Ariane Matiakh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sur scène, Ariane Matiakh dirige l'Orchestre symphonique de Bretagne pour la Symphonie du Ponant de Didier Squiban.

Ariane Matiakh, née en 1980, est une chef d'orchestre française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Ariane Matiakh obtient ses prix de piano, musique de chambre, direction d'orchestre au CNR de Reims et d'accompagnement au piano au CNR de Rueil-Malmaison. Parallèlement elle commence sa carrière musicale en tant que pianiste chef de chant dans diverses institutions françaises.

De 2002 à 2005 elle se perfectionne en direction d'orchestre à la Musik Hochschule de Vienne dans la classe de Leopold Hager et Yuji Yuasa et suit les conseils de Seiji Ozawa lors de masterclasses.

Elle chante également à cette époque dans le chœur Arnold Schönberg, notamment sous la direction de Nikolaus Harnoncourt et Adam Fischer.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Lauréate de la première édition "Talents chefs d'orchestre Adami" en 2008.

Finaliste au concours Donatella Flick en 2009, elle dirige l'Orchestre symphonique de Londres lors de la finale.

En 2009 elle est annoncée "Révélation chef d'orchestre" aux Victoires de la musique classique et dirige l'Orchestre national de Lorraine en direct sur France 3 lors de la soirée de remise des prix.

Elle est promue Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres sur nomination de la Ministre de la Culture Aurélie Filippetti en janvier 2014.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2005 Ariane Matiakh est nommée à l'unanimité chef assistant de l'Orchestre-Opéra National de Montpellier y dirige pendant trois saisons de très nombreux concerts. Elle y assiste des chefs prestigieux tels Emmanuel Krivine, Armin Jordan, James Conlon, Lior Shambadal, Friedemann Layer, Lawrence Foster, Alain Altinoglu, Jerzy Semkow, Bernard Kontarsky … Son remplacement au pied levé de James Conlon en mai 2006 dans la 7e Symphonie de Chostakovitch est très remarqué et marque le début de sa carrière internationale.

Elle est dès lors invitée à diriger en France l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre National de Lorraine, le Philharmonique de Nice, l'Opéra du Rhin, l'Orchestre de l'Opéra de Tours, l'Orchestre de Rouen, l'Orchestre de l'Opéra National de Lorraine, les orchestres symphoniques de Mulhouse et Avignon, l’Orchestre de l’Opéra de Toulon, les Orchestres Colonne et Lamoureux à Paris, l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg...

Germanophone, elle est également rapidement engagée en Allemagne où elle dirige l'Orchestre symphonique de la WDR de Cologne à la Philharmonie de Essen (dans un programme Wagner, R.Strauss, Webern), l'Orchestre de la Radio de Munich (enregistrement du Carnaval des Animaux), l'Orchestre Symphonique de Bochum (5e de Beethoven), et également à l'Opéra Comique de Berlin (Les Noces de Figaro), à l'Opéra de Halle (Fledermaus) et à l'Opéra de Graz en Autriche (la Sonnambula).

Elle est souvent invitée en Scandinavie où elle retrouve régulièrement l'Orchestre Symphonique de Stavanger en Norvège (R. Strauss, Berlioz), les Orchestres Symphoniques de Aalborg et Aarhus au Danemark ainsi qu'à l'Opéra Royal de Suède pour notamment les ballets Giselle et Casse-Noisette.

De 2015 à 2017, elle a dirigé à plusieurs reprises l'Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin (nouveaux enregistrements pour le label Capriccio), l'Orchestre Philharmonique de Dresde (Dvorak Légendes, Création du Concerto pour basson de Daniel Schnyder), l'Orchestre du Capitole de Toulouse, l'Orchestre de Chambre de Paris, la Staatskapelle Halle. On la retrouve également à l'Opéra de  Göteborg (Madame Butterfly), au Dutch National Ballet (Casse-Noisette), à l'Opéra de Nice (la Flûte enchantée), ainsi qu'à la Staatsphilharmonie de Rheinland-Pfalz pour le concert d'ouverture du festival Kurt Weill à Dessau.

Pendant trois saisons elle s'occupe de la direction musicale de l'émission de télévision "Prodiges" sur France 2 où elle dirige l'Orchestre National de Montpellier lors de la première édition, l'Orchestre du Capitole de Toulouse et enfin l'Orchestre National des Pays de la Loire.

Dans ses projets pour 2017-2018 on la retrouvera à la tête de l'Orchestre de la Radio de Leipzig (Smetana, Ma Vlast), à l'Opéra du Rhin (Werther), à l'Orchestre de la Radio de Suède (R. Strauss, Don Juan), à l'Opéra de Göteborg (le Sacre du Printemps), à l'Orchestre Philharmonique de Duisburg (Bruckner 6), ou encore à l'Orchestre Philharmonique de Nuremberg avec Nemanja Radulovic comme soliste. Elle retournera également à l'Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin pour un concert autour de Richard Strauss. 

Elle travaille avec les solistes Roberto Alagna (au Théâtre des Champs-Élysées), Gautier Capuçon, Nicholas Angelich,Julian Steckel, Anne Gastinel, Lawrence Power, François-Frédéric Guy, Georges Pludermacher, Olivier Latry. Elle collabore également avec les comédiennes Sylvie Testud, Emmanuelle Gaume, Andrea Eckert.

Elle dirige les créations mondiales d’œuvres de Richard Dubugnon et de Bechara El-Khoury et collabore régulièrement avec le compositeur Eric Tanguy.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Pour le label Capriccio elle a enregistré un CD d'oeuvres de Francis Poulenc and Jean Françaix avec le duo de piano Mona and Rica Bard, suivi d'un enregistrement dédié aux oeuvres de Johanna Doderer (2015/2016).

Un autre CD des concerti pour piano de Zara Levina avec l'Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin et Maria Lettberg au piano est fin 2016 et a été acclamé par la critique.

Elle a depuis enregistré pour le label Edel Berlin Classics des oeuvres de Clara Schumann et Beethoven avec la pianiste Ragna Schirmer et la Staatskapelle de Halle et continue parallèlement sa collaboration avec l'Orchestre de la Radio de Berlin dans les enregistrements d'oeuvres de Harald Genzmer suivi d'un CD Richard Strauss.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

http://www.dasorchester.de/de_DE/aktuell/neu/show,40072.html