Ariary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 1 février 2020 à 20:05 et modifiée en dernier par Polmars (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Ariary
Unité monétaire moderne actuelle
Pays officiellement
utilisateurs
Drapeau de Madagascar Madagascar
Appellation locale Ariary
Code ISO 4217 MGA
Sous-unité iraimbilanja
(5 iraimbilanja = 1 ariary)
Chronologie de la monnaie

L'ariary (ISO 4217 : MGA) est l'unité monétaire officielle de la République de Madagascar depuis le 1er janvier 2005. Il est divisé en 5 iraimbilanja — ou « francs malagasy », dénomination aujourd'hui disparue —, ce qui en fait l'une des rares monnaies non-décimales du monde.

Valeur au change

Lors de sa mise en circulation en 2005, le taux de change de l'ariary était de 1 EUR pour 1 400 MGA. Depuis, l'ariary a constamment perdu en valeur. Le 25 août 2018, le taux de change était de 1 EUR pour 3 830,58 MGA[1] et le 20 janvier 2019, le taux de change était de 1 EUR pour 4 100 MGA[2].

Historique

L'ariary ancestral

Bien avant la colonisation, le Royaume de Madagascar utilise un système monétaire assez complexe, avec l'ariary comme unité de compte la plus élevée, lequel est aussi une unité de masse. Son poids d'argent métal, au XIXe siècle, équivaut à la piastre, laquelle est employée dans l'île grâce aux liens commerciaux avec les peuples arabo-swahilis, desquels le terme ariary dérive, de l'arabe al rial, lui-même issu du réal espagnol. L'ariary est alors divisé en 8 sikajy ou 72 eranambatry ou 720 variraiventy[3].

Du franc français au franc malagazy

Ancien billet de banque malgache de 100 ariarys ou 500 francs (série 1993).

L'imposition du pouvoir colonial à partir de juillet 1896, à l'initiative de Hippolyte Laroche, fait que la monnaie locale, l'ariary, est remplacée par le franc français ; le système décimal est imposé[3]. Durant la Première Guerre mondiale, une pénurie de numéraire entraine la frappe et la fabrication de monnaies de nécessité, par exemple des timbre-monnaies. La Banque de Madagascar est fondée en 1925 mais le franc français continue de circuler dans l'île. La Banque émet cependant des coupures de 5, 10, 20, 50, 100 et 1 000 francs. En 1943, la France libre fait frapper par la Monnaie de Prétoria deux pièces en bronze, de 50 centimes et 1 franc. Le franc de Madagascar et des Comores est créée le 26 décembre 1945, aligné sur le franc CFA (XMCF), au taux de 1,7 pour 1 franc français, taux qui passe à 2 F en 1948 (soit 0,02 centimes en 1958). En 1948, deux pièces en aluminium de 1 et 2 francs sont frappées, suivies en 1953 par des pièces de 5 francs en aluminium, et de 10 et 20 francs en aluminium-bronze. Après l'indépendance, c'est l'Institut d'émission malgache qui prend en charge l'émission de monnaie au 31 décembre 1961. Le franc malgache, ou plus exactement « malagazy » (ISO 4217 : MGF) est créée le 1er juillet 1963 au taux inchangé de 1 franc français = 50 MGF.

Vers l'ariary comme devise

Derniers billets exprimés en franc malagazy, recto (série 1994-1998).

Entre 1961 et 1966, l'ariary est officiellement réintroduit dans le système de comptage et sur le numéraire : pièces et billets affichent une double valeur, l'une en franc malagazy (écrite « franc ») et l'autre, en iraimbilanja (litt. : « fer poids »)[3] et ariary. Le taux d'équivalence est de 1 ariary = 5 MGF et 1 MGF = 1 iraimbilanja. En 1972, le franc malagazy quitte le système du franc CFA et l'année suivante la monnaie est déclarée inconvertible. En 1974, la Banque centrale de Madagascar (Banky Foiben'i Madagasikara) devient la seule instance émettrice. La monnaie commence, à partir de 1982, à décrocher de son ancienne parité et est plusieurs fois dévaluée. En 1994, le franc malagazy devient une monnaie flottante et le cours au change était de 1 FRF = 777 MGF.

Lors de la deuxième semaine du mois de juin 2003, l'assemblée nationale vote l'adoption de la nouvelle unité monétaire : l'ariary sur une proposition du président Marc Ravalomanana, dans le but, notamment, de s'affranchir un peu plus de l'empreinte coloniale française passée[4]. Ainsi l'ariary redevient la seule officielle pour désigner la monnaie de Madagascar. Les nouveaux billets de banque sont mis en circulation à partir du et la coexistence des deux monnaies perdure jusqu'en 2004[5].

Numéraire

La nouvelle gamme de billets produite à partir de 2017 : riche en couleurs, et mettant en avant la biodiversité.

Billets de banque

Depuis mai 2017, il existe des billets de[6] :

  • 20 000 ariary (roa alina)
  • 10 000 ariary (iray alina)
  • 5 000 ariary (dimy arivo)
  • 2 000 ariary (roa arivo)
  • 1 000 ariary (arivo)
  • 500 ariary (diman-jato)
  • 200 ariary (roan-jato)
  • 100 ariary (ariary zato)

Entre parenthèses, figure ici la mention en malgache.

Pièces de monnaie

De nouvelles pièces sont frappées à partir de 2004 ne comportant plus la référence au franc[7] :

  • 1 ariary (acier)
  • 2 ariary (ariary roa, acier plaqué cuivre)
  • 5 ariary (acier plaqué cuivre)
  • 10 ariary (acier inox, forme hexagonale)
  • 20 ariary (acier plaqué nickel, forme polygonale)
  • 50 ariary (acier inox, forme polygonale)

Notes et références

  1. « Cours des devises : XE.com » [html], sur xe.com, (consulté le 25 août 2018)
  2. « Cours des devises : XE.com » [html], sur xe.com, (consulté en 21 janviert 2019)
  3. a b et c « Le système monétaire malgache des temps anciens », par J. C. Hébert, in: Tradition et dynamique sociale à Madagascar , Collection « IDERIC », 1978, 9,pp. 191-274 — sur persee.fr.
  4. Sabine Girbeau, « Madagascar s'apprête à changer de monnaie », Afrik.com,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2014)
  5. Olivier Péguy, « L'Ariary remplace le Franc malgache », rfi.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2014)
  6. « Madagascar - 2017 - Une nouvelle gamme de billets est émise », sur multicollec.net.
  7. (fr)Pièces et billets ayant cours légal, Banque centrale de Madagascar.

Annexes

Articles connexes

Liens externes