Aries Merritt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Merritt.
Aries Merritt Portail athlétisme
Aries Merritt Memorial Van Damme 2012.jpg
Aries Merritt lors du Mémorial Van Damme 2012
Informations
Disciplines 110 m haies
Nationalité Drapeau : États-Unis Américain
Naissance (30 ans)
Lieu Chicago
Taille 1,86 m
Poids 72 kg
Entraîneur Andreas Behm
Records
Détenteur du record du monde du 110 m haies
(12 s 80, 2012)
Palmarès
Jeux olympiques 1 - -
Champ. du monde en salle 1 - -
Championnats du monde - - 1
Champ. du monde junior 1 - -

Aries Merritt (né le 24 juillet 1985 à Chicago) est un athlète américain spécialiste du 110 mètres haies. Titré lors des Jeux olympiques de 2012, à Londres, il est l'actuel détenteur du record du monde de la discipline avec 12 s 80, établi le 7 septembre 2012 lors du Mémorial Van Damme de Bruxelles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Il se fait connaitre du monde de l'athlétisme en remportant à l'âge de dix-neuf ans la finale du 110 m haies des Championnats du monde junior 2004 de Grosseto, devançant notamment de près de vingt centièmes de seconde le Cubain Dayron Robles. Étudiant à l'Université du Tennessee de Knoxville, il remporte pour le compte des Tennessee Volunteers le 110 m haies des Championnats NCAA 2006. Invaincu sur toutes les courses de haies disputées durant cette même saison, il établit le temps de 13 s 21, soit la deuxième meilleure performance universitaire de tous les temps derrière les 13 s 00 de Renaldo Nehemiah. Il participe durant l'été à plusieurs meetings européens, réalisant notamment 13 s 12 au meeting de Lausanne, il se classe enfin sixième de la finale mondiale de l'athlétisme de Stuttgart. Le , Merrit court le 110 mètres haies du meeting de Stockholm en 13 s 09, le situant au sixième rang des meilleurs performeurs mondiaux de l'année 2007. Quatrième des sélections olympiques américaines 2008, il ne participe pas aux Jeux de Pékin.

En 2011, il participe à la ligue de diamant sur 110 m haies ; à Shanghai où il commence sa saison, il termine 3e en 13 s 24 derrière Liu Xiang et David Oliver. Près d'un mois plus tard, le 4 juin à Eugene, il termine en 13 s 18 à nouveau 3e derrière Liu et Oliver cette fois-ci dans l'ordre inverse. Lors des Championnats des États-Unis 2011 de Eugene, Merritt se classe deuxième de la finale du 110 m haies en 13 s 12, à 0,08 s de David Oliver. Sélectionné pour les Championnats du monde de Daegu, il termine 5e de la finale dans le temps de 13 s 67.

Champion du monde en salle, titre olympique et record du monde (2012)[modifier | modifier le code]

Aries Merritt devance Liu Xiang en finale des Championnats du monde en salle 2012

Aries Merritt remporte les Championnats des États-Unis en salle 2012, à Albuquerque, devant Kevin Craddock et Terrence Trammell, et établit à cette occasion un nouveau record personnel sur 60 m haies en 7 s 43[1]. Quelques jours plus tard, lors des Championnats du monde en salle d'Istanbul, l'Américain décroche son premier succès international majeur en parvenant à devançer tous les favoris de l'épreuve. Crédité de 7 s 44 en finale, il devance le Chinois Liu Xiang (7 s 49) et le Français Pascal Martinot-Lagarde (7 s 53)[2] et succède au palmarès au Cubain Dayron Robles.

En mai 2012, à Fayetteville, Aries Merritt porte son record personnel du 110 m haies à 13 s 03 (+1,0 m/s). Fin juin, lors des sélections olympiques américaines, à Eugene, il remporte son premier titre national et se qualifie pour les Jeux de Londres en descendant pour la première fois de sa carrière sous la barrière des 13 secondes. Vainqueur en 12 s 93 (+1,2 m/s), il devance Jason Richardson (12 s 98) et Jeff Porter (13 s 08)[3]. Il reproduit cette performance trois semaines avant le début des Jeux olympiques de Londres à l'occasion de l'Aviva London Grand Prix où il s'impose en 12 s 93 (+0,6 m/s), devant Jason Richardson et Ryan Wilson[4], performance qu'il égale au centième de seconde près lors du meeting Herculis du 20 juillet 2012, pour la troisième fois de la saison.

