Ariane Laroux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ariane Laroux
Ariane Laroux (carte de visite).jpg
Ariane Laroux dans son atelier.
Naissance
Nationalités
Activités
Peintre, graveuse, dessinatriceVoir et modifier les données sur Wikidata

Ariane Laroux, née à Paris, est une peintre, dessinatrice et graveuse franco-suisse. Depuis son très jeune âge, elle travaille sur les espaces urbains, le vide et le plein. Elle a publié plusieurs ouvrages de dessin et de textes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Française et Suisse, elle vit à Genève. Elle passe son enfance avec ses parents dans l'atelier de la cité Montmartre-aux-artistes[1], 189 rue Ordener, puis chez ses grands-parents au square de Latour-Maubourg près des Invalides, où elle se met à dessiner très tôt.

Après des études au collège de Verneuil-sur-Seine, elle prépare une licence d’histoire à la Sorbonne et est diplômée de l'école des beaux-arts de Genève. Elle épouse en 1984 l'artiste graveur Daniel Divorne (1934-2003), directeur du Centre genevois de gravure contemporaine.

De 1979 à 2017, elle expose entre autres à la galerie Alice Pauli (Lausanne)[2],[3],[4],[5],[6], au musée de l'Athénée (Genève)[7], au musée cantonal des beaux-arts de Lausanne[8], au Württembergischer Kunstverein Stuttgart (de)[8], à la galerie Ditesheim (Neuchâtel)[9],[10], à la galerie Eric Franck (Genève-Berlin-Bâle)[11], à la galerie Michel Foëx (Genève)[10],[12],[13],[14], au musée du Pays et Val de Charmey[15], au musée de la Résistance de Lyon, à la galerie Roswitha Hartmann (Zurich), au musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Marseille, 2006), au Thèâtre de La Comédie (Genève, 2007)[16], au musée de l'Homme (Paris, du 30 mai au 8 septembre 2008)[17]. Le British Museum de Londres fait l'acquisition de ses dessins et l'expose dans sa collection de dessins: en 2015 dans la Bibliothèque, en 2016 au Département des dessins du British Museum, en 2017 dans l'exposition de la collection de dessin du British Museum : "Lines of thought. From Michelangelo to now", exposition montrée dans cinq musées de Grande-Bretagne et des États-Unis.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Déjeuners chez Germaine Tillion[28],[29],[30],[31] (ISBN 978-2-8251-3876-2), dessins, peintures et interviews pendant les dessins. Préfaces de Jean Lacouture, Nicolas Mann et de Michel Thévoz. Éditions de l'Age d'Homme. 2009. L'auteur rencontre, lors de 30 déjeuners, l’ethnologue et résistante Germaine Tillion qu’elle a portraituré dans 20 dessins réalisés lors de ces entretiens.
  • "Daniel Divorne - La Gravure contemporaine", livre sur son œuvre, sa création et direction du Centre genevois de la gravure contemporaine de 1966 à 1986. Actuellement nommé Ateliers genevois de gravure contemporaine, toujours au 17 route de Malagnou à Genève. Interviews et bons à tirer de Daniel Divorne , ainsi que des artistes venus imprimer avec lui : Pierre Alechinsky, John Armleder, Jorge Castillo, Max Ernst, Rolf Iseli, Bernhard Luginbühl, Roberto Matta, Pablo Picasso, Henri Presset, Antonio Saura, Bram van Velde. Préfaces de John Armleder, Christian Rümelin, Brigitte Mantilleri. Photos de Jean Mohr et du metteur en scène Carlos Saura. Éditions de l'Age d'Homme, 2017.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1977 : Salon des Indépendants. Paris.
  • 1980 :
    • Galerie Aujourd’hui. Genève, exposition personnelle : Dessins.
    • Musée de l’Athénée : Jeunes dessinateurs. Genève.
  • 1982 : Université de Genève : Cavaliers seuls. No 3.
  • 1983 :
    • Galerie Alice Pauli, Lausanne, exposition personnelle : le Vide et le Plein[4],[5],[3],[6].
    • Film de Francis Reusser, Télévision TSR.
  • 1984 : Galerie Alice Pauli, Lausanne : Collective avec Abakanovich.
