Aristide Quintilien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Grèce antique
Cet article est une ébauche concernant la Grèce antique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Aristide Quintilien fut un musicographe grec, probablement du IIIe siècle ap. J.-C.

Il a laissé un traité, De la musique, inséré par Marcus Meibom, dans sa collection des Antiquae musicae auctores septem (Amsterdam 1652). C'est le dernier ouvrage à traiter de l'harmonique à partir du pythagorisme (proportion 3:2 ou 4:3).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages d'Aristide Quintilien[modifier | modifier le code]

  • De la musique (fin du IIIe s.) : La musique, trad. et commentaires Fr. Duysinx, Liège, Droz, 1999, 351 p. (Bibliothèque de la Faculté de Philosophie et Lettres de l'Université de Liège)

Études sur Aristide Quintilien[modifier | modifier le code]

  • J. M. Barbour, Tuning and temperament. A historical survey, East Lansing, 1951.
  • A[ndrew]. Barker, Greek musical writings, Cambridge University Press, 1989, 2 vol. .
  • Henri Poiron, « Les notations d'Aristide Quintilien et les harmonies dites platoniciennes », Société française de musicologie, 1961.

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Aristide Quintilien » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (Wikisource)