Armée de libération du peuple de Turquie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armée de libération du peuple de Turquie
Türkiye Halk Kurtuluş Ordusu (tr)
image illustrative de l’article Armée de libération du peuple de Turquie

Idéologie Communiste
Marxisme-Léninisme
Anti-révisionnisme
Positionnement Politique Extrême gauche
Objectifs Faire disparaître les Américains et les étrangers de Turquie
Fondation
Pays d'origine Turquie
Actions
Mode opératoire Enlèvement
Zone d'opération Turquie
Période d'activité 1971-1972
Organisation
Chefs principaux Deniz Gezmiş
Cihan Alptekin


L'Armée de libération du peuple de Turquie, Türkiye Halk Kurtuluş Ordusu ou THKO, était un groupe armé d'extrême-gauche fondé le 4 mars 1971 par des étudiants de l'Université technique du Moyen-Orient.

Drapeau de la THKO

Histoire[modifier | modifier le code]

Le THKO est fondé le 4 mars 1971 par Hüseyin İnan, Yusuf Aslan, Sinan Cemgil, Deniz Gezmiş et Cihan Alptekin. Un communiqué est distribué aux médias pour expliquer le but de ce groupe.

L'Armée de libération du peuple de Turquie mit fin à ses actions en 1972, à la suite des éliminations physiques de leurs principaux leaders, notamment Deniz Gezmiş et Cihan Alptekin.

Les objectifs de THKO[modifier | modifier le code]

Communiqué du THKO lors de la fondation en 1971[1] :

  • L'Armée de libération du peuple de Turquie pense que le peuple ne peut prendre son entière indépendance que par la voie militaire et ceci est la seule voie possible.
  • L'Armée de libération du peuple de Turquie appelle tous les patriotes à participer aux combats et déclare qu'elle se battra contre les traîtres jusqu'au dernier combattant qui survivra.
  • Notre but est de faire disparaître les Américains et les étrangers qui occupent notre pays, et tous les ennemis pour créer une Turquie entièrement indépendante.
  • L'armée de libération du peuple de Turquie est la principale force du peuple turc opprimé, et ne participera à aucune manifestation qui aurait un but autre que l'entière indépendance.
  • Nous disons à notre peuple : Ne faites pas attention à la richesse de l'ennemi, à son nombre, à ses moyens, et à son atrocité. Ne vous abaissez pas devant l'ennemi, nous allons prendre de force nos droits, parce qu'il nous prend tout par la force.

Activités[modifier | modifier le code]

Les actions de l'organisation débutèrent en Janvier 1971. Le THKO lança de nombreuses attaques sur des cibles importantes. Par exemple le 27 mars 1972 le THKO enleva trois ingénieurs de l'OTAN (deux britanniques et un canadien), travaillant sur une base radar à Ünye. Le rapt fut exécuté en coopération avec le Parti-Front de libération des peuples de Turquie ou THKP-C. Les enleveurs voulurent se cacher dans le village de Kızıldere, mais les autorités les découvrirent, les encerclèrent et les massacrèrent. Un seul en sorti vivant.

Le 22 octobre 1922, quatre étudiants appartenant au THKO détournèrent un avion de ligne turc avec 69 passagers à bord après le décollage d'Ankara. L'avion atterrit à Sofia en Bulgarie. Durant le détournement un passager et un pilote furent blessés, et autorisés à quitter l'avion en compagnie des femmes et des enfants. Les quatre étudiants demandaient la libération de tout le prisonniers politique de Turquie, mais ils se rendirent au bout d'un jour aux autorités bulgares.

Division[modifier | modifier le code]

Le parti fut sévèrement touché après la mort de Sinan Cemgil, Kadir Manga, Alpaslan Özdoğan, Cihan Alptekin et Omer Ayna à Kizildere; et après l’exécution de Deniz Gezmiş, Yusuf Aslan and Hüseyin İnan le 6 mai 1972. Cependant l'organisation resta active durant les années 1970.

Les personnes bénéficiant de l'amnistie politique en 1974, et les cadres du THKO qui n'étaient pas emprisonnés, constituèrent un comité central temporaire. Après la formation du CCT, des différences internes sont apparues. La majorité du groupe a développé les politiques préconisées par le parti communiste chinois et le Parti du travail d'Albanie (puis plus tard seulement par le PTA), et a fondé le Parti Communiste Révolutionnaire de Turquie (TDKP)en 1978; un autre groupe s'est penché du côté du Parti communiste de l'Union soviétique, et a finalement fondé le Parti travailliste communiste de Turquie(TKEP). Une troisième branche s'est refondu en une Armée de libération du peuple de Turquie - Voie révolutionnaire de Turquie.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]