  • 1985 :
    • Württembergisher Kunstverein, Stuttgart : Das Selbsportrait. Catalogue.
    • Musée des beaux-arts Lausanne : L’Autoportrait à l’époque de la photographie. De Pablo Picasso à Man Ray, Käthe Kollwitz, Edvard Munch, Alberto Giacometti, Gisèle Freund, Francis Bacon, Oskar Kokoschka, Joseph Beuys, Jean-Michel Basquiat, Frida Kahlo ... Commissaire Erika Billeter. Catalogue[32],[8].
  • 1988 : Galerie Eric Franck, Genève, Berlin : Exposition personnelle : Suivre le trajet du regard.
  • 1988-90 : Galerie Eric Franck, foires Art’ de Bâle : Villes[11].
  • 1992 : Genève : Une ville collectionne. 1950-1990. Catalogue.
  • 1991-92 : TV SSR et TV5, Communication, dessins sur le téléjournal et Jean-Philippe RAPP, directeur du Forum Nord-Sud.
  • 1993 : Galerie Ditesheim, Neuchâtel : Exposition personnelle : Peindre la frontière entre les choses. Cat. français/anglais[33],[34].
  • 1994 : Galerie Michel Foëx, Genève : Exposition personnelle : Le peintre travaille à l’arme blanche et noir. Catalogue Français Anglais, Allemand. Texte Marc Le Bot[10],[12],[13]
  • 1995 : Galerie Ditesheim, Neuchâtel : Visages. Avec Giacometti, Hockney, Music...
  • 1996 : Galerie Roswitha Haftmann, Zürich: Espaces urbains, dessins.
  • 1998 : Triennale Européenne de Gravure, Prague: Le labyrinthe. Cat. Anglais[35].
  • 2000 :
    • Musée de Fribourg-Charmey : Ex-libris de 1900 à 1999, Catalogue, Français-Anglais.
    • British Museum, Londres. Achat de dessins et Drawing Special Event. Drawing Department. Octobre.
  • 2001 : NASA Planetary Biology Internship : Cat. : Experience 96-2000. University of Massachusetts.
  • 2002 :
    • MAMCO, Musée d’Art contemporain de Genève au Forum de Meyrin : Les lumières de la Ville.
    • Musée de Charmey-Fribourg : Frontières : Espaces labyrinthique. Exposition personnelle. Catalogue[15].
  • 2004 : Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation, CHDR, Lyon : Résistances. Dessins.
  • 2005 : Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, Marseille : Dessins.
  • 2007 : Théâtre du Châtelet. Paris: Résistances de Germaine Tillion. Dessins. Accompagne la représentation de son opérette Le Verfügbar aux Enfers, écrite au camp de Ravensbrück.
  • 2008 :
    • Palais Rumine, Lausanne. Installation : Eclairages.
    • Musée d’Art contemporain de Bretagne, Rennes: Dessins, peintures sur Germaine Tillion.
    • Musée de L’Homme, Palais de Chaillot, Paris: Dessins, peintures sur Germaine Tillion.
  • 2010 :
    • Forum de Meyrin : Voyage dans la ville, grands formats, huile sur toile, pierre noire. Avec Métropolis de Michael Wolf, Sous la Lune II, œuvre-jeu de Miguel Navarro, commissaire de l’exposition Boris Tissot, Centre Pompidou.
    • Université de Bretagne. Lorient : Exposition : L’engagement. Huile sur toile et pierre noire.
  • 2013-2014 : Exposition personnelle à la galerie Red Zone Arts: Le Vide et le Plein. 9 novembre- 24 décembre[18],[19],[20].
  • 2015 : Exposition à l'automne de dessins dans la bibliothèque du British Museum.
  • 2016 :
    • Exposition de dessins au département de dessins du British Museum.
    • Poole Museum and Art Gallery.
  • 2017 :
    • Exposition dans la Collection de dessins du British Museum : Lines of Thought
    • Brynmor Lones Library Art Gallery, Université de Hull.
    • Ulster Museum, Belfast.
    • New Mexico Museum of Art, Santa Fe.
    • Museum, Providence, Rhode Island.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Artistes ayant vécu ou travaillé à Montmartre-aux-artistes » sur montmartre-aux-artistes.org.
