Argumentum ad populum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'argumentum ad populum (aussi nommé « raison de la majorité », ou « raison du peuple »[1] ou encore « appel à la majorité ») est un sophisme ou un paralogisme, et une figure de rhétorique qui s'appuie sur le fait qu'une opinion est largement répandue pour la justifier[2] alors qu'elle ne soutient en fait aucune preuve convenable[3].

Popularité[modifier | modifier le code]

Une variante dans la façon de le nommer est l’« appel à la popularité » : une idée ou une affirmation serait acceptée comme vraie parce qu'un nombre important de personnes la considère (ou la considérerait) comme vraie..

Appel à la popularité : publicité[modifier | modifier le code]

Ce procédé est utilisé de manière secondaire par la publicité par exemple : le « produit de l'année », le « produit le plus utilisé ». Que le produit ait réellement eu de la popularité ou soit présenté de façon mensongère importe peu. Au deuxième niveau, le produit est présenté comme populaire, et ensuite renforcé.

Dans les années 1950, le slogan du quotidien France-Soir était : Faites comme tout le monde : lisez France Soir[4].

Appel à la popularité internautique[modifier | modifier le code]

Argumentum ad Google est une variante internautique contemporaine, alors que la quantité de références par le moteur de recherche Google indique seulement l'intérêt d'un sujet pour des sites web et pas nécessairement son importance ou sa pertinence absolue.

Populisme[modifier | modifier le code]

Le populisme tient « en partie sa mauvaise réputation d'une assimilation plus ou moins abusive avec ce que les logiciens et les rhétoriciens appellent l'argumentum ad populum[3] ».

Si, par exemple, dans un appel, un orateur s'adresse au peuple et que celui-ci le soutient, son argument est souligné. Il s'agit d'un argument d'autorité, le pouvoir l'approuvant étant le peuple

Pour le politologue Clément Viktorovitch, le professeur Didier Raoult adopte une forme de populisme médical en recourant au raisonnement fallacieux basé sur ce type d'arguments[5],[6].

Citations[modifier | modifier le code]

« C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison. »

— Coluche

« Neuf personnes sur dix ne peuvent pas se tromper[7]. »

— Gérard Deltell

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Sceptiques du Québec, « Argumentum ad populum • Dictionnaire Sceptique », sur www.sceptiques.qc.ca (consulté le 7 avril 2019)
  2. Normand Baillargeon, Petit cours d'autodéfense intellectuelle, Lux, 2005, p. 73.
  3. a et b Pierre-André Taguieff, L'illusion populiste: de l'archaïque au médiatique, Berg, , p. 21
  4. Ce quotidien tirait alors, à travers ses multiples éditions de la journée, à environ un million d'exemplaires
  5. Clément Viktorovitch, « Didier Raoult, la parole politique », émission télévisée Clique, 28 mai 2020
  6. Stéphanie Benz et Thomas Mahler, « Martin Hirsch : Raoult, Perronne... "Le 'populisme scientifique', un phénomène inquiétant" », sur lexpress.fr,
  7. https://journalmetro.com/actualites/national/847939/niqab-un-enjeu-qui-occulte-les-autres/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]