Début août 2012, aux Jeux olympiques de Londres, Aries Merritt remporte la médaille d'or du 110 m haies en 12 s 92 (-0,3 m/s), améliorant d'un centième de seconde son record personnel[5]. Premier américain titré sur la distance depuis Allen Johnson lors des Jeux d'Atlanta, en 1996, il devance sur le podium Jason Richardson, deuxième en 13 s 04, et le Jamaïcain Hansle Parchment, médaillé de bronze en 13 s 12 dans une course également marquée par l'abandon sur blessure du Cubain Dayron Robles. Liu Xiang, l'un des favoris de la course, s'était également blessé lors des séries.

Peu après les Jeux olympiques, Merritt remporte deux nouvelles victoires en descendant sous les 13 secondes : au British Grand Prix de Birmingham en 12 s 95 et à l'ISTAF de Berlin en 12 s 97.

Le 7 septembre 2012, lors du Mémorial Van Damme de Bruxelles, ultime étape de la Ligue de diamant, Aries Merritt établit un nouveau record du monde du 110 m haies en 12 s 80 (+0,3 m/s), améliorant de 7/100e l’ancienne meilleure marque mondiale détenue par le Cubain Dayron Robles depuis la saison 2008[6]. Il s'agit de la plus nette amélioration du record du monde (temps électriques) depuis que son compatriote Renaldo Nehemiah, premier homme sous les 13 secondes, avait fait passer la marque de 13 s 00 à 12 s 93 en 1981[7]. Il remporte la Ligue de diamant 2012, devant Jason Richardson et David Oliver.

En 2013, il réalise une saison plus que moyenne, terminant par une sixième place aux championnats du monde. Merritt annonça avoir de plus en plus de problèmes à respirer, bouger et récupérer. En octobre 2013, après une visite médicale, il lui est diagnostiqué une maladie du rein. Ses reins ne fonctionnant qu'à moitié. Aries Merritt resta à l'hôpital du à ses insufisances reinales (moins de 20%) et reprit doucement la compétition en avril 2014 où il termina troisième de la course en 13 s 78.

En 2015, il valida son ticket pour les championnats du monde, objectif plus qu'atteint pour lui qui pensait ne plus pouvoir courir de sa vie dès 2014. Le 1er septembre 2015, il se fera greffer un rein, quatre jours après la finale des mondiaux.

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve
2004 Championnats du monde juniors Grosseto 1er 110 m haies-
2011 Championnats du monde Daegu 5e 110 m haies
2012 Championnats du monde en salle Istanbul 1er 60 m haies
Jeux olympiques Londres 1er 110 m haies
Ligue de diamant 1er 110 m haies
2013 Championnats du monde Moscou 6e 110 m haies
Ligue de diamant 4e 110 m haies détails
2015 Championnats du monde Pékin 3e 110 m haies

National[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Performance Lieu Date
60 m haies 7 s 43 Albuquerque 26 février 2012
110 m haies 12 s 80 Bruxelles 7 septembre 2012

Meilleures performances par année[modifier | modifier le code]

Aries Merritt en 2015.
110 m haies
Année Temps Vent Date Lieu Rang[8]
2004 13 s 47 1,2 Austin 44
2005 13 s 38 0,9 Nashville 21
2006 13 s 12 1,1 Lausanne 6
2007 13 s 09 0,1 Stockholm 6
2008 13 s 24 0,6 New York 10
2009 13 s 15 1,7 Eugene 7
2010 13 s 61 1,0 Houston 70
2011 13 s 12 0,1 Oslo 5
1,4 Eugene 5
2012 12 s 80 0,3 Bruxelles 1

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Kirby Lee, « Lowe improves US record to 2.02m, four world leads in Albuquerque - USA Indoor champs, day 2 », sur iaaf.org,‎ (consulté le 15 mars 2012)
  2. (en)Laura Arcoleo, « Istanbul 2012 - Men's 60 Metres Hurdles - Final », sur iaaf.org,‎ (consulté le 15 mars 2012)
  3. (en) AFP, « Merritt sends Liu a message with US trials win », sur timesofindia.indiatimes.com,‎ (consulté le 1 juillet 2012)
  4. (en)Matthew Brown, « Hurdlers provide the highlights on Day One in London – Samsung Diamond League », sur iaaf.org,‎ (consulté le 13 juillet 2012)
  5. (en) Pat Butcher, « Merritt is the 'Big Dude' in London », sur iaaf.org,‎ (consulté le 9 août 2012)
  6. (fr) « Merritt tient son record du monde », sur lefigaro.fr,‎ (consulté le 8 septembre 2012)
  7. (en) Bob Ramsak, « 12.80!! Merritt stuns with World record in 110m Hurdles in Brussels – Samsung Diamond League – FINAL, Part 2 », sur iaaf.org,‎ (consulté le 8 septembre 2012)
  8. Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année