Argus iridié

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Polyommatus albicans

L’Argus iridié (Polyommatus albicans) est une espèce de lépidoptères de la famille des Lycaenidae et de la sous-famille des Polyommatinae.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Polyommatus albicans a été décrite par Gottlieb August Wilhelm Herrich-Schäffer en 1852, sous le protonyme Lycaena albicans.

Elle est placée dans le genre Lysandra par les auteurs qui ne considèrent pas ce dernier comme un synonyme de Polyommatus.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Lycaena albicans Herrich-Schäffer, [1852]
  • Lysandra albicans (Herrich-Schäffer, [1852])

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • en français : l'Argus iridié
  • en anglais : Spanish Chalk-hill Blue
  • en espagnol : Niña Andaluza

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Polyommatus albicans berber (Le Cerf, 1932) – au Maroc dans les monts Atlas[1]
  • Polyommatus albicans dujardini (Barragué, 1987) – au Maroc dans le Rif[1]

Description[modifier | modifier le code]

L'Argus iridié est un petit papillon qui présente un net dimorphisme sexuel.

Le dessus du mâle est blanc nacré, légèrement bleuté dans la forme arragonis, bordé de noir et orné d'une ligne submarginale de points gris, parfois très estompée aux ailes antérieures. Celui de la femelle est brun sombre avec une série de points submarginaux plus sombres, bordés intérieurement de lunules orange, surtout visibles aux ailes postérieures et très estompées aux antérieures.

Le revers des ailes présente la ponctuation habituelle des Lysandra.

Argus iridié

Espèces proches[modifier | modifier le code]

Polyommatus albicans ressemble beaucoup à d'autres Lysandra, notamment à l'Argus bleu-nacré, dont il diffère notamment par la couleur presque blanche du mâle et par sa répartition géographique.

Biologie[modifier | modifier le code]

Les chenilles sont soignées par des fourmis.

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

L'espèce est univoltine et les imagos sont visibles de juin à août[2].

Plantes-hôtes[modifier | modifier le code]

Hippocrepis comosa et Hippocrepis multisiliquosa sont citées comme plantes-hôtes[2].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

L'espèce est présente en Espagne et au Maroc[1],[2].

Biotope[modifier | modifier le code]

Son habitat est constitué de lieux secs et de rocailles fleuries, de 900 à 1800 mètres d'altitude.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c funet
  2. a, b et c (Tolman et Lewington 1997)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-01649-7)