  2. Françoise Jaunin, « Un regard de visionnaire baroque », Tlm,‎ .
  3. a et b (de) Erika Billeter, « Ausgespartes Weiss », DU- Die Kunstzeitschrift 11, no 513,‎ , p. 8
  4. a et b « Ariane Laroux », L'Hebdo,‎ , p. 2.
  5. a et b Cécile Lecoultre, « La magie du vide », 24 heures,‎ .
  6. a et b Le metteur en scène Francis Reusser, « Ariane Laroux: Une expérience différente du visible », Film Télévision suisse romande,‎ .
  7. 1980 : Musée de l’Athénée : Jeunes dessinateurs. Genève.
  8. a b et c Erika Billeter, « L'Autoportrait à l'âge de la photographie », Catalogue,‎ , p. 514
  9. François Ditesheim et Ariane Laroux, « Ariane Laroux », Catalogue de la galerie Ditesheim,‎ , p. 40 pages
  10. a b et c Claire-Elise Harris, Georges écrit, Le Nouveau Quotidien, .
  11. a et b Philippe Mathonnet, « Quand le paysage se met à divaguer sur le papier », Journal de Genève, no 166,‎ , p. 2.
  12. a et b Marc Le Bot, Le peintre travaille à l'arme blanche et noire (cat. exp.), Galerie Foex, , 12 p..
  13. a et b Olivia Dick, « Les rencontres d'Ariane Laroux », Marie-Claire,‎ .
  14. Nadia El Beblawi, « Ariane Laroux », Scènes magazine,‎ .
  15. a et b Patrick Rudaz et Ariane Laroux, Frontières Espace Labyrinthique, Catalogue, Musée de Charmey, , 16 p..
  16. a et b Arielle Meyer, « L'artiste a parcouru le globe », Journal de La Comédie,‎ .
  17. 2008 : Musée de L’Homme, Palais de Chaillot, Paris: Dessins, peintures sur Germaine Tillion. 30 mai-8 septembre.
  18. a et b « Ariane Laroux, les blancs de l’image », sur www.letemps.ch (consulté le 18 novembre 2015)
  19. a et b Laurence Chauvy, « La suprématie du blanc », Le Temps,‎ .
  20. a et b Benjamin Philippe, « Il ne faut pas brusquer le vide », PARIS-MATCH,‎ .
  21. Isabelle Falconnier, « Beaux-Livres: Portraits parlés », L'Hebdo,‎ .
  22. Rosette Poletti, « Portraits parlés », Le Marin Dimanche,‎ .
  23. Xavier Lafargue, « Les célébrités d'Ariane posent », Le Matin,‎ .
  24. Pascal Gavillet, « Ariane Laroux laisse parler ses portraits », La Tribune de Genève,‎ .
  25. Julien Garibaldi, « Les portraits parlés d'Ariane Laroux », Scènes magazine,‎ .
  26. a et b Odile Habel, « Ariane Laroux : "Je dessine ceux qui changent le monde" », PARIS-MATCH,‎ .
  27. Metteur en scène Tiziana Caminada, « Emission RACINES : "Chercheuse de lumière". 58 minutes. », TSR,‎ .
  28. Claire Devarrieux, « Les leçons de Germaine Tillion », Libération,‎ .
  29. Odile Habel, « Un déjeuner avec Germaine Tillion », PARIS-MATCH,‎ .
  30. Raspiengeas, « Déjeuners chez Germaine Tillon: la vieille dame de St-Mandée », La Croix,‎ .
  31. « Germaine Tillion » Blog Archive » Présentation à Genève du livre d’art “déjeuners chez Germaine Tillion” par Ariane Laroux », sur www.germaine-tillion.org (consulté le 18 novembre 2015)
  32. Jean-Luc Daval, « Ariane Laroux », Das Kunstwerk,‎ , p. 2
  33. François Ditesheim, « Se mettre en état de réceptivité », Le Nouveau Quotidien,‎ .
  34. Ariane Laroux et François Ditesheim, Peintures et dessins d'Ariane Laroux, Catalogue exposition 1993, Galerie Ditesheim, , 40 p..
  35. (en) Alain Junod, Le labyrinthe, Prague, Triennale Européenne de Gravure, .

Liens externes[modifier | modifier le code]