Archives et musée de la vie flamande à Bruxelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Archives et musée de la vie flamande à Bruxelles
AMVB logo.png
Informations générales
Ouverture
Site web
Collections
Collections
Pièces d'archives, documents et objets illustrant la vie flamande à Bruxelles
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Quai aux Pierres de Taille 28
B - 1000 Bruxelles[1]
Coordonnées
Localisation sur la carte de Bruxelles
voir sur la carte de Bruxelles
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg

L'ASBL Archives et musée de la vie flamande à Bruxelles (nom officiel en néerlandais : Archief en Museum voor het Vlaams leven te Brussel) veut, en tant qu'institution pluraliste dans la Région de Bruxelles-Capitale, assurer l'acquisition et la gestion d'archives d'organisations, de familles et d'individus néerlandophones de Bruxelles, en faciliter l'accès et en stimuler la recherche.

Mission[modifier | modifier le code]

Les AMVB définissent leur mission comme celle de la (re-)découverte de la mémoire collective, en voie de disparition, du Flamand bruxellois dans la société métropolitaine et prétendent y voir une source inépuisable de plaisir et d'éducation. Aussi, les AMVB participent-ils, comme un acteur majeur, au développement et à l'enrichissement du patrimoine bruxellois.

Bref historique du musée[modifier | modifier le code]

Les archives et le musée ont été créés le , sous la forme d'une ASBL.

Ses présidents ont été:

Ses administrateurs délégués ont été :

Le nom des AMVB a changé en 2007 : Archief en Museum van het Vlaams leven te Brussel est devenu Archief en Museum voor het Vlaams leven te Brussel. Pour les AMVB, ce changement implique une prise de position : celle de se mettre activement au service de la vie culturelle flamande.

Le , les AMVB ont reçu le label d'archives culturelles reconnues (Erkend Cultureel Archief) de la Communauté flamande[2].

En 2012, dans la presse, l'administrateur délégué constate la nécessité d'un nouveau logement, car les AMVB, logés dans un bâtiment du quai aux Pierres de Taille après en avoir occupé un de style art déco (rue des Poissonniers 13) jusqu'en 2003[3], sont confrontés à un manque d'espace ; ainsi, les AMVB possédaient, en 2003, pour 300 mètres courants de documents d'archives, alors qu'en 2012, on en compte déjà 1 500[4].

Collections[modifier | modifier le code]

Les collections du musée se sont enrichies d'archives d'un type d'organisations qui, dans une ville où la culture néerlandaise est devenue minoritaire, fonctionnent dans un esprit interculturel. Les AMVB disposent des archives du Théâtre royal flamand, de celles d'associations telles que la Fondation Lodewijk de Raet ou le Vlaams Komitee Brussel [sic] (Comité flamand de Bruxelles)[5] et de celles de familles ou de personnes physiques, telles que Leopold Flam ou les personnalités politiques Robert Delathouwer, Lydia Deveen, André Monteyne, Marie-Paule Quix, Sändor Szondi ou Hugo Weckx[6]. Une banque sonore a été réalisée à l'occasion de quelques projets autour de la transmission orale de l'histoire, notamment celle de la vie associative socioculturelle, celle des petits indépendants flamands et celle du quartier Nord[5],[7]. Les collections comprennent également toutes sortes de périodiques[8] et d'objets, tels que des drapeaux, des fanions, des banderoles, des bannières, des sculptures (des bustes, des bas-reliefs, …), des maquettes (notamment provenant du Théâtre flamand), des médailles et des décorations, des peintures, gravures et dessins, des costumes de théâtre (provenant de compagnies professionnelles ou de troupes d'amateurs, tels que Dito'Dito et De Passanten, ou du cabaretier Jef Burm, …), des ustensiles de table (comme des tasses, des verres à bière), des trophées, des assiettes décoratives, des anciennes plaques de rue, des autocollants, etc.[9].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]