Architecture de type Harvard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Schéma de l'architecture Harvard.

L’architecture de type Harvard est une conception des processeurs qui sépare physiquement la mémoire de données et la mémoire programme. L’accès à chacune des deux mémoires s’effectue via deux bus distincts.

Historique[modifier | modifier le code]

Le nom de cette structure vient du nom de l’université Harvard où une telle architecture a été mise en pratique pour la première fois avec le Mark I en 1944.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Avec deux bus distincts, l’architecture dite de Harvard permet de transférer simultanément les données et les instructions à exécuter. Ainsi, l’unité de traitement aura accès simultanément à l’instruction et aux données associées. Cette architecture peut se montrer plus rapide à technologie identique que l'architecture de von Neumann ; le gain en performance s'obtient cependant au prix d'une complexité accrue de structure.

Autres architectures[modifier | modifier le code]

L’architecture de type von Neumann s’oppose à celle de Harvard car elle utilise une unique structure pour stocker à la fois le programme et les données.

Applications[modifier | modifier le code]

L’architecture Harvard est souvent utilisée dans :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]