Forces aériennes de la Libye libre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Armée de l'air libyenne)
Aller à : navigation, rechercher
Forces aériennes de la Libye libre
القوات الجوية الليبية الحرة
Fondation Mars 2011-présent
Quartier-général Aéroport international de Benghazi

Free Libyan Airforce Roudel.svg

Commandement
Commandant en chef Colonel Abdullah El-Hassi

Colonel Ali Atiyya

Industrie
Fournisseurs étrangers Drapeau de la France France
Drapeau du Qatar Qatar
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis

Les forces aériennes de la Libye libre (en anglais : Free Lybian Air Force, arabe : لقوات الجوية الليبية الحرة) sont la force aérienne du Conseil national de transition puis du Congrès général national, opposée aux forces aériennes et militaires du général Kadhafi lors de la guerre civile libyenne de 2011. Elle est par la suite devenue la force aérienne officielle de l'État libyen après la fin de la guerre civile en octobre 2011. Elle est composée initialement lors de la guerre civile de militaires qui ont déserté avec leurs appareils et d'appareils capturés.

Opérations[modifier | modifier le code]

Le , Ali Atiyya, un colonel de la Force aérienne libyenne à l'aéroport militaire de Miliga, près de Tripoli fait défection et rejoint la révolution[1]. Ceci est le premier cas recensé d'une force loyaliste rejoignant la rébellion. Plus tard, le 16 mars, jusqu'à quatre avions de combats MiG-21 atterrissent à l'aéroport de Benghazi et rejoignent les forces rebelles. Un des MiG-21 s'est écrasé près de l'aéroport Benina le jour suivant.

Les Forces aériennes de la Libye libre se montrent pour la première fois le 15 mars, où elles lancèrent une attaque avec un MiG-23 et un hélicoptère, causant le naufrage de deux navires de guerre pro-Kadhafi au large de la côte orientale près de la ligne de front des combats terrestres à Ajdabiya. Auparavant, le même avion a également bombardé un nombre indéterminé de chars loyalistes à proximité de Brega et Ajdabiya[2].

Le 19 mars, un MiG-23UB a été abattu durant la deuxième bataille de Benghazi[3]. Les rapports des médias ont d'abord été confus, jusqu'à ce qu'un porte-parole des forces loyalistes affirma que l'avion appartenait à la rébellion, et que l'aéronef avait violé la zone d'exclusion aérienne de l'ONU[4] Toutefois, un porte-parole des rebelles a déclaré que l'avion a été abattu par les forces pro-Kadhafi[5]. Enfin, la BBC News signale le 20 mars que l'avion rebelle a été abattu par un tir ami, et le pilote, le colonel Mohammed al-Okaili Mbarak[6], a été tué après avoir s'être éjecté trop tardivement[7].

Le 9 avril, un hélicoptère Mil Mi-25 rebelle a été aperçue survolant Adjabiya, violant la zone d'exclusion aérienne de l'ONU[8],[9]. Les forces loyalistes ont affirmé que l’hélicoptère a été abattu par les forces gouvernementales. Le même jour, un MiG 23 rebelle a été intercepté par des avions de l'OTAN et reconduit à sa base[10].

Le , trois MiG-21 des forces aériennes de la Libye libre, un biplace et deux monoplaces ont été photographiés sur l'aéroport de Benghazi. Il est possible qu'ils effectuaient une formation locale ou à la mouche passe-mission, mais le vol a violé la zone d'exclusion aérienne de l'ONU[11].

Après la guerre civile[modifier | modifier le code]

Elle devient la force aérienne officielle de la Libye après la fin de la guerre civile libyenne en octobre 2011.

Le , un hélicoptère Mi-8 libyen s'écrase au décollage à l'aéroport de Mourzouq après avoir été surchargé.

Le , un avion Dassault Mirage F1 s'écrase près de Kasr El Hamrouniya Ben Gashir. Le pilote a apparemment été tué dans le crash.

