Armée de terre sénégalaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Armée de terre
image illustrative de l’article Armée de terre sénégalaise
Commandos parachutistes de Thiès en 2014.

Création 1960
Pays Drapeau du Sénégal Sénégal
Allégeance République du Sénégal
Type Armée de terre
Effectif ~ 10 000
Fait partie de Forces armées du Sénégal
Surnom Diambars (trad. : « guerriers »)
Couleurs Vert, jaune et rouge
Devise « On nous tue ; on ne nous déshonore pas. »
Commandant Général de brigade
François Ndiaye

Doyenne et noyau des armées sénégalaises, l’Armée de Terre sénégalaise a opéré des mutations continues qui ont fortifié ses capacités d’intervention. Un chef d'état-major de l'armée de terre en assure le commandement. Elle est aujourd'hui constituée d'environ 9 000 soldats.

Régulièrement restructurée et réorganisée de 1960 à nos jours, l’Armée de Terre a conforté au fil des ans son rôle dans la préparation des unités. En raison de la politique étrangère du Sénégal, son armement provient principalement de la France et des États-Unis[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Fantassins armés de M4A1 et de HK G3 en 2009.

1960 à 1971[modifier | modifier le code]

  • création de quelques bataillons et participation à la sécurisation de la frontière Sud dans le cadre de la guerre de libération de la Guinée-Bissau et aux opérations de maintien de la paix au Congo (ONUC).

1972 à 1988[modifier | modifier le code]

  • avènement d’un commandement de l’Armée de Terre (COMTER) qui se transformera d’abord en État Major Terre (EMTER) et enfin en État Major de l’Armée de Terre (EMAT)
  • couverture de l’ensemble du territoire national par des bataillons d’infanterie et de divers corps de troupe
  • création des Écoles de formations : l’École nationale des Sous-officiers d’active (ENSOA) en 1971, l’École nationale des Officiers d’Active (ENOA) en 1981, et la Division d’Application l’Infanterie (DAI) en 1984 devenue École d’Application d’Infanterie (EAI) en 1990.
  • participation de l’Armée de Terre à des opérations de maintien de la paix au Tchad, au Zaïre au Sinaï (FINUS), au Liban (FINUL) et en Gambie (FODE KABA II).

1988 à nos jours[modifier | modifier le code]

Fantassin à l'entraînement avec un M16A2 près de Thiès en 2012.
  • montée en en puissance des formations
  • opérations simultanées dans la vallée du Fleuve Sénégal et dans le Sud du pays en 1989.

La montée en puissance de ces formations a permis à l’Armée de Terre de faire la preuve de ses capacités, tant à l’intérieur du territoire qu’à l’extérieur, notamment lors de la Guerre du Golfe (Bouclier et Tempête du Désert), de la guerre civile du Libéria (ECOMOG et MINUL), de la guerre civile du Rwanda (MINUAR et TURQUOISE), de la Centrafrique (MISAB et MINURCA) et de la Guinée-Bissau (GABOU).

Organisation[modifier | modifier le code]

L’Armée de terre constitue actuellement la composante majeure de l'armée sénégalaise avec plus de la moitié des effectifs (environ 10 000 soldats). Elle est articulée autour d’un état-major avec deux divisions chargées des opérations et de la logistique. Elle s'articule également autour d'unités territoriales comprenant :

  • des bataillons d’infanterie appuyés par des sections d'artillerie lourdes dont la mission est de veiller aux frontières.
  • des bataillons de reconnaissance et d’appui (BRA) qui constituent des réserves zonales grâce à leur souplesse, leur mobilité et leur puissance de feu.

Enfin, elle possède plusieurs unités de réserve générale constituant une force d’intervention équipée et armée pour être projetées sur tout point du territoire national.

Zones militaires[modifier | modifier le code]

zones militaires du Sénégal.
Les sept zones militaires du territoire.

Le territoire sénégalais se divise en plusieurs zones militaires distinctes qui délimitent les rayons d'action des différentes unités territoriales. Elles sont au nombre de sept :

Armements et équipements[modifier | modifier le code]

Uniforme[modifier | modifier le code]

Les forces armées sénégalaises (à l'exception de la Gendarmerie) utilise un camouflage de type Centre-Europe (CE) également utilisé par l'armée française. Cependant, il n'est pas rare d’apercevoir le camouflage de type M81 Woodland, visuellement très ressemblant.

Armes portatives[modifier | modifier le code]

Sniper muni d'un FR-F2 lors d'un exercice en 2013.
Soldat muni d'une mitrailleuse M60 en 2016.
Armes portatives
Pistolet automatique Mitrailleuse
Drapeau : Suisse Sig-Sauer P220 - Calibre 9 mm Para Drapeau : Belgique FN M2HB - Mitrailleuse lourde, calibre 12,7 mm OTAN
Drapeau : France PAMAS G1 - Calibre 9 mm Para Drapeau : France AAN F1 - Calibre 7,62 mm OTAN (utilisé sur les véhicules)
Fusil d'assaut Drapeau : États-Unis M60 - Calibre 7,62 mm OTAN
Drapeau : États-Unis M16A2 - Calibre 5,56 mm OTAN (le plus répandu) Drapeau : Belgique FN Minimi - Mitrailleuse légère, calibre 5,56 mm OTAN
Drapeau : France FAMAS F1 - Calibre 5,56 mm OTAN Missile et lance-roquette
Drapeau : Allemagne HK G3 - Calibre 7,62 mm OTAN Drapeau : Russie Lance-grenade anti-char RPG-7 - Calibre 40 mm
Drapeau : Allemagne HK G36 - Calibre 5,56 mm OTAN Drapeau : Suède Lance-roquettes anti-char AT4 - Calibre 84 mm
Drapeau : États-Unis M4A1 - Calibre 5,56 mm OTAN Drapeau : France Lance-roquettes anti-char LRAC F1 - Calibre 89 mm (36)
Fusil de précision Drapeau : France Missile antichar téléguidé MILAN - Calibre 115 mm (4)
Drapeau : France FR-F2 - Calibre 7,62 mm OTAN Drapeau : France Missile antichar téléguidé Eryx - Calibre 136 mm
Drapeau : France PGM - Calibre 12,7 mm OTAN -
Drapeau : États-Unis M110 - Calibre 7,62 mm OTAN -

