Arion lusitanicus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Loche méridionale

Arion lusitanicus, la Loche méridionale, est une espèce de limace atteignant 7 à 15 cm de long.

Description[modifier | modifier le code]

Sa couleur est variable, mais le plus souvent brun-rouge à noire.

Habitat[modifier | modifier le code]

On la trouve dans l'ouest et le sud-ouest de l'Europe dans les lieux cultivés ou non comme les prairies, les haies, les bois.

Confusions possibles[modifier | modifier le code]

On peut aisément la confondre avec des espèces proches comme Arion rufus et A. ater.

En 1868, Jules François Mabille démontre lors d'un voyage au Portugal, que l’Arion lusitanicus diffère de l’Arion vulgaris (ou « limace espagnole »), par son anatomie interne, la forme de son spermatophore et le nombre de ses chromosomes. C'est Alfred Moquin-Tandon qui avait le premier décrit l’Arion vulgaris en 1858.

Arion lusitanicus est originaire de la péninsule ibérique et du sud-ouest de la France[1].

Espèce invasive[modifier | modifier le code]

Elle a été introduite dans de nombreux pays d'Europe : Pologne, Allemagne, Danemark, Suède, Norvège, Finlande et îles Féroé et même en Islande.

À la suite du transport de matériels provenant ou ayant traversé les pays européens où vit cette limace, diverses régions d'Amérique du Nord ont vu naître une forme plus résistante et parasitaire de cette espèce. Dans les années 1980, des œufs de Arion lusitanicus ont été transportés dans la province de Québec (Canada) et l’espèce, en plus de s’être adaptée aux changements rudes des saisons, a connu une expansion territoriale rapide et s’est étendue jusqu’au Maine (États-Unis) et l’Est de la province de l’Ontario. En 2008, dans certaines régions du Québec un projet « d’élimination » de l’Arion lusitanicus a vu le jour, à la suite de milliers de plaintes de la part des résidents et cultivateurs qui ont vu l’envahisseur détruire des récoltes et potagers, parfois, en une seule nuit. En 2009, le projet a été repoussé à la suite de la découverte que « l’invasion de l’Arion lusitanicus est plus importante qu’estimée ».[réf. nécessaire]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :