Ariel Pink

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ariel Pink
Description de cette image, également commentée ci-après

Ariel Pink en concert au Debaser à Stockholm avec son groupe Ariel Pink's Haunted Graffiti

Informations générales
Nom de naissance Ariel Marcus Rosenberg
Naissance
Los Angeles, Drapeau de la Californie Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Pop psychédélique, Noise pop, Lo-fi, Freak folk, avant-garde music
Années actives Depuis 1996
Labels Paw Tracks, Human Ear Music, UUAR, Manimal Vinyl, 4AD, Ballbearings Piñatas, JesusWarhol, Tiny Creatures
Influences Kate Bush
David Bowie[1] [2]
Site officiel arielpink.com
Ariel Pink's Haunted Graffiti
Composition du groupe
Membres Ariel Pink, Tim Koh, Kenny Gilmore, Joe Kennedy
Anciens membres Jimi Hey, Cole M.G.N., Aaron Sperske

Ariel Pink est le pseudonyme d'Ariel Rosenberg[3], un musicien originaire de Los Angeles auteur de nombreux albums sous son nom ou celui de Ariel Pink's Haunted Graffiti.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ariel Pink enregistre en autoproduction et publie via de petits labels depuis la fin des années 1990. Mais c'est à la suite de la rencontre avec Animal Collective en 2003 qu'il accède à un début de reconnaissance dans le milieu de la musique indépendant en dehors de la scène de Los Angeles[4], le groupe le signant sur son label Paw Tracks[5],[6]. En avril 2013 il fait partie, aux côtés de Marilyn Manson, de Kim Gordon ou bien encore Courtney Love, des égéries d'une campagne publicitaire de la maison de couture Yves Saint Laurent[7]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles et EP[modifier | modifier le code]

Autres enregistrements[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « independent.co.uk - Kate Bush, the unicorn of pop, will tour after 35 years in hiding - and I'd give anything to be there »
  2. (en) « nerve.com - All By Himself »
  3. « Ariel Pink’s Haunted Graffiti, bordélique et méticuleux », sur Les Inrockuptibles,‎ (consulté le 12 avril 2013)
  4. Alexis Bernier, « Les aberrations d'ariel pink », sur Libération,‎ (consulté le 12 avril 2013)
  5. (en)« Ariel Pink's Haunted Graffiti : THE DOLDRUMS/VITAL PINK », sur Uncut,‎ (consulté le 12 avril 2013)
  6. (en)Mark Griffey, « An interview with Ariel Pink », sur Uncut,‎ (consulté le 12 avril 2013)
  7. Marie Ottavi, « Chez Saint Laurent Paris, un Marilyn de saison », sur Libération,‎ (consulté le 12 avril 2013)