Le , le chef d'État major de l'armée de l'air, Saqr Geroushi, annonce des plans afin de reconstruire l'armée de l'air libyenne[12] et prévoit notamment l'achat de Dassault Mirage F1 à la France, d'Eurofighter Typhoon au Royaume-Uni ainsi que des Lockheed C-130 Hercules et des hélicoptères CH-47 Chinook aux États-Unis[13].

Aéronefs[modifier | modifier le code]

Aéronefs Origine Type Version En service Notes
Avion de chasse
Mikoyan-Gurevich MiG-21 Drapeau de l’URSS Union soviétique Avion de chasse MiG‑21bis
MiG‑21UM
2+
1+
Plusieurs capturés dans les bases aériennes de Benina et de Tobrouk. Jusqu'à 4 Mig-21bis/UM défectueux à l'aéroport international de Benina[14]. Un MiG-21 s'est écrasé après la prise de l'aéroport de Benina dû à un problème technique le 17 mars 2011[15] Un MiG-21UM et deux MiG-21bis ont été photographiés survolant Benina le 27 juin 2011 dans la zone d'exclusion aérienne.
Mikoyan-Gourevitch_MiG-23 Drapeau de l’URSS Union soviétique Avion de chasse MiG‑23ML
MiG‑23UB
1+
1+
Quatre capturés par les rebelles à la base aérienne de Tobrouk[16]. Quatre capturés dans un hangar à Misrata[17]. Un capturé par les rebelles à Al-Abrak[18]. Un MiG-23BN prétendu perdu au-dessus de Tripoli le 13 mars 2011Un MiG-23 a été abattu au-dessus de Benghazi le 19 mars 2011.
Aero L-39 Albatros Drapeau de la République tchèque République tchèque Hélicoptère d'attaque/d'entraînement Aero L-39ZO 2 2 saisis lors de la bataille de Tripoli[19]
Soko G-2 Galeb Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie Avion de chasse J-1E 2+ Deux ont fait défection à Benghazi le 24 février 2011.
Avion d’entraînement
Soko G-2 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie Avion d’entraînement G-2 5+ Plusieurs capturés dans la base aérienne de Misrata. Le statut est inconnu.
SIAI-Marchetti SF-260 Drapeau de l'Italie Italie Avion d’entraînement SF.260WL/ML 1+ Plusieurs capturés à Misrata
Avion de transport
Iliouchine_Il-76 Drapeau de l’URSS Union soviétique Transport Il-76TD 1 Saisis à Dubaï dans les Émirats arabes unis transféré aux forces aériennes de la Libye libre le 11 août 2011[20].
British Aerospace 146 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Avion de ligne BAe 146-300 1 Utilisé pour les évacuations médicales[21].
Antonov An-26 Drapeau de l’URSS Union soviétique transport 3 1 capturé par les rebelles à Koufra le 17 février[22], two seized during the battle of Tripoli[19]
Hélicoptères
Boeing CH-47 Chinook Drapeau des États-Unis USA Hélicoptère de transport lourd CH-47C 1 1 saisi durant la bataille de Tripoli[19]
Mil Mi-24 Drapeau de l’URSS Union soviétique Hélicoptère d'attaque Mi-25 1+ Au moins un capturé dans la base aérienne de Bénina[23] Un a été abattu par les forces loyalistes.
Mil Mi-14 Drapeau de l’URSS Union soviétique Lutte anti-sous-marine Mi-14 1+ Au moins un capturé dans la base aérienne de Bénina.
Mil Mi-17 Drapeau de l’URSS Union soviétique Hélicoptère de transport Mi-17 1+ Au moins un capturé à Benghazi.
Mil Mi-2 Drapeau de l’URSS Union soviétique Hélicoptère de transport Mi-2 1+ Plusieurs capturés dans la base aérienne de Misrata. Statut inconnu.
