Aristocrate Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aristocrate Ier, fils d'Échmis[1], est un roi d'Arcadie, qui régna vers 720 av. J.-C.

Il y avait un temple d'Artémis surnommée Hymnia, sur les frontières du pays des Orchoméniens, du côté de Mantinée, et dont les prêtresses étaient vierges[2]. Aristocrate étant tombé amoureux d'une de ces prêtresses, chercha à la séduire, mais elle lui résistait toujours. Enfin, se voyant poursuivie, elle se réfugia dans le temple auprès d'Artémis, où Aristocrate la viola[2]. Lorsque les Arcadiens l'apprirent, ils lapidèrent (qui ?) ; et ils modifièrent dès lors la loi, afin que la prêtresse d'Artémis soient une femme qui sut ce que c'était que le commerce des hommes[2].[réf. nécessaire]

Aristocrate était le père de Hicetas, qui était le père d'Aristocrate II. Aristocrate II trahit les Messéniens, ses alliés, dans la Deuxième Guerre de Messénie contre les Lacédémoniens : le peuple indigné le lapida et abolit la royauté[3], vers 671 av. J.-C.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pausanias, Description de la Grèce [détail des éditions] [lire en ligne], VIII, 5, 11.
  2. a, b et c Pausanias, Description de la Grèce [détail des éditions] [lire en ligne], VIII, 5, 12.
  3. Pausanias, Description de la Grèce [détail des éditions] [lire en ligne], VIII, 5, 13.