Arlequinette jaune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Acontia trabealis

L'Arlequinette jaune (Acontia trabealis) est une espèce de lépidoptères de la famille des Noctuidae.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce a été décrite par Giovanni Antonio Scopoli en 1763[1], sous le nom de Phalaena trabealis. La localité-type est la Carniole. L'holotype de la collection Scopoli n'a pas été préservé.[réf. nécessaire]

L'espèce est aujourd'hui placée dans le genre Acontia et le sous-genre Emmelia : on peut donc écrire Acontia (Emmelia) trabealis.

Synonymie[modifier | modifier le code]

Selon Funet[2] :

  • Phalaena trabealis Scopoli, 1763protonyme
  • Phalaena arabica Hufnagel, 1766[3]
  • Phalaena Pyralis sulphuralis Linnaeus, 1767[4]
  • Noctua sulphurea [Schiffermüller, 1775][5]
  • Tinea arlequinetta Geoffroy, 1785[6]
  • Phalaena Noctua trabeata Borkhausen, 1790[7]
  • Bombyx lugubris Fabricius, 1793[8]
  • Erastria pardalina Walker, 1865[9]

Description[modifier | modifier le code]

  • Œuf : vert, allongé, en forme de cône.
  • Chenille : brun rougeâtre à verdâtre, avec des lignes dorsales foncées, et une bande latérale jaune, la tête est relativement petite et brune.
  • Chrysalide : en nombre relativement petit, brun-rouge ou vert.
  • Imago : dessin noir très variable sur un fond jaunâtre à blanc sale. Envergure de 18-24 millimètres.

Biologie[modifier | modifier le code]

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

L'espèce est présente dans toute l'Europe. La chaîne de l'Oural forme la frontière orientale de la répartition.[réf. nécessaire]

Elle fréquente des habitats aux sols sableux à incultes, riches en graminées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Scopoli, 1763, Entomologica Carniolica Exhibens Insecta Carnioliae Indigena et Distributa in Ordines, Genera, Species, Varietas Methodo Linnaeana : 240
  2. Emmelia sur Funet
  3. Hufnagel, 1766, Berlinisches Mag. 3 (4): 412. TL: German, Berlin region
  4. Linnaeus, 1767. Systema Naturae. Editio Duodecima 1 (2): 88. TL: Germany.
  5. Denis & Schiffermüller, 1775, Ankündung eines systematischen Werkes von den Schmetterlingen der Wienergegend: 93. Unjustified emendation of Phalaena trabealis Scopoli, 1763.
  6. Geoffroy, 1785, in Fourcroy, A.F. de, Entomologia Parisiensis: sive Catalogus Insectorum quae in Agro Parisiensi reperiuntur
  7. Borkhausen, 1790, Naturgeschichte der Europäischen Schmetterlinge nach systematrischer Ordnung 3. Der Phalaenen erste Horden, die Spinner: pl. 10, fig. 8. TL: Europe.
  8. Fabricius, 1793, Entomologia Systematica, Emendata et Aucta 3 (1): 467. TL: Europe.
  9. Walker, 1865, List. Spec. Lep. Ins. Colln. Br. Mus. 33: 794. TL: Mauritius. HT: BMNH. male.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]