Arinthod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arinthod
Arinthod
Place centrale d'Arinthod.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Lons-le-Saunier
Canton Moirans-en-Montagne
Intercommunalité Petite Montagne
Maire
Mandat
Jean-Charles Grosdidier
2014-2020
Code postal 39240
Code commune 39016
Démographie
Population
municipale
1 164 hab. (2015)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 23′ 38″ nord, 5° 34′ 03″ est
Altitude Min. 335 m
Max. 841 m
Superficie 27,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Jura

Voir sur la carte administrative du Département du Jura
City locator 14.svg
Arinthod

Géolocalisation sur la carte : Jura

Voir sur la carte topographique du Département du Jura
City locator 14.svg
Arinthod

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Arinthod

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Arinthod
Liens
Site web mairiearinthod.fr
Arcades de la place centrale.

Arinthod est une commune française située dans le département du Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Arinthod englobe trois hameaux : Le Moulin, Vogna et Néglia. Cette petite localité jurassienne est nichée à une altitude de 444 mètres, au sud de la Franche-Comté, dans une région qu'on appelle communément la Petite Montagne. Son territoire est de 1 976 hectares, dont 823 de forêts.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Valzin en Petite Montagne Rose des vents
Dramelay N Cernon
Vescles
O    Arinthod    E
S
Vosbles-Valfin (Chisséria)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'existence d'Arinthod remonte à l'époque celtique, comme pourrait en témoigner la pierre Enon, mégalithe situé un peu à l'extérieur du village, et en tout cas à l'époque romaine, avec la stèle gallo-romaine découverte lors de travaux dans l'église, et installée sur le mur nord de celle-ci. Le village était fortifié, et adossé à l'enceinte d'un château, détruit au XVe siècle, dont subsiste « la chapelle castrale » et les « vestiges des remparts ». « La Tour » témoigne de la présence d'une demeure seigneuriale, datable de la fin du Moyen Âge, bâtiment originellement entouré de quatre tours dont une seule subsiste intégralement. Des éléments médiévaux subsistent, des arcades, une fontaine, une église du XIIe siècle.

Au treizième siècle, Arinthod appartenait à la seigneurie de Jean de Chalon.

La commune était desservie au début du XXe siècle par les Chemins de fer vicinaux du Jura.

Au vingtième siècle, l'industrie du plastique, à Arinthod même avec Smoby et à Oyonnax, a fortement contribué au développement d'Arinthod, village originellement tourné vers l'agriculture et la tournerie artisanale.

Le , la commune de Chisséria intègre Arinthod[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Arinthod.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D'azur à l'arc bandé et empenné d'or soutenu d'un croissant d'argent.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 2008 André Lamard PS Conseiller général du Canton d'Arinthod
(1973-1985)
en cours Jean-Charles Grosdidier[2] DVD Retraité

Conseil municipal de la commune nouvelle[modifier | modifier le code]

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de tous les conseillers municipaux issus des conseils des anciennes communes. Le maire de chacune d'entre elles devient maire délégué.

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Arinthod
(siège)
39016 CC Petite Montagne 27,02 1 164 (2015) 43 modifier les donnéesmodifier les données
Chisséria 39148 CC Petite Montagne 7,25 72 (2015) 9,9 modifier les donnéesmodifier les données

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la commune déléguée[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 128 habitants, en diminution de -2,51 % par rapport à 2009 (Jura : -0,23 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1871 3151 2631 3121 7321 6181 5781 5351 430
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3431 3281 3321 2551 1581 0981 1311 047966
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
982944974963991903864901930
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
1 0141 0791 0441 0791 1351 2141 1781 1431 128
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Évolution démographique de la commune nouvelle[modifier | modifier le code]

À compter du , la commune nouvelle d'Arinthod est créée en lieu et place des communes d'Arinthod et de Chisséria. La population municipale légale de la commune nouvelle en vigueur au 1er janvier de chaque année depuis 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur depuis le , est définie dans le tableau suivant.

Évolution de la population  [ modifier ]
2015
1 164
(Sources : Insee à partir de 2015[7].)

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Arinthod est labellisée Cité de Caractère de Bourgogne-Franche-Comté.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Notre-Dame de l'Assomption. Église d'Arinthod.
Fontaine au centre du bourg d'Arinthod
Arcades de la place centrale d'Arinthod
Arcades de la place centrale.
La pierre Enon, à Vogna.

Un sentier est d'ailleurs indiqué pour permettre de faire le tour de ces monuments.

Une exposition "Les Outils d'Autrefois" permet de faire revivre les outils ou objets qui jadis partageaient la vie simple et laborieuse des habitants de la Petite Montagne. Elle est située rue de la Chapelle sur le chemin du Patrimoine.

Environnement[modifier | modifier le code]

L'association Les Croqueurs de Pommes Jura Petite Montagne, qui s'occupe de promouvoir la sauvegarde des espèces locales de pommes par des moyens variés, a son siège à Arinthod[12]. Elle couvre la zone sud du département du Jura[13].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]