Armée islamique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Armée islamique fut initialement l'armée du commandant Massoud, dit le "lion du Pandjchir". Forte de 9 000 résistants, faiblement armés initialement. Durant la guerre d'Afghanistan qui débuta en 1979, elle a tenu tête aux colonnes blindées de l'Armée rouge lors de ses nombreuses offensives, contre la vallée du Pandjchir, dans le Nord-est de l'Afghanistan.

Son organisation reposait sur deux piliers : une armée centrale, composée des combattants d'élite, et une armée régionale. Ces deux formations étaient organisés sur le même modèle, et étaient formées de bataillons de 500 hommes, répartis en cinq compagnies : trois d'infanterie, une d'armes lourdes et une assurant la logistique. Son équipement était, en majeure partie, composé par du matériel soviétique, arraché à l'armée gouvernementale pro-soviétique.

Articles connexes[modifier | modifier le code]