et médailleur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Graveur officiel de l'empereur Napoléon III[3]. Ses médailles sont signées CAQUÉ F et quelquefois sa signature est suivie de la mention "Graveur de S. M. l'Empereur".

Œuvres[modifier | modifier le code]

Après avoir produit un nombre considérable de médailles sous les Bourbons, il est mandaté par Marie-Thérèse de France (1778-1851) pour exécuter la fameuse galerie numismatique des rois de France, ensemble de soixante-quatorze médailles qu'il expose au Salon des artistes français de 1836 à 1839.

Les Médailles de l'Ordre de la Couronne de chêne du Luxembourg.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance no 124 de la page 23/239, cote du registre 2 E 439/16 des naissances de l'an III - an VI de Saintes. Armand Caqué : Aujourd'hui sixième pluviose l'an trois...est issu le jour d'hyer...armand..., donc il est né le 5 pluviose de l'an 3 qui correspond au 24 janvier 1795 dans notre calendrier grégorien. Il faut noter que la plupart des sites ne donnent qu'une année comme date de naissance (1793) à Saintes, mais il n'y a aucun autre Caqué dans les tables décennales et chronologiques de Saintes de 1786 à 1802., en ligne sur le site des archives départementales de la Charente-Maritime.
  2. Acte de décès no 2600 de la page 5/6, cote du registre V4E 3240 des décès dans le 6e arrondissement de Paris d'Armand Caqué., en ligne sur le site des archives départementales de Paris
  3. (en)L. Forrer, Caqué, Armand Auguste, t. I, London, Spink & Son, , p. 342-344.

Liens externes[modifier | modifier le code]