Armand-François-Marie de Charbonnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Armand-François-Marie de Charbonnel
Msgr. Charbonell.jpg
Fonctions
Évêque catholique
depuis le
Évêque titulaire (en)
Q2306119
Évêque diocésain
Archidiocèse catholique romain de Toronto (en)
Archevêque titulaire (d)
Q2306119
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
CrestVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux
Consécrateurs
Pie IX, Domenico Lucciardi, Giuseppe Maria Pietro Raffaele Castellani (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Armand-François-Marie de Charbonnel (1802-1891) fut le deuxième évêque catholique de Toronto.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né au château du Flachat à Monistrol-sur-Loire (France) le , il fait ses études à Annonay et à Saint-Sulpice de Paris; il est ordonné en 1825. En France (1825-1839), il entre chez les Sulpiciens en 1826 et fait sa solitude à Issy (1826-1827).

Professeur de dogme, d'Écriture sainte et économe à Saint-Sulpice de Paris (1827-1834). En repos en 1834-1835, il est ensuite professeur au grand séminaire de Bordeaux de 1835 à 1837, à celui de Versailles de 1837 à 1839 et au grand séminaire de Baltimore (1839-1840). Il se rend plus tard au séminaire de Montréal (1840-1847).

En 1847, il contracte à Montréal la fièvre typhoïde au contact des émigrés irlandais. De 1847 à 1850, il est en repos en France. De 1850 à 1860, il est évêque de Toronto (1850-1860). Il est élu en 1847 et sacré à Rome par le pape Pie IX le . À Toronto, il fonde un collège classique. Il appelle des Basiliens, des Frères des écoles chrétiennes et les Sœurs de Saint-Joseph. Il divise son diocèse pour ériger ceux de London et de Hamilton.

Il démissionne de son évêché et reçoit le titre d'archevêque de Sozopolis en 1860. Il entre chez les Capucins en France l'an 1860, au noviciat des Capucins (1860-1861). Il se consacre à Lyon à la prédication et à l'œuvre de la propagation de la foi de 1861 à 1883.

Il se retire au couvent des Capucins de Crest près de Lyon (1883-1891), où il meurt le . Il est inhumé à l'église du couvent.

Liens externes[modifier | modifier le code]