Véhicules et blindés légers[modifier | modifier le code]

Véhicules et blindés légers
Blindé léger Transport de troupes Véhicule d'intervention
Drapeau : France AML-60 (28) Drapeau : États-Unis M35 series (en) Drapeau : Ukraine Dozor-B Oncilla
Drapeau : France AML-90 (24) Drapeau : États-Unis M809 (en) Drapeau : Israël RAM MkIII
Drapeau : France VXB 170 (12) Drapeau : États-Unis M818 (en) Drapeau : États-Unis Humvee
Drapeau : France M3 Panhard (12) Drapeau : États-Unis M3 Half-track Drapeau : États-Unis M151
Drapeau : États-Unis M8 (10) Drapeau : France VLRA Drapeau : Afrique du Sud RG-31 Nyala
Drapeau : États-Unis M20 (4) Drapeau : Afrique du Sud Casspir (9) Drapeau : Afrique du Sud PUMA M26 (en)
Drapeau : République populaire de Chine WMA301 (en) (12) - Drapeau : Afrique du Sud Mamba APC (en)
Drapeau : République populaire de Chine WZ551 (13) - Drapeau : Japon Toyota 70 Series
Drapeau : Brésil EE-11 Urutu - -

Artillerie[modifier | modifier le code]

Artillerie
Antiaérien / Roquette Obusier Mortier
Drapeau : Russie ZPU-2 - Mitrailleuse lourde, calibre 14,5 x 114 mm Drapeau : États-Unis M116 - Calibre 75 mm (6) Drapeau : France Mle 27/31 - Calibre 81 mm
Drapeau : France Canon antiaérien - Calibres 30/40 mm (33) Drapeau : États-Unis M2A2 - 105 mm (8) Drapeau : France MO 120 RT - Calibre 120 mm (8)
Drapeau : Ukraine BM-21 Grad-U - Lance-roquettes multiples (au moins 8) Drapeau : France TRF1 - Calibre 155 mm (8) -
- Drapeau : France Mle 50 (en) - Calibre 155 mm (6) -

Aviation légère[modifier | modifier le code]

Aviation légère de l'armée de terre (ALAT)
Appareil Type En service Rôle
Flag of France.svg SA.341H Gazelle Hélicoptère léger d'appui 1 Reconnaissance, appui-protection, lutte anti-chars et lutte antiaérienne.
Flag of France.svg SA.330F Puma Hélicoptère de transport 2 Hélicoptère de transport moyen
Flag of France.svg Alouette II SA.318C Hélicoptère léger 2 Polyvalent
Flag of France.svg Alouette III SA.316 Hélicoptère léger 2 Polyvalent

Grades[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Grades de l'armée sénégalaise.

Au Sénégal, les grades et appellations de l'Armée de terre sont ceux de la hiérarchie militaire générale et sont identiques à ceux de l'Armée de l'air. En tant qu'ancienne colonie française, le Sénégal a conservé les mêmes grades et appellations que l'Armée de terre française. Les tableaux suivants présentent l'évolution des différents grades, des militaires du rang jusqu'aux Officiers généraux.

Tableaux synthétiques de l'évolution des différents grades de l'Armée de terre sénégalaise
Officiers subalternes Officiers supérieurs Officiers généraux
Code OTAN OF-1 OF-2 OF-3 OF-4 OF-5 OF-6 OF-7
Patte
d'épaule
Senegal-Army-OF-1a.svg Senegal-Army-OF-1b.svg Senegal-Army-OF-2.svg Senegal-Army-OF-3.svg Senegal-Army-OF-4.svg Senegal-Army-OF-5.svg Senegal-Army-OF-6.svg Senegal-Army-OF-7.svg
Grade Sous-lieutenant Lieutenant Capitaine Commandant Lieutenant-colonel Colonel Général de brigade Général de division
Abréviation SLT LTT CNE CDT LCL COL GBA GDA
Appellation Mon lieutenant Mon lieutenant Mon capitaine Mon commandant Mon colonel Mon colonel Mon général Mon général
Militaires du rang Sous-officiers subalternes Sous-officiers supérieurs
Code OTAN OR-1 OR-2 OR-3 OR-4 OR-5 OR-6 OR-8 OR-9
Patte
d'épaule
Pas d'insigne Senegal-Army-OR-2.svg Senegal-Army-OR-3.svg Senegal-Army-OR-4.svg Senegal-Army-OR-5.svg Senegal-Army-OR-6.svg Senegal-Army-OR-8.svg Senegal-Army-OR-9.svg
Grade Soldat Soldat
1er classe
Caporal Caporal-chef Sergent Sergent-chef Adjudant Adjudant-chef
Abréviation SDT 1CL CAL CLC SGT SGC ADJ ADC
Appellation Soldat Première classe Caporal Caporal-chef Sergent Chef Mon adjudant Mon adjudant-chef

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]