Mil Mi-8 Drapeau de l’URSS Union soviétique Hélicoptère de transport Mi-8MT 1 Capturé et laissé telle quelle à l'aéroport de Ras Lanouf le 4 mars[22].
Drone
Aeryon Scout (en) Drapeau du Canada Canada Drone Aeryon Scout 1[24] Aeryon Labs Inc a fourni un Aeryon Scout pour les rebelles libyens, la formation a été fournie par Zariba Security Corporation[25],[26].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Al Jazeera Arabic »,‎ March 13, 2011 (consulté le 14 avril 2011)
  2. (en) « Libyan website reports rebels sink Gaddafi ships », Reuters,‎ 15 mars 2011 (lire en ligne)
  3. (en) « Photo du crash », The Washington Post,‎ 26 juin 2011 (lire en ligne)
  4. (en) « Fighter plane shot down in Libya's Benghazi: Al-Jazeera », Xinhua,‎ 19 mars 2011 (lire en ligne)
  5. (en) « Libya: French plane fires on military vehicle », BBC News,‎ 19 mars 2011 (lire en ligne)
  6. (en) « Photo de la famille de Mohammed al-Okaili Mbarak autour de son portrait », The Washington Post,‎ 26 juin 2011 (lire en ligne)
  7. (en) « Benghazi 'bombarded by pro-Gaddafi forces' », BBC News,‎ 20 mars 2011 (lire en ligne)
  8. (en) Al Jazeera, « Libya Live Blog - April 9 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 12 avril 2011. Consulté le 12 avril 2011
  9. (en) Chris McGreal, « Libya: rebel defences 'failing' as Gaddafi forces move towards Benghazi », The Guardian, Londres,‎ 10 avril 2011 (lire en ligne)
  10. (en) « Libya: Fierce battle for second day in Ajdabiya », BBC News,‎ 10 avril 2011 (lire en ligne)
  11. (en) David Cenciotti, « Picture taken near Benghazi raises question: is the Libyan No-Fly Zone active? »,‎ 13 juillet 2011 (consulté le 17 juillet 2011)
  12. (en) Libyan air force set for major upgrade, Libya Herald, 20 juin 2012
  13. (en) Libyan Air force to be re-equipped with Rafale and Typhoon multi-role fighters. And some U.S. planes too, The Aviationist, 4 juillet 2012
  14. http://theboresight.blogspot.com/2011/03/spade-is-spade-for-odyssey-dawn.html
  15. (en) Aviation Safety Network, « ASN Wikibase Occurrence # 121151 »,‎ 17 mars 2011 (consulté le 14 avril 2011)
  16. http://www.youtube.com/watch?v=Y0P-vz4xp1s&feature=related
  17. http://www.youtube.com/watch?v=0orW5K8Xoas&feature=related
  18. (en) « Libya unrest – in pictures », The Guardian, Londres,‎ 24 février 2011 (lire en ligne)
  19. a, b et c Gaddafi decaying military Tripoli air base ex american Wheelus Air Base, Libya
  20. (en) « Avion cargo remis aux Rebelles en Libye », The Morning Star,‎ 11 août 2011 (lire en ligne)
  21. (en) « Picture of the British Aerospace BAe-146-300 aircraft », Airliners.net,‎ 6 juillet 2011 (lire en ligne)
  22. a et b http://theboresight.blogspot.com/2011/03/libyan-conflict-fixed-wing-combat.html
  23. (en) « Libya unrest: Benghazi revels in freedom from Gaddafi », BBC News,‎ 26 février 2011 (lire en ligne)
  24. [1] Aeryon Scout Micro UAV Helps Libyan Rebels in March to Tripoli
  25. http://www.theglobeandmail.com/news/national/ontario/SOMNIA/article2138942/] Canadian-made spy drone is helping Libyan rebels
  26. [2] How high-tech Canadian drones gave Libyan rebels a boos

Articles connexes[modifier | modifier le code]