Arctic Bay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arctic Bay
Ikpiarjuk (ᐃᒃᐱᐊᕐᔪᒃ)
Image illustrative de l'article Arctic Bay
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Territoire Drapeau du Nunavut Nunavut
Démographie
Population 690 hab. (2006)
Géographie
Coordonnées 73° 02′ 19″ N 85° 11′ 17″ O / 73.038712, -85.18813373° 02′ 19″ Nord 85° 11′ 17″ Ouest / 73.038712, -85.188133  
Divers
Fuseau horaire Heure de l'Est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Arctic Bay

Géolocalisation sur la carte : Nunavut

Voir la carte administrative du Nunavut
City locator 14.svg
Arctic Bay

Géolocalisation sur la carte : Nunavut

Voir la carte topographique du Nunavut
City locator 14.svg
Arctic Bay

Arctic Bay (syllabaire inuktitut: ᐃᒃᐱᐊᕐᔪᒃ, ikpiarjuk « la poche ») est un hameau inuit canadien situé dans la partie nord de la péninsule de Borden de l'Île de Baffin, au Nunavut. Situé à la frontière du fuseau horaire de l'heure de l'Est, les deux langues dominantes du hameau sont l'inuktitut et l'anglais. Selon le recensement canadien de 2006, la population est évaluée à 690 habitants, ce qui représente une augmentation de 6,8 % par rapport à 2001[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire d'Arctic Bay est occupé depuis environ 5 000 ans par des tribus nomades inuites venues de l'ouest. En 1872, l'Arctic, un baleinier européen dirigé par le capitaine Willie Adams, accoste et donne son nom anglophone à l'endroit.

Centre de santé d'Arctic Bay (juin 2006).

Le nom inuit du hameau est Ikpiarjuk (« la poche »), qui décrit les hautes collines qui entourent presque totalement la baie. Au sud-est, la montagne King George V domine le paysage du hameau. La communauté est approvisionnée par mer et, en cas d'urgence, par air à l'aéroport d'Arctic Bay. Il y a également une route qui relie le hameau à Nanisivik, une ancienne communauté minière. Voulant profiter de la fermeture de la communauté minière pour en relocaliser les infrastructures et améliorer les leurs, les habitants du hameau ont dû abandonner l'idée à la suite de la découverte de contamination au plomb et au zinc du site minier. Ils ont malgré tout déplacé une église de Nanisivik à Arctic Bay en avril 2007.

Les vols réguliers en direction et à partir d'Arctic Bay se font de l'aéroport de Nanisivik. La compagnie aérienne First Air offre des vols vers Iqaluit et Resolute.

Il y a une seule école, de type K-12 (K-12 (education) (en)), qui compte environ 200 étudiants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Profil des communautés - Arctic Bay », Statistique Canada,‎ (consulté le 29 mai 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie anglophone[modifier | modifier le code]

  • Hoppner, K., J. M. McLaughlan, B. G. Shah, J. N. Thompson, Joyce Beare-Rogers, J. Ellestad-Sayed, and O. Schaefer. Nutrient Levels of Some Foods of Eskimos from Arctic Bay, N.W.T., Canada. Journal of the American Dietetic Association, Vol.73,No.3, September. 1978.
  • Innuksuk, Rhoda, and Susan Cowan. We Don't Live in Snow Houses Now Reflections of Arctic Bay. Ottawa: Canadian Arctic Producers, 1976. (ISBN 0920234003)
  • Oakes, Jill E. Factors Influencing Kamik Production in Arctic Bay, Northwest Territories. Mercury series. Ottawa, Canada: National Museum of Canada, 1987. (ISBN 0660107635)
  • Tester, Frank J. Hunting and Trapping Shelters for the Inuit People of Arctic Bay, Northwest Territories A Proposal. Calgary: Environmental Sciences Centre (Kananaskis), University of Calgary, 1974.
  • Vipond JC. « Experience at the Arctic Bay Nursing Station on the Coast of Baffin Island » CMAJ : Canadian Medical Association Journal = Journal de l'Association médicale canadienne. 2003;169(12):1305-7.

Liens externes[modifier | modifier le code]