Arlette Lebigre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arlette Lebigre
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Arlette Lebigre (1929-2017) est une historienne du droit française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arlette Lebigre (née en 1929 – décédée le ) a été professeur d'histoire du droit. Reçue au concours d'agrégation d'histoire du droit de 1967[1], elle choisit comme premier poste l'université de Brazzaville. A son retour d'Afrique elle est élue par l'université Paris-Sud. Vers la fin des années 70 elle quitte Paris-Sud pour l'Université de Clermont-Auvergne[réf. nécessaire] où elle enseignera jusqu'à sa retraite. Elle est spécialiste de l'histoire du droit et des institutions de la période moderne (XVIe siècle et XVIIe siècle). Elle a été professeur associé à l’École nationale supérieure de la police.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Aspect de la responsabilité pénale en Droit romain classique, PUF, 1967
  • Les Grands Jours d'Auvergne, désordres et répression au XVIIe siècle, Hachette, 1976
  • Histoire du droit pénal, Cujas, 1979 (en collaboration avec André Laingui)
  • La Révolution des curés, Paris, 1588-1594, Albin Michel, 1980
  • Pratique criminelle, Les Marmousets, 1983 (traduction en français de: Praxis criminis persequendi de Jean Milles de Souvigny, Paris, 1541)
  • La Princesse Palatine, Albin Michel, 1986
  • La justice du roi, Albin Michel, 1988
  • Les dangers de Paris au XVIIe siècle : l'assassinat de Jacques Tardieu, lieutenant criminel au Châtelet, et de sa femme, 24 août 1665, Paris, Albin Michel, coll. « Bibliothèque Albin Michel de l'histoire », , 187 p. (ISBN 978-2-226-05267-4, notice BnF no FRBNF37594374, présentation en ligne).
  • La Police, une histoire sous influence, coll. « Découvertes Gallimard / Histoire » (no 168), Gallimard, 1993
  • Meurtres à la cour du Roi-Soleil, Calmann-Levy, 1994
  • Meurtres sous la Fronde, Perrin, 1995
  • La duchesse de Longueville, Perrin, 2004
  • Histoire et Dictionnaire de la police du Moyen Âge à nos jours, Robert Laffont, collection « Bouquins », 2005 (coauteur)
  • L'Affaire des poisons (1679-1682), Éditions Complexe, 2006
  • Moi, Barthélémy Dumont, geôlier de la Conciergerie, Perrin, 2009
  • Les années d'épreuves de madame Guyon, Honoré Champion, 2009

Postérité[modifier | modifier le code]

La ministre de la justice Nicole Belloubet a été élève d'Arlette Lebigre et a déclaré avoir été fortement inspirée par elle[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]