Architecture gothique anglaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'architecture gothique anglaise est un style architectural originaire d'Angleterre ayant existé entre environ 1180 et environ 1520.

Le gothique anglais se caractérise par des arcs en ogive, des toits voûtés, des contreforts, de grandes fenêtres et des flèches.

Il a été divisé en trois périodes, ou styles, auxquels on peut ajouter un quatrième qui a inspiré le gothique primaire.

Thomas Rickman a identifié, dans An Attempt to Discriminate the Styles of English Architecture from the Conquest to the Reformation :

Histoire du gothique anglais[modifier | modifier le code]

L'histoire de l'architecture gothique remonte au XIIe siècle.

Le style gothique apparaît tout d'abord en France et est nommé The French style. Les opinions exprimées au cours de la Renaissance ont conduit à un nom différent pour ce style d'architecture, le gothique. Consterné par l'abandon de lignes classiques romanes et par ses proportions, on l'a surnommé "gothique", par dérision. Ce terme fait allusion aux Goths, les barbares Wisigoths, qui, conduits par leur chef Alaric, saccagèrent Rome en 410 et provoquèrent la chute de l'Empire romain.

L'architecture gothique des châteaux[modifier | modifier le code]

Les châteaux d'architecture romane normande avaient beaucoup de problèmes en matière de défense. Les tours d'angle Square Keeps ou châteaux concentriques étaient fréquents à l'époque de Guillaume le Conquérant. En raison des tactiques employés par les ennemis, ils risquaient pourtant de s'effondrer. Il n'y avait qu'un mur défensif. Les châteaux normands étaient sombres, humides et froids et particulièrement exposés aux risques d'une guerre de siège.

Caractéristiques du style gothique[modifier | modifier le code]

  • Arcs brisés.
  • Très hautes tours, flèches et toits.
  • Colonnes groupées : ressemblaient à un groupe de couches minces regroupées elles-mêmes en colonne.
  • Ogives : plafonds voûtés en pierre. Dans le style gothique, on utilise des nervures de pierre.
  • Un squelette d'un plan de travail de pierre avec grandes baies vitrées.[pas clair]
  • Vitrail : verres richement colorés dans les fenêtres, souvent avec des images qui racontent des histoires.
  • Contreforts : murs de pierre étroits, en saillie pour atteindre l'extérieur du bâtiment.[pas clair]
  • Arcs-boutants : contreforts qui aident à tenir la voûte. Ils sont fabriqués avec un arc qui saute par-dessus une partie inférieure du bâtiment pour atteindre le mur extérieur.
  • Statues de Saints, Prophètes et Rois autour des portes.
  • Beaucoup de sculptures, parfois des animaux et des créatures légendaires comme des Gargouilles.

Exemples d'architecture gothique anglaise[modifier | modifier le code]

Un des exemples de l'architecture gothique en Angleterre est la cathédrale de Salisbury dont le style dominant appartient au gothique primaire.

Dans la cathédrale de la Sainte-et-Indivisible-Trinité d’Ely, le porche de galilée, la nef et le transept de la cathédrale Saint-André de Wells sont un exemple qui mêle gothique primaire, gothique décoratif et gothique perpendiculaire. Une des particularités majeures de cet édifice est l'utilisation des « arcs renversés » ou « arcs en ciseaux » au niveau de la croisée du transept.

Parmi les exemples du gothique perpendiculaire, on peut citer la King's College Chapel de Cambridge (1446-1515), et l'abbaye de Bath (1501-1539).

Les nefs de la cathédrale de Canterbury et de la cathédrale de Winchester ont également été reconstruites dans le style perpendiculaire, ainsi que la cathédrale de Gloucester.

Les différents styles[modifier | modifier le code]

Le gothique normand (1066-1200)[modifier | modifier le code]

Il s'inspire du style gothique normand.

Les cathédrales de Durham, Wells et d'Ely (notamment la tour ouest datant de 1150-75), sont des exemples marquants de cette architecture. Ce style est caractérisé par de nombreux piliers épais et des fenêtres arrondies de l'ancien style roman. Les voûtes et les décorations sont simples. Cette architecture a grandement influencé l'art gothique en Angleterre, où la présence d'une tour centrale était très courante.

Le gothique primitif (1200-1300)[modifier | modifier le code]

Il se développe au XIIe siècle jusqu'aux années 1250.

Ce style correspond au début de l'ère des Plantagenêts (règnes de Richard I jusqu'à celui d'Edward I - 1272-1307 -).

Cette période est aussi appelée The Lancet, se référant à la fenêtre à lancette, c'est un arc en tiers-point (surhaussé d'un vitrail), et qui ressemble à un fer de lance. Une fenêtre de lancette est une haute fenêtre étroite avec une ogive.

Les principales caractéristiques du gothique primaire sont : nervures dans les voûtes quadripartites, tours élancées en tête avec des flèches, fenêtres en ogives, en simple et regroupés. Les murs creux normands sont remplacés par des murs solides et des piliers, leur permettant de tenir des poids beaucoup plus importants. Ce style a donné beaucoup de grands châteaux.

L'ogive pouvait soutenir plus de poids, ce qui permettait de bâtir des murs plus minces et des fenêtres plus larges. L'introduction d'arcs-boutants, qui distribue le poids des toits et des murs vers le sol. L'architecture gothique a permis aux architectes de répartir le poids à différents points du bâtiment. Les tours étaient souvent surmontées de tours très minces. L'utilisation du ciseau, par opposition à des axes[pas clair], a conduit à des conceptions plus décoratives. Les sculptures de pierre, comme les gargouilles, protègent les fondements de la pluie.

Le gothique décoratif dit curvilinéaire ou flamboyant (1300-1400)[modifier | modifier le code]

Ce style est entre autres définit par des décorations aux fenêtres.

On constate des améliorations techniques sur les murs et les voûtes. On a multiplié l'usage des pierres décoratives et les fenêtres sont plus colorées et plus larges que les fenêtres en ogive.

Un des exemples de ce style décoratif est la cathédrale d'Exeter. Le gothique curvilinéaire commence vers 1250 et va durer un siècle environ. Il se caractérise par des baies gothiques très travaillées. Elles comprennent des meneaux qui séparent les différentes parties de la fenêtre. À l'intérieur du bâtiment, les colonnes sont plus fines et plus légères que celles du gothique primaire. Le style gothique décoratif se caractérise par de larges arcs en tiers-point (surhaussés d'un vitrail), ressemblant à un fer de lance et décorés d'entrelacs et d'ornements.

Les gothic rose windows (rosaces) [Quoi ?] sont associées aux grandes églises et aux cathédrales gothiques, cependant, quelques petites rosaces sont présentes aux XIXe et XXe siècles dans les chapelles des châteaux gothiques. Les Rose Windows étaient le résultat du développement du vitrail. L'utilisation innovante des voûtes et des contreforts pour appuyer le poids était autorisé.

Le gothique perpendiculaire (1400-1500)[modifier | modifier le code]

Les tours sont en particulier richement décorées et pointues, et les fenêtres sont devenues massives, en forme de toiles d'araignée avec la pierre sculptée comme de la dentelle. C'est un style architectural typiquement britannique.

Il apparaît vers 1340, lors de la transformation du chœur de la cathédrale de Gloucester et la construction de son cloître. Une redéfinition des volumes intérieurs et des masses extérieures caractérise ce style. On constate une mise en relief de la diffusion de la lumière dans les salles et les nefs grâce à de grandes baies et des lignes verticales courtes qui donnent une impression d'horizontalité. Ceci est à l'origine du terme perpendiculaire. De même, ce style architectural utilise des voûtes en éventail (fan vaults) qui cassent la verticalité des lignes architecturales.

Parmi les exemples de ces voûtes, on peut citer la chapelle d'Henri VIII de l'abbaye de Westminster, l'abbaye de Bath, la cathédrale de Peterborough et la King's College Chapel de Cambridge. Le style gothique anglais étant abandonné vers 1520, le gothique perpendiculaire connaît lui un certain regain dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, menant à l'architecture du Palais de Westminster vers 1850. Ce style est caractérisé par des voûtes en éventail, des toits en hammer beam, des tours souvent surmontées d'autres tours très minces, l'utilisation du ciseau, par opposition à des axes, technique qui a conduit à plus de motifs décoratifs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • David Ross et Britain Express [1]
  • Gothic Architecture [2]
  • Gothic Architecture [3]